Catégories :

Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

HI-RES7,99 €
CD7,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 1960 | BnF Collection

Hi-Res Livret Distinctions Vieux Sequins
Pierre Dervaux fut un pilier majeur de la vie symphonique française dans les années 50 et 60. On lui dit bien sur la version insurpassée les Carmélites de Poulenc, mais aussi tant d'autres trésors. Par exemple cette Enfance du Christ de 59. Avec Sénéchal et Roux. HK
HI-RES4,99 €
CD4,99 €

Duos - Paru le 1 janvier 1961 | BnF Collection

Hi-Res Livret Distinctions Vieux Sequins
HI-RES1,69 €
CD1,69 €

Classique - Paru le 1 janvier 1962 | BnF Collection

Hi-Res Livret Distinctions Vieux Sequins
Ecoutez ce disque et réalisez comment l'Orchestre du Théâtre National de l'Opéra de Paris jouait bien en ces années-là 58 et 59 ! Cet album du chef belge André Cluytens, qui nous a laissé tant de gravures magnifiques, fut un tube en son temps. Wolfgang Windgassenlui déclara un jour après avoir chanté Tannhäuser sous sa direction à Bayreuth - car Cluytens dirigea souvent à Bayreuth - en 1955 : « avec vous, je chanterai tout Siegfried sans répétition… »"
HI-RES5,99 €
CD5,99 €

Extraits d'opéra - Paru le 1 janvier 1960 | BnF Collection

Hi-Res Livret Distinctions Vieux Sequins
La Flûte enchantée en français ! Il fut un temps, pas si lointain en somme, où l'on chantait Mozart, Wagner et les autres en français à l'Opéra. Tout cela semblera ridicule et inécoutable à ceux qui ne sont pas encore remis de la disparition de Gérard Mortier. Mais un coup d'oreille sur ce Vieux Sequin-là fait rêver. On est en 1956 et l'Orchestre de l’Association des Concerts Colonne est dirigé par Louis de Froment qu'on a connu plus tard si souvent à la tête de l'orchestre de RTL. La traduction en français est signée de Jacques-Gabriel Prod'homme et Jules Kienlin. La distribution réunit Mado Robin (la Reine de la Nuit), Janine Micheau (Pamina), Jane Berbié (Papagena), Irène Sicot, Monique Linval et Denise Monteil (les Trois Fées), Jean Giraudeau (Tamino), Michel Dens (Papageno), Xavier Depraz (Sarastro). Bonne écoute. Ah oui, ce n'est pas une intégrale, mais une anthologie parue chez Pathé sous la référence DTX 30509.
HI-RES4,99 €
CD4,99 €

Quatuors - Paru le 1 janvier 1959 | BnF Collection

Hi-Res Livret Distinctions Vieux Sequins
Ce fut l'un des grands noms de la musique de chambre en France des années 50, 60 et 70. Pas une seule sous-préfecture du territoire — à l'époque gaulliste, pompidolienne ou giscardienne — qui n'avait sa société de musique de chambre, et qui n'ait accueilli la formation, incontournable. Fondé en 1944, d'abord résident à Radio Luxembourg, le Quatuor Parrenin dont l'activité s'est amoindrie dans les années 80 a illustré les grands classiques du genre, bien sûr, mais a été très actif et courageux dans les années 70 quand la grande vague de la musique contemporaine a déferlé. Il s'est fait alors le défenseur des compositeurs les plus en vue de l'époque : Ligeti, Maderna, Boulez, Berio, Britten, Hans Werner Henze, Ohana, Xenakis... En tout, ils auront réalisé plus de 150 créations ! Il faut dire que les membres du quatuor — au premier rang desquels Jacques Parrenin (premier violon), Marcel Charpentier ou Jacques Ghestem (deuxième violon), le remarquable Serge Collot (alto) auxquels ont succédé Michel Walès, Denes Marton, Gérard Caussé ou Jean-Claude Dewaele, Pierre Penassou puis René Benedetti — firent partie très tôt des musiciens de l'Ensemble du Domaine Musical de Boulez, et de l'Ensemble international de musique de Darmstadt où se déroulait le plus flamboyant des festivals de musique moderne de l'époque.Pour revenir au style de nos amis, "Vieux Sequins" vous propose de les écouter dans un enregistrement Mozart paru en 1959.Pour aller plus loin dans leur discographie, cliquez ici !http://www.qobuz.com/recherche?q=Quatuor+Parrenin&i=boutique Mais il manque encore énormément de disques, qui ne manqueront pas de revenir (on vous tiendra au courant).
HI-RES5,99 €
CD5,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 1958 | BnF Collection

