Catégories :

Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

HI-RES17,49 €
CD12,49 €

Trios - Paru le 24 février 2014 | harmonia mundi

Hi-Res Livret Distinctions Choc de Classica - Qobuzissime - Hi-Res Audio
Ce nouvel enregistrement du fameux Trio à l'Archiduc et du Trio op. 70/ no 2 de Beethoven vient nous prouver que le problème souvent évoqué du difficile équilibre entre les trois instruments n'a pas de fondement historique. Non seulement parce que nos trois compères sont des musiciens exceptionnels qui savent s'écouter, ce qui est évidemment la moindre des choses en musique de chambre, mais aussi parce qu'ils respirent et pensent la musique de la même façon et enfin, et cela est capital, parce que l'emploi d'un très beau pianoforte d'époque (un authentique Graff viennois de 1828, appartenant à la collection personnelle du pianiste) s'intègre parfaitement au jeu plus faible du violon et du violoncelle. Voilà donc l'équilibre pensé par Beethoven que l'on entend ici dans toute sa plénitude, au gré d'une prise de son à la fois chaleureuse et précise qui restitue parfaitement le jeu moelleux et chaleureux des trois musiciens. FH
HI-RES29,99 €
CD19,99 €

Quatuors - Paru le 1 avril 2013 | Zig-Zag Territoires

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Gramophone Record of the Month - Hi-Res Audio
Quatuors à cordes n° 3, 5, 7, 8, 10, 13, 15, 16 / Quatuor Belcea
HI-RES19,49 €
CD13,99 €

Symphonies - Paru le 1 janvier 2012 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Hi-Res Audio
Il est facile d’abuser des superlatifs lorsqu’il s’agit d’évoquer le style de direction et les enregistrements de Carlos Kleiber. C’est peut-être l’image qui nous donne le plus immédiatement les secrets de son art, avec sa gestique d’une élégance folle qui semble susciter la musique par son énergie, sa souplesse et un sourire irradiant le visage d’un chef qui semble possédé par l’inspiration. L’écoute de ce seul album se suffit pourtant à lui-même. Vivant comme un reclus, annulant les trois quarts de ses concerts, n’enregistrant pratiquement pas, Carlos Kleiber a miraculeusement accepté de graver ces deux symphonies pour Deutsche Grammophon. En 1975, il enregistre la 5e Symphonie dans l’acoustique généreuse du Musikverein de Vienne avec un Philharmonique qui boit ses paroles en respectant la moindre de ses intentions. Sous sa baguette philosophale, « La 5e » devient un condensé d’énergie, une boîte de pandore explosive mettant le feu aux poudres, restituée exactement comme l’exige la partition. Les fatidiques quatre notes du destin sur lesquelles sont construites toute la symphonie sont à la fois l’assise et la clé de voûte de cette œuvre phare, ici magnifiquement architecturée par Kleiber. A-t-on déjà entendu une Septième Symphonie plus aérienne ? On pense immédiatement à Nietzsche : « Je ne pourrais croire qu’à un Dieu qui saurait danser ». Enregistrée l’année suivante au même endroit, cette Septième aux semelles de vent tourne, virevolte, exulte d’une joie panthéiste et salvatrice avec une légèreté qui semble mettre les musiciens en lévitation. « Maintenant je suis léger, maintenant je vole, maintenant je me vois au-dessous de moi, maintenant un dieu danse en moi ». Ainsi dirigeait Carlos Kleiber. © François Hudry/Qobuz
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 26 février 2013 | Aeon

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Hi-Res Audio
HI-RES15,99 €
CD11,49 €

Classique - Paru le 28 octobre 2013 | La Dolce Volta

Hi-Res Livret Distinctions Choc de Classica - Hi-Res Audio
HI-RES15,99 €
CD11,49 €

