Catégories :

Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

HI-RES63,99 €
CD55,99 €

Classique - Paru le 2 juin 2017 | Warner Classics

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or
« Les "Great Recordings" de DG commençaient en 1953 — Karl Böhm avait alors presque soixante ans. [...] Voilà un coffret sans précédent, qui regroupe également les gravures des années 1940 avec la Philharmonie de Vienne, et, plus épisodiquement, la Philharmonie de Berlin, ou après la guerre, le Philharmonia de Londres. Tout est là, y compris des raretés autrefois dispersées et un inédit — la Sérénade nocturne KV 239, reflet du style et du répertoire d'un Böhm dans sa pleine maturité. Le chef autrichien s'y montre tel qu'en lui-même. On croirait lire les partitions, tant il les éclaire, notamment les voix intermédiaires, avec une grande souplesse du geste. [...] Ne ratez pas les concertos. Böhm écoute ses solistes comme il écoute ses chanteurs, à l'unisson de l'ardeur conquérante de Fischer dans L'Empereur, de la volubilité euphorique de Gieseking dans Schumann, des élans volcaniques de Backhaus dans le 2e de Brahms. [...] La somme, indispensable, couronne autant le chef que la Staatskapelle dresdoise, extraordinaire en ces années. Les reports sont les meilleurs possibles, et la notice [...] passionnante. [...] Les décennies ont passé, rien ne s'est ridé : un chef d'aujourd'hui. » (Diapason, juillet-août 2017 / Didier Van Moere)
HI-RES39,99 €
CD33,99 €

Classique - Paru le 9 mars 2018 | Warner Classics

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or
Ce coffret de onze heures de musique célèbre le 90e anniversaire de la mezzo-soprano allemande Christa Ludwig, dont la phénoménale carrière entre 1950 et 1990 n’a cessé de susciter l’admiration d’un nombre grandissant de mélomanes et bien sûr de ses collègues. Elle a collaboré avec les plus grands musiciens de son temps, on garde en tête les noms d’Herbert von Karajan, Leonard Bernstein, Otto Klemperer ; elle s’illustra aussi dans le genre du lied avec un génie comparable à celui d’Elisabeth Schwarzkopf ou Dietrich Fischer-Dieskau – avec lesquels elle put travailler régulièrement – comme en témoignent ici ses enregistrements avec Gerald Moore ou Geoffrey Parsons. Remarque sur les inédits de la présente édition : certaines interprétations se trouvent ici publiées pour la toute première fois*. Il s’agit des lieder avec orchestre d’Alban Berg (pistes 144 à 146), Max Reger (piste 137) et Richard Wagner (piste 124) ainsi que des lieder avec piano d’Hugo Wolf (piste 14), Franz Schubert (pistes 15 et 16, 62 à 66) et du Chant de Noël (piste 89), lesquels avaient été en leur temps laissés de côté soit en raison de la durée limitée des 33 tours, soit par simple décision du directeur artistique. Sont publiés pour la première fois depuis l’ère du LP l’Air de Gluck (piste 88), plusieurs lieder de Brahms (pistes 15 à 19, pistes 104 et 107). Le récital Brahms que Christa Ludwig enregistra aux côtés de Walter Berry apparaît ici – depuis sa publication originelle – pour la première fois dans son intégralité (à partir de la piste 67 jusqu’à la piste 89 déjà mentionnée ci-dessus). © Qobuz
HI-RES27,49 €
CD23,99 €

Classique - Paru le 20 janvier 2019 | Everest

Hi-Res Livret
HI-RES27,49 €
CD23,99 €

Classique - Paru le 20 janvier 2019 | Everest

Hi-Res Livret
HI-RES27,49 €
CD23,99 €

Classique - Paru le 20 janvier 2019 | Everest

Hi-Res Livret
HI-RES27,49 €
CD23,99 €

Classique - Paru le 27 janvier 2019 | Everest

Hi-Res Livret
HI-RES34,99 €
CD24,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2012 | Decca Music Group Ltd.

Hi-Res Distinctions 5 de Diapason - 4 étoiles Classica - Hi-Res Audio
Un titre très Schubertien pour cet album d'Andreas Scholl qui nous emmène à travers les contrées du rêve et du voyage immobile. Il raconte en même temps l'histoire des débuts du Lied allemand, depuis des chants populaires harmonisés, en passant par Haydn, Mozart et, bien sûr Schubert. Une sensibilité à fleur de coeur et une grande mélancolie se dégagent de cet enregistrement d'une grande intimité. SH
CD24,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2012 | Decca Music Group Ltd.

