Catégories :

Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

HI-RES29,99 €
CD19,99 €

Classique - Paru le 3 janvier 2012 | ATMA Classique

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
Jan Kobow (Evangéliste) - Stephan MacLeod (Jésus) - Joshua Hopkins (Pierre) - Nathaniel Watson (Pilate) - Les Voix Baroques - Arion Orchestre Baroque - Alexander Weimann, direction
HI-RES29,99 €
CD19,99 €

Classique - Paru le 24 septembre 2013 | Ondine

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Hi-Res Audio
Sirkka-Liisa Kaakinen-Pilch, violon
HI-RES30,99 €
CD21,99 €

Classique - Paru le 28 août 2009 | ECM New Series

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Hi-Res Audio
Une vision admirable de l'écriture polyphonique et harmonique du Cantor de Leipzig. Engagées, d'une grande intelligence, ces Partitas par Andras Schiff sont une réussite totale et renouvellent la discographie du chef-d'oeuvre de Bach !
HI-RES24,99 €
CD17,99 €

Classique - Paru le 10 février 2014 | harmonia mundi

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
Voilà une nouvelle version des Concertos Brandebourgeois de Bach avec laquelle il faut désormais compter, car elle pose une vraie question stylistique. Il y règne certes une sorte de climat festif et gourmand produit par les sonorités pleines et sensuelles de tous les instrumentistes du fameux Orchestre Baroque de Fribourg. Les tempi sont vifs sans être exagérément rapides. C'est un retour aux sources, pour ne pas dire en arrière, après les versions essoufflées qui émaillent depuis quelques années la riche discographie de ce corpus. Si les instruments anciens sont de mise dans ce nouvel enregistrement, cette version se rapproche finalement curieusement de celles des années soixante par Karl Richter, I Musici, Münchinger et autres Ristenpart. L'histoire de l'interprétation, comme l'histoire tout court, est un vaste mouvement de balancier qui va d'un pôle à l'autre sans que rien ne soit jamais acquis, ce que ce disque nous prouve avec éloquence. FH
HI-RES26,99 €
CD17,99 €

Classique - Paru le 29 avril 2014 | Troubadisc

Hi-Res Distinctions Hi-Res Audio
HI-RES19,99 €
CD17,49 €

Classique - Paru le 7 janvier 2013 | Alia Vox

Hi-Res Livret Distinctions Choc de Classica - Hi-Res Audio
HI-RES27,49 €
CD23,99 €

Classique - Paru le 21 octobre 2013 | Warner Classics International

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - 4 étoiles Classica - Hi-Res Audio
Articulé sur des pièces aux climats variés selon l'époque et le style, ce programme habile et agréablement composé réunit le répertoire de bis du pianiste parmi lesquels on découvrira des raretés comme la Valse lente de Germaine Tailleferre ou Le Tourbillon d'Oscar Strasnoy. En égrénant librement les pages de son recueil personnel avec son élégance et son éloquence habituelles, Alexandre Tharaud nous offre un très bon moment de piano.
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Classique - Paru le 7 avril 2014 | deutsche harmonia mundi

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
Ce nouvel enregistrement du pianiste hollandais, d'origine chinoise, Seesiang Wong propose des Concertos et des oeuvres pour clavier solo des fils de Bach. Programme passionnant, car il suit l'émergence du style concertant à l'époque charnière du baroque finissant et du classicisme naissant. Passionnant aussi de comparer la personnalité et le style des fils d'un des plus grands génies de l'histoire de la musique occidentale. Ayant chacun reçu en partage une éducation musicale semblable et rigoureuse, ils évoluent ensuite au gré de leur propre personnalité, se détachant plus au moins du joug paternel. Il y a Wilhelm Friedemann, instable et fantasque, Carl Philipp Emanuel, sûrement le plus génial, mélancolique, visionnaire, lié aux écrivains et aux philosophes de son temps, Johann Christian, mondain et voyageur, dépositaire du style galant qu'il cultive assidûment. Des particularités remarquablement observées et rendues par Seesiang Wong et les musiciens de l'Orchestre de Chambre de Bâle sous la direction de Yuki Kasai. FH
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 9 septembre 2003 | ECM New Series

