Catégories :

Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

HI-RES17,99 €
CD11,99 €

Classique - Paru le 4 août 2012 | Aeolus

Hi-Res Livret
HI-RES17,99 €
CD11,99 €

Musique de chambre - Paru le 1 octobre 2018 | Aeolus

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
Inutile de s’appesantir sur les mille et un secrets, réels ou supposés, de L’Art de la fugue : jouons l’œuvre, un point c’est tout. Car trop longtemps il a été considéré qu’elle était plutôt conçue pour les yeux et l’esprit que pour les oreilles, erreur, erreur ! Bob van Asperen nous le prouve ici encore une fois, à la tête de son étonnant clavecin hambourgeois Christian Zell de 1741, un instrument d’une abyssale profondeur. Van Asperen ne joue ici que quatorze des « contrapuntus » du manuscrit « mis au propre », définitif, en rajoutant un canon noté sur le même manuscrit et, lui aussi, copié au propre. Car les autres « contrapuntus » et canons de L’Art de la fugue sont des brouillons, plus ou moins corrigés, et on sait qu’une monumentale triple fugue est restée inachevée. En complément, le claveciniste a eu l’idée assez étonnante mais épatante de s’adjoindre les talents de Berhard Klapprott et un second clavecin pour jouer deux fugues en miroir provenant des autres manuscrits, et qui exigent quand même un grand nombre de doigts. La différence de sonorité d’un clavecin à l’autre permet à l’auditeur de mieux suivre les titanesques inventions contrapuntiques de Bach. Et ce n’est pas de la musique pour les yeux seuls… © SM/Qobuz
HI-RES17,99 €
CD11,99 €

Classique - Paru le 4 août 2012 | Aeolus

Hi-Res Livret
HI-RES17,99 €
CD11,99 €

Classique - Paru le 4 août 2012 | Aeolus

Hi-Res
HI-RES17,99 €
CD11,99 €

Classique - Paru le 4 août 2012 | Aeolus

Hi-Res Livret
HI-RES17,99 €
CD11,99 €

Classique - Paru le 4 août 2012 | Aeolus

Hi-Res Livret
HI-RES17,99 €
CD11,99 €

Classique - Paru le 4 août 2012 | Aeolus

Hi-Res Livret
HI-RES17,99 €
CD11,99 €

Classique - Paru le 9 septembre 2013 | Aeolus

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Hi-Res Audio
Aapo Häkkinen revient chez Aeolus, avec le deuxième et dernier volume des Concertos pour clavier de Jean-Sébastien Bach ! Il joue à présent les Concertos BWV 1054, 55 et 57, sur un clavecin historique au registre grave étendu. S'il est probable que Bach ait utilisé un tel clavecin, c'est en tout cas le premier enregistrement de ces pièces sur un instrument de ce type. On retrouve la force de conviction du claveciniste, sa précision et son imagination puissante.
HI-RES17,99 €
CD11,99 €

Classique - Paru le 24 mai 2012 | Aeolus

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Hi-Res Audio
Aapo Häkkinen présente les concertos pour clavecin et cordes de Bach, deux joyaux de la littérature pour clavier. Il s'agit du tout premier enregistrement de ce cycle d'oeuvres sur un instrument de 16 pieds (1 octave supplémentaire dans le registre grave ) du même type que celui utilisé par Bach, et construit d'après des sources historiques. L'Orchestre Baroque d'Helsinki joue à un par partie, et propose sur ce premier volume les concertos BWV1052, 1053, 1056, avec en bonus le Concerto Italien BWV 971. Une expérience sonore hors-du-commun !
HI-RES17,99 €
CD11,99 €

Concertos pour clavier - Paru le 1 octobre 2017 | Aeolus

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or
« [...] Aux trois concertos pour deux clavecins s'ajoute une page singulière de Wilhelm Friedemann Bach, son Duetto a duoi cembali concertati. [...] Les deux interprètes portent un regard neuf sur les concertos de père Bach [...] la structure du phrasé, un véritable rubato concerté avec l'orchestre, le renforcement occasionnel de l'harmonie aux mains gauches font souffler un vent d'improvisation sur ces compositions dont la mise en scène pose mille problèmes sur le plan acoustique. Comme cela respire large et sonne profond ! Qui devinerait, à l'aveugle, que l'"orchestre" ne compte que quatre archets ? [...] Häkkinen laisse à l'évidence Hantaï tenir les rênes [...] Timbre, places d'archets, forme de notes, tout un vocabulaire du jeu baroque est exploité avec un souci d'expressivité permanent. [...] » (Diapason, janvier 2018 / Philippe Ramin)
HI-RES22,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 1 novembre 2016 | Aeolus

Hi-Res Livret
La grande majorité des albums d’œuvres pour orgue utilisent un seul et même instrument, ainsi mis en lumière avec le répertoire pour lequel il semble le plus adapté. L’organiste polonaise Maria-Magdalena Kaczor a fait le chemin inverse : son album fait appel à six orgues différents, pour un répertoire allant du premier baroque de Sweelinck jusqu’au symphonique début XXe de Karg-Elert, en passant par Bach père et fils et d’autres. Il s’agit, en l’occurrence, de six instruments sis en Rhénanie-Palatinat en Allemagne : l’orgue Hubert Fasen (2011) de l’église Saint-Remigius à Zemmer ; le Balthasar König (1715, restauré par le même Hubert Fasen en 1997/98) et situé à Saint-Leodegar à Niederehe ; l’orgue Hubert Fasen (décidément !) construit en 2010 dans l’église Saint-Luzia à Daun-Waldkönigen ; l’orgue Conacher (originalement construit en 1914, restauré en 2012 par… vous l’aurez deviné… Hubert Fasen) de l’église Saint-Amandus à Kordel; et l’orgue Alfred Hunter de 1870, réorganisé (allez, tous en chœur : par Hubert Fasen) en 2014, et sis dans l’église Saint-Ambrosius de Irrel, toujours dans cette même région de la Eifel en Rhénanie-Palatinat. On l’aura donc compris, Maria-Magdalena Kaczor a choisi des instruments d’une seule et même région allemande, d’une inspiration rhénane unifiée, mais de diverses dates originales. On notera que la remarquable technique d’enregistrement fait que les six instruments sont captés de manière très égale, un véritable tour de force lorsque l’on sait combien il est difficile de placer des microphones pour un orgue, alors pour six orgues présentés sur un seul et même album… © SM/Qobuz
HI-RES17,99 €
CD11,99 €

Classique - Paru le 4 août 2012 | Aeolus

Hi-Res Livret
HI-RES17,99 €
CD11,99 €

Classique - Paru le 4 août 2012 | Aeolus

Hi-Res Livret
HI-RES17,99 €
CD11,99 €

Classique - Paru le 4 août 2012 | Aeolus

Hi-Res Livret
HI-RES17,99 €
CD11,99 €

Classique - Paru le 4 août 2012 | Aeolus

Hi-Res Livret
HI-RES17,99 €
CD11,99 €

Classique - Paru le 4 août 2012 | Aeolus

Hi-Res Livret
HI-RES17,99 €
CD11,99 €

Classique - Paru le 4 août 2012 | Aeolus

Hi-Res Livret