Catégories :

Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Concertos pour clavier - Paru le 1 mars 2003 | Chandos

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
Concertos pour piano n°2 op.23 & n°3 op.50 - The Comedians, suite pour orch. op.26 - Ouverture (Colas Breugnon) / Kathryn Stott, piano - BBC Philharmonic Orchestra, dir. Vassily Sinaisky
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 29 juillet 2008 | Chandos

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
Concerto pour trompette - Concerto pour piano & vent "Homages" - Concerto pour saxophone / Ole Edvard Antonsen, trompette - Nobuya Sugawa, saxophone - Nelson Goerner, piano - BBC Philharmonic - Clark Rundell, direction
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Musique symphonique - Paru le 4 septembre 2012 | Chandos

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or - Hi-Res Audio
À l'occasion du centenaire de la naissance du compositeur catalan Xavier Montsalvatge, l'excellent chef d'orchestre espagnol Juanjo Mena présente sa musique pour orchestre chez Chandos. Au programme notamment les "Cinco Canciones Negras", écrites après la découverte des Antilles sur des poèmes caribbéens et espagnols, et interprétées par la sublime mezzo-soprano espagnole Clara Mouriz. Autre pièce maîtresse de cette mongraphie, la "Simfonia de Requiem", sans chant ni paroles jusqu'à la toute fin du dernier mouvement, où la soprano Ruby Hughes fait une apparition poignante. Une révélation !
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 6 novembre 2012 | Chandos

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
Symhonies n°1 & n°2 - Concerto pour basson, op.75 - Aufforderung zum Tanze, op.65 / Karen Geoghegan, basson - BBC Philharmonic - Juanjo Mena, direction
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 5 février 2013 | Chandos

Hi-Res Livret Distinctions 4 étoiles Classica - Hi-Res Audio
Après Manuel de Falla et Xavier Montsalvatge (Diapason d'Or), le chef d'orchestre Juanjo Mena et le BBC Philharmonic poursuivent leur série de musique orchestrale espagnole chez Chandos ! Ils abordent cette fois la musique de Turina, en compagnie de la délicieuse mezzo-soprano espagnole Clara Mouriz. Des influences françaises de Ravel et Debussy (Danzas Fantasticas, Sinfonia Sevillana) à la musique foklorique d'Andalousie (Poema en forma de canciones), en passant par le ballet (Ritmos), tout un festival de couleurs se déploie au cours de cet album !
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Musique concertante - Paru le 7 mai 2013 | Chandos

Hi-Res Livret Distinctions Choc de Classica
EN 2013, Chandos célèbre le centenaire de Benjamin Britten ! Sur cet album, Tasmin Little présente la version révisée du Concerto pour violon (1939), et Howard Shelley le Concerto pour piano, également dans sa version révisée de 1945, mais avec le troisième mouvement original. Edward Gardner a reçu deux Chocs de Classica pour ses précédents enregistrements Britten chez Chandos.
HI-RES11,99 €14,99 €(20%)
CD7,99 €9,99 €(20%)

Classique - Paru le 4 juin 2013 | Chandos

Hi-Res Livret Distinctions Gramophone Editor's Choice - 4 étoiles Classica
Gianandrea Noseda revient chez Chandos, avec le volume 3 des oeuvres pour orchestre d'Alfredo Casella ! On trouve dans ce volume la rhapsodie symphonique Italia en un mouvement, qui illustre d'un côté la Sicile pauvre et ensoleillée, et Naples, animée et insouciante ; ainsi que la Symphonie n°3 à l'orchestration colorée empreinte de néoclassicisme, et le premier enregistrement mondial de l'Introduzione, Corale e Marcia opus 57, qui témoigne de l'influence d'Igor Stravinski et César Franck.
HI-RES29,99 €
CD19,99 €