Trios - Paru le 27 janvier 2014 | Mirare

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Hi-Res Audio
Ce disque célèbre une amitié en même temps qu'une naissance. L'amitié lie trois jeunes musiciens qui se sont rencontrés au CNSM de Paris, le pianiste Adam Laloum (1er prix du Concours Clara Haskil en 2009 et récemment nommé dans la catégorie Révélation aux Victoires de la musique classique), la violoniste Mi-Sa Yang et le violoncelliste Victor Julien-Laferrière. La naissance celle, en 2012, du Trio Les Esprits, en hommage à la célèbre oeuvre éponyme de Beethoven. Si les quatuors à cordes prolifèrent aujourd'hui, la création d'un trio avec piano est plus rare car le répertoire, splendide, est plus restreint et oblige chacun des musiciens à jouer en soliste ou dans d'autres formations. Ce premier essai discographique est une réussite. Adam Laloum, le fondateur du Trio, est obsédé par la musique de chambre et cela se sent. Les musiciens s'entendent à merveille, s'écoutent, s'abandonnent, entre intériorité et joie de faire de la musique ensemble. Le couplage associant Beethoven à Schumann est peu ordinaire mais fonctionne très bien, car un voile de nostalgie nimbe ces deux oeuvres. Le Ziemlich langsam du Trio en sol mineur de Schumann est particulièrement poignant dans sa simplicité. Le climat de confidence douloureuse de ce mouvement est comme un miroir tendu par Schumann au début du Trio en mi bémol de Beethoven qui ouvre cet album. FH
HI-RES15,99 €
CD11,49 €

Classique - Paru le 11 septembre 2012 | harmonia mundi

Hi-Res Livret Distinctions 4 étoiles Classica - Hi-Res Audio
HI-RES17,99 €
CD11,99 €

Classique - Paru le 24 août 2010 | PentaTone

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
HI-RES23,49 €
CD20,49 €

Musique symphonique - Paru le 30 juin 2000 | Warner Classics International

Hi-Res Distinctions Hi-Res Audio
HI-RES17,99 €
CD11,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2008 | PentaTone

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
Ludwig van Beethoven : Sonates n°1, 2 & 3 Op. 2 / Mari Kodama, piano
HI-RES19,49 €
CD13,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2013 | Mercury (Universal France)

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
HI-RES32,99 €43,99 €(25%)
CD23,62 €31,49 €(25%)

Classique - Paru le 1 avril 2012 | harmonia mundi

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
D’ores et déjà émancipé dans la culture viennoise par Haydn et Mozart, le genre du trio fut conduit au seuil d’un nouveau territoire par l’imaginaire intarissable du génie beethovénien : “une joie sereine venue d’un monde inconnu”, tel fut le constat d’E.T.A. Hoffmann après l’audition du Trio en ré majeur Op.70 n°1. Ce “monde inconnu” des trios avec piano de Beethoven, les Wanderer s’y sont enfouis et en ont apprivoisé l’entière topographie. Quels meilleurs guides, dès lors, pour le parcourir aveuglément ?
HI-RES17,99 €
CD11,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2004 | PentaTone

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
Ludwig van Beethoven : Sonate n°4 Op. 7 - Sonate n°8 « Pathétique », Op. 13 - Sonate n°14 « Clair de lune », Op. 27 n°2 / Mari Kodama, piano
HI-RES17,99 €
CD11,99 €

Classique - Paru le 6 mars 2012 | PentaTone

Hi-Res Distinctions Hi-Res Audio
HI-RES19,49 €
CD13,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2007 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res Distinctions Hi-Res Audio
Symphonie n° 3 en mi bémol majeur, op. 55 "Héroïque" - Symphonie n° 4 en si bémol majeur, op. 60 / Philharmonique de Berlin - Herbert von Karajan , direction
HI-RES15,49 €
CD10,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2013 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
HI-RES17,99 €
CD11,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2006 | PentaTone

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
Ludwig van Beethoven : Sonates n°16, 17 & 18 Op. 31 / Mari Kodama, piano
HI-RES8,99 €
CD7,99 €

Classique - Paru le 11 mars 2013 | Warner Classics

Hi-Res Distinctions Hi-Res Audio
HI-RES29,99 €
CD19,99 €

Classique - Paru le 23 octobre 2012 | Zig-Zag Territoires

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
Une nouvelle intégrale des Quatuors de Beethoven est toujours quelque chose d’excitant. Cette première livraison du Quatuor Belcea possède de très grands atouts, même si le fait de mélanger les quatuors du début à ceux de la fin est un étrange postulat qui empêche de suivre la progression beethovénienne. Mais une une programmation personnelle de votre lecteur fera oublier ce relatif désavantage. Ce qui est important c’est la qualité intrinsèque des Belcea, leur écoute mutuelle, la beauté instrumentale (dans une prise de son très bien réussie, à la fois proche des instruments et bien spatialisée), le fascinant travail d’ensemble et l’expression quasi religieuse (adagio de l’opus 127) du message beethovénien. Vivement la suite ! FH
HI-RES17,99 €
CD11,99 €

Musique de chambre - Paru le 1 janvier 2005 | PentaTone

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
Trio Storioni