Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

14,49 €
9,99 €

Classique - Paru le 30 juillet 2012 | Signum Records

Hi-Res Livret
17,99 €
13,49 €

Musique symphonique - Paru le 14 mars 2014 | audite Musikproduktion

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
14,99 €
9,99 €

Musique vocale (profane et sacrée) - Paru le 25 mars 2014 | CapriccioNR

Hi-Res
14,99 €
9,99 €

Classique - Paru le 7 octobre 2014 | Toccata Classics

Hi-Res Livret
13,49 €
8,99 €

Musique symphonique - Paru le 26 janvier 2015 | Gustavo Dudamel

Hi-Res Livret
C’est en octobre 2014 à Caracas que Gustavo Dudamel enregistre, avec le Simón Bolívar Symphony Orchestra of Venezuela, ce "live" d'extraits symphoniques d'opéras de Wagner — principalement du Ring —, reflet d'une partie du programme de la tournée qui se déroulera dans les plus grandes salles de concert d'Europe à partir de janvier 2015. Devant la fraîcheur et l'enthousiasme de cette captation de concert, l’envie lui est venue de la publier. Avec spontanéité et sans a priori, les jeunes musiciens et leur chef essaient de rendre avec le seul orchestre, sans l’aide des voix, la grandeur monumentale de cette musique. Entre intimité, énergie et plénitude, les musiciens sont portés par leur ferveur qu'ils veulent partager avec le plus grand nombre. S'y ajoute une relation à Wagner très particulière : "De même que Wagner a transformé la musique, de même la musique a transformé ma vie et celle de mon orchestre. C'est donc pour nous très spécial de jouer cette musique-là" déclare Gustavo Dudamel. (© Qobuz 2015)
14,99 €
9,99 €

Classique - Paru le 1 février 2015 | PASCHENrecords

Hi-Res Livret
21,99 €
14,99 €

Classique - Paru le 13 novembre 2015 | BR-Klassik

Hi-Res Livret
16,49 €
10,99 €

Classique - Paru le 29 octobre 2014 | Coviello Classics

Hi-Res Livret
14,39 €
10,79 €

Lieder - Paru le 12 août 2016 | audite Musikproduktion

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or
« Trois disques inespérés issus d'archives radio vaut comme réhabilitation de Maureen Forrester. Contralto ? Diamant noir, poli à Berlin par l'expert du lied, Michael Raucheisen. [...] Pourquoi une des plus géniales cantatrices est-elle si peu accessible ? Les disques RCA de Maureen Forrester n’ont jamais été réédités systématiquement [...] Et voici qu’un album copieux, issu d’archives berlinoises magistralement restituées, n’apporte que de l’inédit et mainte rareté dans le domaine de prédilection de l’alto canadienne, du baroque jusqu’à Poulenc en passant par les Marguerite au rouet de Loewe et Wagner. [...] Cette voix somptueuse, enveloppante comme un manteau, ni confidentielle ni placide, sait se plier au secret et aux nuances, ouvrir d’emblée un espace intime de poésie sans renoncer au grand ton des mots non plus qu’à la richesse inouïe des coloris – alto assoluto. [...] De menus scories dans un allemand pourtant phrasé avec éloquence, un français parfois flou [...] s'effacent devant la perfection de l’intonation, du soutien des lignes de bas en haut, mais surtout devant la force fantasmatique de ce chant qui évoque à la fois une reine, une mère, une méditante, une sibylle, une sentinelle.» (Diapason, novembre 2016 / Jean-Philippe Grosperrin)
35,99 €
23,99 €

Classique - Paru le 4 novembre 2013 | naïve classique

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or - Hi-Res Audio
Joint à la première version d'un seul tenant du Fliegende Holländer de Wagner, c'est évidemment Le Vaisseau fantôme de Pierre-Louis Dietsch qui est la curiosité de cet enregistrement. L'infortune de Wagner à Paris a suscité cet opéra inconnu, composé par un musicien de second ordre qui était le maître de chapelle de l'église de la Madeleine à Paris. Une musique agréable, mais qui est un ramassis d'œuvres entendues à l'époque sans véritable génie ni personnalité. La curiosité toujours en éveil de Marc Minkowski fait ici merveille et nous fait mieux comprendre l'environnement musical quotidien d'un mélomane sous Louis-Philippe. Un intérêt avant tout documentaire que l'on doit à l’infatigable travail de la Fondation Bru-Zane de Venise qui se consacre à l'exhumation de la musique romantique française. FH
17,99 €
13,49 €