Musique de chambre - Paru le 3 septembre 2013 | Chandos

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Gramophone Editor's Choice - Hi-Res Audio
Le jeune prodige canadien James Ehnes s'est attaqué cette fois à l'intégrale (2 CD) de la musique pour violon de Prokofiev ! Non seulement la musique de chambre (Sonates n°1 & n°2, Sonate pour violon seul, 5 mélodies) avec son fameux complice le pianiste Andrew Armstrong et l'américaine Amy Schwartz Moretti dans la Sonate pour deux violons, mais aussi les deux concertos en compagnie du BBC Philharmonic dirigé par Gianandrea Noseda. Un répertoire d'une sidérante beauté expressive que James Ehnes aborde avec une bravoure et une force de séduction rares.
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Musique concertante - Paru le 5 novembre 2013 | Chandos

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Gramophone Editor's Choice - 4 étoiles Classica
HI-RES29,99 €
CD19,99 €

Classique - Paru le 4 février 2014 | Chandos

Hi-Res Livret Distinctions Gramophone Record of the Month
Voilà un album splendide à ajouter aux quelques intégrales déjà disponibles des Concertos pour piano de Prokofiev, car Jean-Efflam Bavouzet s'impose sans peine au sommet de la discographie. Voilà un piano tantôt fluide (tema con variazioni du Concerto no 3), tantôt percussif (finale du Concerto no 2), toujours passionnant de rythmes étourdissants et de sonorités multicolores, grâce à la technique éblouissante du pianiste français qui lui permet de se jouer de toutes les extravagances d'écriture du pianiste-compositeur que fur Prokofiev. Gianandera Noseda est un partenaire constamment à l'écoute et qui sait soigner et faire sonner le riche orchestre du compositeur russe. Un régal et la preuve que ces 5 Concertos ne sont pas qu'une démonstration digitale, mais des partitions qui ont, au même titre que les Concertos de Rachmaninov, singulièrement enrichi le répertoire pianistique du XXe siècle. Prise de son aérée et précise qui contribue grandement à notre bonheur. FH
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 4 mars 2014 | Chandos

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 3 juin 2014 | Chandos

Hi-Res
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 1 juillet 2014 | Chandos

Hi-Res Livret
HI-RES21,99 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 1 juillet 2014 | Chandos

Hi-Res Livret
HI-RES44,99 €
CD29,99 €

Classique - Paru le 30 juin 2015 | Chandos

Hi-Res Livret Distinctions 4 étoiles Classica
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 18 septembre 2015 | Chandos

Hi-Res Livret Distinctions 4 étoiles Classica
« Mesdames et messieurs les Québécois, tirez en premier ! » Car en effet, les deux solistes pour ce disque de musique intimement français sont Louis Lortie et Hélène Mercier, deux incontournables solistes internationaux natifs de la Nouvelle-France du Nord… Mais non, chers qobuzonautes, ne voyez aucun chauvinisme dans ces propos : ce sont des considérations admiratives de l’art de ces deux pianistes qui ont su si magiquement se saisir de ce répertoire délicat, dans lequel tant d’interprètes se sont fourvoyés. Car le Concerto, le Concerto pour deux pianos, Aubade, la Sonate pour quatre mains, l’Embarquement pour Cythère, sont des œuvres de la veine plus « légère », galante, plus aimable de Poulenc, avec quelques tendres incursions dans la farce et la clownerie – qu’il ne convient pas de prendre trop à la lettre ! Disons qu’il faut rester sérieusement facétieux, et drôlement sérieux à la fois, afin d’éviter la sentimentalité ou le guignol. Quant aux quelques passages qui préfigurent les Dialogues des carmélites, ils sont déclamés avec le recueillement qu’ils exigent. Lortie et Mercier font œuvre de finesse, et les clins d’œil restent toujours dans la plus grande élégance. © SM/Qobuz« [...] Louis Lortie et Hélène Mercier atteignent une sorte de légèreté et de brillance qui sont la signature de Poulenc, ce maître du classicisme ressuscité. Ils n'omettent pas non plus l'humour de cette musique qui ose le collage et fraie avec le mauvais goût. Heureuse répartition des rôles entre les deux pianos, même si l'on eut aimé plus d'audace encore, de grandeur narquoise (Concerto pour deux pianos), deux aspects que l'on retrouve dans la Sonate. » Disque rafraîchissant. (Classica, février 2016 / Luc Nevers) 
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 25 septembre 2015 | Chandos

