Catégories :

Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

HI-RES23,49 €
CD16,49 €

Classique - Paru le 13 septembre 2019 | ECM New Series

Hi-Res Livret
HI-RES23,49 €
CD16,49 €

Classique - Paru le 2 novembre 2018 | ECM New Series

Hi-Res Livret
HI-RES25,49 €
CD17,99 €

Classique - Paru le 22 septembre 2017 | ECM New Series

Hi-Res Livret Distinctions 5 Sterne Fono Forum Klassik
HI-RES25,49 €
CD17,99 €

Classique - Paru le 22 septembre 2017 | ECM New Series

Hi-Res Livret
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 15 avril 2016 | ECM New Series

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Gramophone Award - 5 Sterne Fono Forum Klassik
Entre Nørgård et Abrahamsen, la filiation est directe puisque le premier fut le mentor du second, dans le monde si particulier de la musique nordique du XXe siècle. Tous deux écrivirent leurs quatuors ici présentés au début de leur carrière, la vingtaine à peine entamée ; ouvrages de jeunesse donc, soumis encore à certaines influences. Le Quatuor de Nørgård date de 1952, Sibelius était encore en vie, tandis que des noms comme Boulez ou Cage n’avaient pas encore pénétré la sphère scandinave : on comprendra que ses modèles se trouvent plutôt du côté, par exemple, de Bartók. Abrahamsen, lui, connaît cette avant-garde mais ne semble pas trop s’en laisser conter ; il fait partie de cette tendance appelée « nouvelle simplicité », qui procède plutôt du minimalisme venu de la sphère anglo-saxonne – nord-américaine en majorité – auquel il superpose sa propre vision logique des choses. Les dix préludes qui forment le Premier Quatuor en procèdent. De son côté, Thomas Adès n’avait que 23 ans lorsqu’il écrivit son Arcadiana pour quatuor, sept mouvements faisant chacun référence à des thèmes, des compositeurs, des ouvrages existants : la barcarolle ou le tango, Schubert ou Mozart, Debussy ou Watteau. Le langage fluide et lyrique de ces morceaux ne manque pas de certains accents britteniens, mais lorsqu’Adès compose son ouvrage en 1994, l’immense lion britannique impose encore son ombre impériale sur bien des nouveaux venus. Quarante ans de quatuor contemporain, à découvrir sous les doigts de l’exemplaire Quatuor à cordes Danois. © SM/Qobuz« [...] Si le Danish String Quartet caractérise superbement les affects, il ne perd jamais le fil de la trajectoire formelle, évitant la fragmentation kaléidoscopique que suscitent souvent les pièces brèves. Leur jeu précis et puissamment dramatique (l’entame farouche du Prélude no 1) clarifie les textures polyphoniques, sculpte un espace sonore en trois dimensions sans oublier de respirer. Du rêve et de la poésie, mais pas d’alanguissement [...] » (Diapason, septembre 2016 / Hélène Cao)
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 15 avril 2016 | ECM New Series

Hi-Res Livret
En mêlant les accents de ces trois grands musiciens d’Europe orientale (et non pas « slaves », ainsi que l’indique le livret, les Hongrois n’appartenant pas à la sphère slave) que sont Bartók le Hongrois, Schnittke le Russe et Lutosławski le Polonais, la violoniste états-unienne Miranda Cuckson lance un pont à travers diverses époque du XXe siècle, tout en gardant à l’esprit les divers apports folkloriques que les uns et les autres ont intégré, à divers degrés, dans leur musique. Ce sont ici des ouvrages pour violon et piano, un format intime s’il en est, écrits en 1922 pour la Deuxième Sonate de Bartók, 1968 pour la Deuxième Sonate (« Quasi una sonata », indique-t-il avec un brin d’humour, car en effet le format n’a rien de la sonate classique) de Schnittke, 1984 pour la Partita de Lutosławski. L’arche de modernité culmine d’ailleurs plutôt avec Schnittke, dont la Sonate comporte bien des éléments aléatoires, mais toujours ce discours déchirant, expressionniste et profondément émouvant qu’on lui connaît. Écoutez les trois œuvres dans cette continuité pour encore plus goûter la justesse de la juxtaposition. © SM/Qobuz
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 12 février 2016 | ECM New Series

Hi-Res Livret
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 22 janvier 2016 | ECM New Series

Hi-Res Livret
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 12 février 2016 | ECM New Series

Hi-Res Livret
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 11 décembre 2015 | ECM New Series