Livret Distinctions 5 de Diapason - 4 étoiles Classica
HI-RES29,99 €
CD19,99 €

Classique - Paru le 27 septembre 2019 | Chandos

Hi-Res Livret
HI-RES29,99 €
CD19,99 €

Musique de chambre - Paru le 16 novembre 2018 | Cedille

Hi-Res Livret
HI-RES23,99 €
CD19,99 €

Classique - Paru le 22 juin 2018 | Sony Classical

Hi-Res Livret
HI-RES29,99 €
CD19,99 €

Musique de chambre - Paru le 9 juin 2015 | Ondine

Hi-Res Livret
Les trios avec piano de Brahms appartiennent tous à la grande maturité, y compris le premier qui porte le numéro d’opus 8. Décompte assez trompeur car en réalité la version qui nous est la plus familière est une réécriture de fond en comble, réalisée en 1889 à partir d’un trio de jeunesse écrit trente-cinq ans plus tôt. On est ici dans le Brahms le plus concentré, le plus essentiel, sans pour autant tomber dans un quelconque dépouillement ascétique, car même dans ses œuvres ultimes il a toujours maintenu cette riche harmonie et ces larges thèmes : c’est surtout les petites superfluités de jeunesse qui ont disparu. Le violoniste-star Christian Tetzlaff, avec sa sœur Tanja Tetzlaff (la moitié du Quatuor Tetzlaff) et le pianiste Lars Vogt nous donnent une interprétation toute en ampleur, nord-allemande presque – les Tetzlaff sont Hambourgeois, soit dit en passant – de ces somptueux trios. © SM/Qobuz
HI-RES29,99 €
CD19,99 €

Musique de chambre - Paru le 15 mars 2019 | Gramola Records

Hi-Res Livret
HI-RES29,99 €
CD19,99 €

Musique de chambre - Paru le 17 août 2018 | Cedille

Hi-Res
HI-RES29,99 €
CD19,99 €

Classique - Paru le 14 septembre 2018 | Solo Musica

Hi-Res Livret
HI-RES30,99 €
CD21,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2013 | Decca Music Group Ltd.

Hi-Res Livret Distinctions Gramophone Record of the Year - Gramophone Record of the Month - Choc de Classica - Hi-Res Audio
Une opération marketing réussie puisque la sortie de cette nouvelle intégrale coïncide avec la tournée de Riccardo Chailly et l'Orchestre du Gewandhaus de Leipzig, dont il est le directeur musical depuis 2005, à Londres, Paris et Vienne dans le même programme. Voilà une intégrale qui a fière allure et avec laquelle il faudra désormais compter. Avec des tempi vifs, un lyrisme très généreux et une joie de jouer évidente, ce nouvel enregistrement des Symphonies de Brahms représente parfaitement l'attrait, voir la fascination, que l'homme du nord éprouve pour le sud et, particulièrement, pour cette Italie nourricière, pourvoyeuse de beauté et de lumière telle qu'on la ressentait à la fin du XIXème siècle. FH
HI-RES28,99 €
CD24,49 €

Classique - Paru le 3 août 2018 | Sony Classical

Hi-Res
HI-RES26,49 €
CD18,99 €

Classique - Paru le 20 janvier 2017 | CAvi-music

Hi-Res
Pour cette cuvée 2016 du désormais incontournable Klavier-Festival Ruhr – le Festival de piano de la Ruhr, une région qui de lourdement industrielle est graduellement devenue largement culturelle –, six pianistes se partageaient un répertoire romantique tardif d’œuvres de Brahms, Reger et Busoni : l’Allemand Christopher Park (disciple d’Eschenbach, Graffmann et Katzaris), l’Allemand Joseph Moog, la toute jeune germano-coréenne Gina Alice qui avait fait ses débuts à l’âge de huit ans dans un Concerto de Haydn, la russo-ukrainienne Anna Tsybuleva qui, après moult autres prix, remporta en 2015 le prestigieux Concours de Leeds, l’Allemand Fabian Müller (disciple de Aimard, et lauréat du Concours international Busoni) et le Suisse Louis Schwizgebel, dont on se souvient des débuts éclatants à Carnegie Hall voici peu. La grande relève internationale donc, dans des répertoires pour certains assez rares, et qui se distingue par des jeux tous d’une grande limpidité. © SM/Qobuz
HI-RES26,99 €
CD17,99 €

Classique - Paru le 30 avril 2013 | Archiphon

Hi-Res
HI-RES19,49 €
CD16,99 €

Classique - Paru le 25 septembre 2015 | Warner Classics

Hi-Res Livret