Hi-Res Distinctions Hi-Res Audio
Depuis qu'il enregistre chez ECM, Andras Schiff n'était pas retourné à Bach avant ces Variations Goldberg, très étonnantes, qui bouillonnent de vie polyphonique. Il y a ici une ardeur, une sorte de constant volontarisme qui rapproche singulièrement Bach de certaines pièces du futur, comme les Sonates de Beethoven, voire même les Variations Diabelli.
HI-RES19,49 €
CD13,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2012 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res Distinctions Hi-Res Audio
Le pianiste Francesco Tristano s'est distingué comme l'un des pianistes les plus doués de sa génération. Ce parcours personnel unique, pas si évident à mener, qui en fait un musicien estimé tant pour ses activités sur la scène électro la plus exigeante que dans les plus grandes salles de concert classiques internationales ! Il y a aujourd'hui ce disque, une réussite totale - le second que Francesco signe chez Deutsche Grammophon, après Bach/Cage paru l'année dernière. La mélancolie baroque de Buxtehude, si touchante, répond aux propres compositions de Francesco Tristano qui nous rappelle si bien qu'il n'y a pas de frontières à la musique.
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2013 | Decca Music Group Ltd.

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - 4 étoiles Classica - Hi-Res Audio
Janine Jansen et une dizaine de musiciens (dont son père et son frère) interprètent ces concertos pour violon de Bach "à l'ancienne" avec toute l’ambiguïté du terme, puisqu'ils jouent sur des instruments modernes (ou montés comme tels) comme le faisait l'ensemble I Musici autrefois. La conception résolument chambriste de la violoniste néerlandaise donne à ces œuvres si connues une tonalité intimiste bienvenue. C'est un Bach dansant, mais distancié et un peu neutre qui nous est ici proposé. FH
HI-RES19,49 €
CD13,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2013 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
On est loin des gesticulations hypermarketées de telle star latino-américaine, à l’opposé des glaciales dissections de telle gloire franco-nationale née en 1925 : la vision qu’a l’extra-talentueux Yannick Nézet-Séguin (à notre humble avis le meilleur, et de très très très loin, des jeunes chefs sur la scène internationale) du Sacre du printemps est une véritable révélation. Toutefois, la révélation en question n’est pas, comme chez tant de chefs y compris les plus célèbres, la révélation de soi-même et leur ego, mais la simple révélation de la partition dans tous ses détails musicaux, sensuels, avec son invraisemblable swing et ses outrances modernissimes, tous ces détails qui dépassent le stade simple des notes pour accéder au firmament de la transcendance musicale. Après avoir entendu le Sacre dirigé par Nézet-Séguin (et non pas le Sacre « de » Nézet-Séguin !), vous ne pourrez probablement plus jamais écouter une autre version. Et le Philadelphia Orchestra retrouve enfin ses ors de l’époque de Ormandy, Stokowski et Muti, ors qui avaient sérieusement pâli avec les trois chefs titulaires suivants avant que Nézet-Séguin rallume le flambeau. En guise d’hommage à son illustre prédécesseur, Nézet offre en complément de programme quelques orchestrations d’œuvres de Bach transcrites par Stokowski. Toute révérence due au grand Stoky, l’interprétation qu’en fait son successeur sont autrement plus convaincantes que ce qu’il faisait lui-même, en particulier dans Fantasia de Walt Disney où il joua un peu trop avec les potentiomètres, tandis que sa vision de Bach était peut-être un peu hyper-romantique. Nézet remet les pendules à l’heure. Quoi qu’il en soit, ce Sacre à lui seul mérite non seulement la mention Discothèque idéale de Qobuz, mais sa présence dans votre discothèque personnelle. (SM)
HI-RES19,49 €
CD13,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2012 | Universal Music Division Decca Records France