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
Il serait vraiment grand temps que Gabriel Pierné, que l’on considère avant tout comme un grand chef d’orchestre du tournant du XXe siècle, et accessoirement comme un compositeur « talentueux-mais-qui-n’a-rien-inventé », soit remis à l’honneur. Oui, il n’a rien inventé au sens où Debussy ou Stravinski ont ouvert d’immenses brèches et s’y sont engouffrés. Mais, comme un Dukas, comme un Roussel, deux de ses quasi-exacts contemporains, il a su développer un langage puissamment personnel alliant respect des influences anciennes, considération pour ses pairs plus hardis – d’autant qu’en tant que chef, Pierné assura la création ou la diffusion de nombre de leurs chefs-d’œuvre –, et développement de sa propre vérité mélodique, harmonique et orchestrale. Voici enregistrés des œuvres de 1886 (à peine après son séjour à la Villa Medicis donc) à 1919, quand il était déjà célèbre : des œuvres pour orchestre seul, jouées par le BBC Philharmonic – dont les magnifiques Paysages franciscains que tout orchestre devrait inscrire dare-dare à son répertoire –, des œuvres pour piano et orchestre jouées par Jean-Efflam Bavouzet, et quelques pièces pour piano seul pour compléter l’album. On remarquera immédiatement l’ample évolution de l’écriture de Pierné, de la Fantaisie-ballet de 1886 aux Paysages de 1919, et l’on remarquera surtout qu’il était loin d’être sourd aux nouveautés de son temps ; mais il en intègre certains apports, pas d’autres, selon sa sensibilité. Réhabilitons Pierné ! © SM/Qobuz
HI-RES11,99 €14,99 €(20%)
CD7,99 €9,99 €(20%)

Musique symphonique - Paru le 13 novembre 2015 | Chandos

Hi-Res Livret Distinctions 4 étoiles Classica
Quatrième volume de l’excellente, vraiment excellente, série d’enregistrements dédiée à Alfredo Casella par le BBC Philharmonic et son aventureux chef titulaire Gianandrea Noseda – un de ces chefs qui ne cherchent pas mordicus à nous imposer une n-ième version des Symphonies de Mahler ou de Bruckner, ouf ! Dans ce quatrième volet, on pourra découvrir diverses partitions aussi rares que magiques, à commencer par les Cinq fragments tirés du ballet Le Couvent sur l’eau, une « comédie chorégraphique » de 1912 qui est certes sensée se dérouler à Venise, mais on y chercherait en vain la moindre allusion folklorique ou populaire – Casella, en cette fin de son long séjour parisien, avait plutôt suivi les influences franco-russes alors en vogue dans la capitale française. Une partition rutilante, foisonnante, dans laquelle il démontre toute sa science de l’orchestre et des équilibres sonores. De retour à Rome au début de la Première Guerre, Casella rendit hommage aux morts sur le champ de bataille avec l’Élégie héroïque ; plus qu’une marche funèbre débordante d’honneur militaire, son Élégie crie avec horreur et tristesse sa détresse devant le massacre qui ne faisait que commencer. Là encore, il déploie une stupéfiante connaissance de la sonorité orchestrale ; on entendra, à un moment, un passage qu’aurait pu écrire Charles Ives… très étonnant. Enfin, Noseda nous propose la Première Symphonie de 1906, qu’il considérait lui-même comme légèrement « juvénile » ; erreur, monsieur le compositeur : oui, l’influence à la russe (Rachmaninov plutôt que Stravinski, d’ailleurs) s’y fait entendre, ainsi sans doute que la griffe de Franck, mais déjà dans un langage purement casellien. © SM/Qobuz« [...] Moins romantique que l'excellent Francesco La Vecchia (Naxos), Gianandrea Noseda délivre un alliage soigneusement distillé de rigoureuse précision et de passion contenue qui convient admirablement à ces musiques équivoques et sur le fil du rasoir.» (Classica, décembre 2015 / Michel Fleury)
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 13 novembre 2015 | Chandos

Hi-Res Livret
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 26 février 2016 | Chandos

Hi-Res Livret Distinctions Gramophone Editor's Choice