Classique - Paru le 21 octobre 2016 | Es-Dur

Hi-Res
14,99 €
9,99 €

Classique - Paru le 20 janvier 2017 | Dream Collection

Hi-Res
14,99 €
9,99 €

Classique - Paru le 28 avril 2017 | Cobra Entertainment LLC

Hi-Res
37,49 €
24,99 €

Classique - Paru le 2 juin 2017 | Halle Concerts Society

Hi-Res Livret
14,99 €
9,99 €

Classique - Paru le 2 juin 2017 | Cobra Entertainment LLC

Hi-Res
29,99 €
21,49 €

Classique - Paru le 24 novembre 2017 | harmonia mundi

Hi-Res Livret
Pour l’éternité
. Grâce aux talents conjugués de Matthias Goerne et de Daniel Harding à la tête de l’excellent Orchestre Symphonique de la Radio Suédoise, la musique de Richard Wagner trouve ici un éclat tout particulier : au travers des plus belles scènes écrites pour baryton ou basse de Tristan et Isolde, du Vaisseau fantôme, de Parsifal et de bien d’autres opéras encore, les thèmes chers au compositeur (les dieux, les hommes et la rédemption) déploient des ressources expressives suprêmes et remettent en lumière l’incontestable génie de cet orchestrateur né. © harmonia mundi
17,99 €
13,49 €

Classique - Paru le 19 janvier 2018 | audite Musikproduktion

Hi-Res Livret Distinctions Gramophone Editor's Choice
Voici la toute première parution de ces enregistrements réalisés par la RIAS (la radio berlinoise dans le secteur américain) de ces quelques grands chevaux de bataille lisztiens par pianiste cubain Jorge Bolet. C’est un coup de baguette magique du sort que, en particulier pour les deux concertos donnés en concert public, les micros de la RIAS documentent ces moments privilégiés, respectivement en novembre 1971 et décembre 1982 pour les deux Concertos de Liszt – une contribution plus que bienvenue à la discographie du pianiste qui ne comportait jusqu’ici que des enregistrements de ces mêmes ouvrages en studio. Bolet se saisit des défis que lancent les concertos pour se faire le défenseur de leur contenu musical bien plus que de leur substance bêtement virtuose, car bien trop d’observateurs ont toujours eu tendance à croire que Liszt n’a que voulu en faire des pièces d’exhibition de sa propre virtuosité. Que nenni ! En réalité, le compositeur réinvente totalement le genre, en chamboulant toutes les idées reçues qui, jusque là, opposaient soliste et orchestre, pour créer un modèle nouveau que l’on pourrait appeler « concerto symphonique ». Bolet en profite donc pour adopter une sonorité orchestrale, soigneusement phrasée et articulée, sans jamais se laisser entraîner dans des effets de manches et de doigts, ni exagérer les tempi à sa seule gloire. Les enregistrements – de studio – des trois Sonnets de Pétrarque du deuxième volume des Années de pèlerinage ne sont pas moins délicats et transparents, sans aucune outrance pianistique. Pour finir l’album, on entendra une interprétation des plus épatantes de la « paraphrase de concert » de l’ouverture de Tannhäuser, un ouvrage assez rarement entendu. Bolet semble peindre un double portrait, Wagner et Liszt, du haut de sa maîtrise technique (la partition est assez monstrueuse), sa capacité à échafauder l’architecture de l’ensemble sans jamais négliger les moindres détails. Toutes ces rééditions sont réalisées à partir des impeccables matrices originales de la RIAS, soigneusement remastérisées. © SM/Qobuz
14,99 €
9,99 €

Musique de chambre - Paru le 20 avril 2018 | Spice Classics

Hi-Res
21,99 €
18,99 €

Classique - Paru le 7 septembre 2018 | Sony Classical

Hi-Res