Hi-Res Livret Distinctions Vieux Sequins
Bien peu d’informations sont aujourd’hui disponibles sur le pianiste hongrois Georges Solchany, qui fut un partenaire régulier du Quatuor Hongrois de la grande époque, avec lequel il a réalisé des enregistrements passés à l’histoire. On a en revanche totalement oublié ses enregistrements solos, qui ressuscitent heureusement ces temps-ci. Commencez par ce disque, l’un des plus beaux de musique pour piano de Bach jamais réalisé. Il contient une interprétation bouleversante du “Capriccio sur le départ de son frère bien-aimé” BWV992, et une splendide interprétation du Concerto Italien. HK
HI-RES4,99 €
CD4,99 €

Symphonies - Paru le 1 janvier 1955 | BnF Collection

Hi-Res Livret Distinctions Vieux Sequins
Charles Dean Dixon, plus connu sous le nom de Dean Dixon (1915-976) fut le premier chef noir-américain à se voir confier de grandes phalanges symphoniques dans son pays, et à prendre des postes en Europe. Né à Harlem, il a étudié avec Stoessel à la Juilliard Schoo. Empêché de diriger des orchestres en tant que chef invité pour raisons raciales, il forma son propre orchestre en 1931. Mais en 1941 il fut enfin invité au NBC Symphony et au New York Philharmonic pour sa saison d'été. Dès lors, il le fut sans discontinuer, en particulier à Philadelphie et à Boston. Durant la suite de sa carrière, il a contribué largement à une meilleure connaissance de la musique symphonique américaine. On vous propose en Vieux Sequin de choix, cette interprétation des troisième et quatrième symphonie de Schumann par Dean Dixon à la tête de l'Orchestre de l'Opéra de Vienne.C'est en allemand, mais on vous recommande aussi de regarder ce documentaire publié sur le site de la Hessiche Rundfunk de Francfort dans lequel on voit Dean Dixon à la tête de l'Orchestre de la Radio de Francfort, qu'il dirigea de 1961 à 1974. Enfin, en cherchant attentivement, vous retrouverez sur Qobuz derrière ce lien que Dean Dixon nous a laissé des enregistrements d'un partenariat avec Clara Haskil sur le Quatrième Concerto de Beethoven et une Neuvième à Francfort ainsi qu'un Perséphone de Strawinski, des œuvres de musique américaine... bref, de quoi passer quelques belles heures en compagnie de ce musicien remarquable qui, comme on l'a souvent plaisanté, est passé peu à peu du statut de "chef d'orchestre noir américain Dean Dixon" à celui de "chef d'orchestre américain Dean Dixon", puis "Chef d'orchestre Dean Dixon".
HI-RES3,99 €
CD3,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 1958 | BnF Collection

Hi-Res Livret Distinctions Vieux Sequins
Stanislas Niedzielski (1905-1975), un élève du grand Paderewski, réalisa un soir d'octobre 1957 à la Salle Pleyel à Paris le fantasme de bien des interprètes en passant à l'acte... Il flanqua une beigne monumentale au critique musical du Figaro, Bernard Gavoty, auquel il reprochait d'avoir écrit que son interprétation de la Troisième Etude de Chopin était un "massacre". Le successeur de Reynaldo Hahn fit valoir une incapacité de travail et obtint 2000 francs de l'époque de dommages et intérêts ! Niedzielski est aujourd'hui bien oublié — injustement ; vous pourrez d'ailleurs juger par vous-mêmesi la sévérité de Gavoty était justifiée ou non. Ou alors était-il simplement dans un mauvais soir ? Niedzielski créa le premier concerto de Cyril Scott, et une partie des Contes d'Espagne de Joaquín Turina.
HI-RES11,99 €
CD11,99 €

Classique - Paru le 20 novembre 2013 | BnF Collection

Hi-Res Livret Distinctions Vieux Sequins
Annelies Schmidt de Neveu, dont la deuxième partie de son nom à charnière saute de temps en temps sur les pochettes, totalement oubliée aujourd'hui, était une disciple remarquable de Feuermann. Elle enregistra en 1957 et 1958 cette très remarquable intégrale pour Ducretet-Thomson. HK
HI-RES1,69 €
CD1,69 €