Hi-Res Livret
HI-RES23,49 €
CD16,49 €

Classique - Paru le 10 avril 2015 | ECM New Series

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or de l'année - Diapason d'or - Qobuzissime - 5 Sterne Fono Forum Klassik
Ah non, vraiment, on n’attendait pas le très avant-gardiste Wolfgang Rihm dans ce genre de langage. Imaginez un ensemble vocal venu du fin fond de la Renaissance, voire du Moyen Âge, accompagné par un quatuor à cordes hypermoderniste ; voilà ce qu’a développé Rihm dans son Et Lux, un ouvrage à consonance spirituelle d’une durée d’une heure, compact et profondément émouvant, et d’un style inclassable, achevé en octobre 2009 et créé un mois plus tard à Cologne par le Hilliard Ensemble et le Quatuor Arditti. Naturellement, l’ensemble ancien et le quatuor moderne échangent parfois les vêtements, dans diverses combinaisons et confusions de genre tout à fait délibérées et fort troublantes. Le Quatuor Minguet et l’ensemble de musique ancienne Huelgas mêlent leurs accents pour laisser éclore ce superbe opus, une méditation moderne sur une messe – des fragments du Requiem traditionnel, en majorité – venue du fin fond de l’époque médiévale. On n’ira pas affirmer que cela s’écoute d’une oreille distraite, mais même les auditeurs les plus rétifs à l’avant-garde ne pourront qu’être subjugués par tant de beauté intérieure.« [...] La création avait profondément impressionné malgré une certaine monotonie lisse. Cette interprétation nettement plus habitée, tant par les (huit) chanteurs de Huelgas, qui ont eu le temps de s'imprégner des suggestions de la partition, que par le quatuor à cordes, dissipe nos réserves et inscrit Et Lux dans la lignée des chefs-d'œuvre à mi-chemin entre profane et sacré, comme le Deutsches Requiem de Brahms. L'exclusion des mots "Deus" et "Dominus" marque une volonté de dépasser la diversité des croyances pour offrir à l'auditeur une méditation sur la Mort, cette grande interrogation de l'existence, et un accès vers une sérénité lumineuse.» (Diapason, juillet 2015 / Gérard Condé)
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 20 février 2015 | ECM New Series

Hi-Res Livret Distinctions 4 étoiles de Classica
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 10 octobre 2014 | ECM New Series

Hi-Res Livret
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 12 septembre 2014 | ECM New Series

Hi-Res Livret Distinctions 4 étoiles de Classica
Ce parcours captivant place Debussy au centre d'un album où le compositeur français voisine avec Takemitsu et Gubaidulina. Une étonnante mise en miroir du jeune Debussy passant ses étés auprès de Madame von Meck en Russie, puis découvrant la musique d'Extrême-Orient dans son âge mûr. Cette partie de cache-cache d'un grand raffinement est une réussite exceptionnelle tant par le programme que par la qualité d'interprétation de musiques d'une poésie particulièrement ensorcelante. Un disque magique. FH
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 4 avril 2014 | ECM New Series

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 4 avril 2014 | ECM New Series

Hi-Res Livret
Dans ce duo des sœurs italiennes Gazzana, la délicatesse du violon s’unit étroitement à la puissance du piano. Cet album réunit des pièces du XXe siècle sous des formes musicales anciennes : toccata, menuet, fugue. Chacun des compositeurs, qu’il soit français, britannique, italien, russe ou ukrainien, s’affranchit des frontières chronologiques pour révéler de nouvelles formes d’expressions musicales. La Suite dans un style ancien pleine de vivacité de Schnitkke et au titre évocateur fait écho aux styles de compositions du passé, tandis que l’Hommage à JSB de Silvestrov rappelle les développements du maître allemand. C’est avec un jeu à l’exécution parfaite que le Duo Gazzana nous entraîne vers le néo-classicisme du XXe siècle. © TDB/Qobuz
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 17 février 2012 | ECM New Series

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
CD14,99 €

Classique - Paru le 5 mars 2010 | ECM New Series

Concertos pour piano & orchestre n°4 & n°5 / Till Fellner, piano - Orchestre Symphonique de Montréal, dir. Kent Nagano
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 16 octobre 2009 | ECM New Series

Hi-Res Distinctions Hi-Res Audio
Mêlant art de l'improvisation et rigueur musicologique, Diminuito interroge la pratique de l'ornementation dans le Veneto du XVIe, via le phénomène de la "diminution" des unités rythmiques et harmoniques.