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
Avec ce nouvel album, Nathalie Stutzmann nous immerge dans l'oeuvre sacrée de Bach. Dirigeant son ensemble Orfeo 55, elle compose un vaste édifice sonore, inédit, imaginaire, en puisant parmi les plus belles pages extraites des cantates. Passionnant de redécouvrir la formidable créativité d'un des plus hautes figures de l'histoire de la musique !
HI-RES17,49 €
CD12,49 €

Musique concertante - Paru le 25 mars 2013 | harmonia mundi

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Hi-Res Audio
CD13,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2012 | Deutsche Grammophon (DG)

Livret Distinctions Qobuzissime - Hi-Res Audio
Le pianiste Francesco Tristano s'est distingué comme l'un des pianistes les plus doués de sa génération. Ce parcours personnel unique, pas si évident à mener, qui en fait un musicien estimé tant pour ses activités sur la scène électro la plus exigeante que dans les plus grandes salles de concert classiques internationales ! Il y a aujourd'hui ce disque, une réussite totale - le second que Francesco signe chez Deutsche Grammophon, après Bach/Cage paru l'année dernière. La mélancolie baroque de Buxtehude, si touchante, répond aux propres compositions de Francesco Tristano qui nous rappelle si bien qu'il n'y a pas de frontières à la musique.
HI-RES19,49 €
CD13,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2011 | Decca Music Group Ltd.

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
Ottavio Dantone et son Accademia Bizantina élaborent ici une grande et magnifique "symphonie" imaginaire, purement orchestrale, élaborée d'après les plus belles pages orchestrales des Cantates de J. S. Bach — une occasion en or d'approfondir l'univers instrumental du Cantor de Leipzig. Les interprétations de cet excellent ensemble transalpin se distinguent une nouvelle fois par la finesse de leurs phrasés imaginatifs.
HI-RES19,49 €
CD13,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2013 | Decca Music Group Ltd.

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
HI-RES19,49 €
CD13,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2013 | Universal Music Division Decca Records France

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Choc de Classica - Hi-Res Audio
Dans cet album intitulé "Miroirs" — premier enregistrement réalisé pour Deutsche Grammophon —, Jean-Christophe Spinosi fait côtoyer musiques baroque, moderne et contemporaine en un jeu de miroirs où les œuvres de ce programme, au-delà de leurs esthétiques si différentes, se reflètent et se font écho malgré les époques ou les années qui les séparent. Une option audacieuse pour un résultat convaincant.
HI-RES19,49 €
CD13,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2013 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
HI-RES17,99 €
CD11,99 €

Piano solo - Paru le 28 janvier 2014 | Aeon

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Hi-Res Audio
Attention, chef-d'œuvre ! Voilà un album de une heure quarante de musique quasi spirituelle à déguster avec une concentration soutenue et sans interruption. La somme artistique représentée par L'Art de la fugue trouve ici un interprète exceptionnel, car ce pianiste trop méconnu en France conçoit l'oeuvre comme un tout et non comme une succession de fugues et de contrepoints savants. Son interprétation est construite de manière rigoureuse et toujours sensible, grâce à un toucher très modelé et à une sonorité qui s'incarne dans la chair. Le choix d'un Steinway du début du siècle dernier et celui d'un tempérament privilégiant l'éloquence du chromatisme lui permettent de chanter, une notion essentielle chez Bach et que Cédric Pescia met en évidence tout au long de son interprétation. Ainsi la rhétorique savante de l'œuvre n'est nullement abstraite et ne prend jamais le pas sur l'expressivité inhérente à la musique du Cantor. Jouer Bach au piano, et cette œuvre en particulier, est bien sûr totalement anachronique, mais c'est un moyen d'atteindre une forme d'expression supérieure qui confine à une sorte de révélation. FH