Classique - Paru le 1 janvier 1961 | BnF Collection

Hi-Res Livret Distinctions Vieux Sequins
Yuri Boukoff avaient disparu des radars du Cd et de la musique en ligne. Bonne nouvelle : plusieurs rééditions, dont ce premier de Tchaikovski en 1961 à Vienne avec Fournet ! HK
HI-RES5,99 €
CD5,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 1955 | BnF Collection

Hi-Res Livret Distinctions Vieux Sequins
Le label L'oiseau Lyre fut tout autant un éditeur de partitions (créé à Paris en 1032 par Louise Dyer) qu'un important label discographique . C'est Jeff Hanson, second mari de Louise, qui réellement développa le label comme un label indépendant qui par la suite fur racheté par The Decca Recording Company. En 1955 L'Oiseau-Lyre publia cet enregistrement resté mémorable des Vêpres à la Vierge de Monteverdi sous la direction de Anthony Lewis.
HI-RES2,49 €
CD2,49 €

Piano solo - Paru le 1 janvier 1954 | BnF Collection

Hi-Res Livret Distinctions Vieux Sequins
HI-RES3,99 €
CD3,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 1959 | BnF Collection

Hi-Res Livret Distinctions Vieux Sequins
Un enregistrement resté célèbre, de nouveau disponible de ces rares Etudes pour piano de Georges Migot (1896-1971) par la remarquable Jacqueline Eymar. HK
HI-RES4,99 €
CD4,99 €

Quatuors - Paru le 1 janvier 1957 | BnF Collection

Hi-Res Livret Distinctions Vieux Sequins
La réécoute du disque des quatuors de Ravel et Debussy par le Quatuor ​Loewenguth, qui fut salué par un Grand Prix du Disque, vous fera peut-être un choc. On se demande parfois à quoi bon toutes ces nouvelles versions des grands chefs-d'œuvre, et on en trouve la raisonnable justification dans le fait que les nouveaux artistes ont bien le droit d'imprimer leur vision du répertoire. Certes... Mais qui, au cours des 30 dernières années, et même plus, a produit une version aussi intense, aussi lyrique et formellement aboutie de ces deux célebrissimes chefs-d'œuvre de la musique française ? Personne, je crois. HK
HI-RES4,99 €
CD4,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 1958 | BnF Collection

Hi-Res Livret Distinctions Vieux Sequins
Madame Olivier Messiaen ne jouait pas que les oeuvres de son mari, ce que les plus jeunes générations ont pu souvent ignorer. Voici sa version des Novelettes de Schumann, enregistrées en 1958. HK
HI-RES1,69 €
CD1,69 €

Classique - Paru le 1 janvier 1959 | BnF Collection

Hi-Res Livret Distinctions Vieux Sequins
HI-RES3,99 €
CD3,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 1961 | BnF Collection

Hi-Res Livret Distinctions Vieux Sequins
Pour se moquer gentiment de sa consoeur, Horowitz lui disait : "Ah Wanda ! Si j'avais votre technique ! ". Le Haydn de Landowska au piano - ici, une sonate et l'Andante et Variations, le reste, au clavecin - est une merveille de sensibilité. HK
HI-RES1,69 €
CD1,69 €

Classique - Paru le 1 janvier 1961 | BnF Collection

Hi-Res Livret Distinctions Vieux Sequins
HI-RES2,49 €
CD2,49 €

Classique - Paru le 1 janvier 1961 | BnF Collection

Hi-Res Livret Distinctions Vieux Sequins
HI-RES7,99 €
CD7,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 1960 | BnF Collection

Hi-Res Livret Distinctions Vieux Sequins
Au tout début des années 60, la musique sérielle était encore une grande affaire, et l’éducation des masses mélomanes à sa gloire supérieure, un devoir sacré. C’est dans ce contexte que le critique musical Antoine Goléa, qui se décrivit ainsi : “Je suis un violoniste raté” quand il écrivit plus tard ses mémoires, entreprit d’enregistrer cette “Introduction à la Musique Sérielle”. Cette réalisation visait à expliquer ce qui n’était pas tout-à-fait évident concernant cette musique - qui n’était pourtant pas toute neuve en France puisque déjà Jean Wiener avant-guerre avait donné à entendre la musique de ses collègues viennois et en particulier le Pierrot Lunaire. HK