Catégories :

Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

HI-RES12,49 €
CD8,99 €

Classique - Paru le 2 janvier 2015 | Sony Classical

Hi-Res
HI-RES12,49 €
CD8,99 €

Classique - Paru le 1 avril 2016 | Sony Classical

Hi-Res
HI-RES12,49 €
CD8,99 €

Classique - Paru le 26 août 2016 | Sony Classical

Hi-Res Livret
HI-RES12,49 €
CD8,99 €

Classique - Paru le 1 avril 2016 | Sony Classical

Hi-Res
HI-RES12,49 €
CD8,99 €

Classique - Paru le 1 avril 2016 | Sony Classical

Hi-Res
Né en 1934, le pianiste Philippe Entremont – un disciple de Marguerite Long ! – fut lauréat du concours Long-Thibaud au début des années 1950, puis déroula son époustouflante carrière de concertiste en bonne partie aux États-Unis ; par ailleurs, il se lança rapidement dans l’enregistrement, entre autres sous la direction de Stravinski, Milhaud, Bernstein, Ozawa, Ormandy, Monteux, Stokowski et des dizaines d’autres de la même trempe. Chef d’orchestre aussi, il partage dorénavant ses activités entre le clavier et la baguette. Ce petit florilège d’œuvres françaises, enregistré en 1973, nous promène de Fauré à Poulenc, à travers un paysage tantôt rêveur – les Gymnopédies de Satie –, tantôt virtuose – Alborada del grazioso de Ravel –, tour à tour plaisant ou sérieux, toujours tiré à quatre épingles. Une excellente manière de montrer toute la palette des talents de ce musicien épatant mais, hélas, assez peu présent en France. © SM/Qobuz
HI-RES12,49 €
CD8,99 €

Classique - Paru le 16 septembre 2016 | Sony Classical

Hi-Res
HI-RES12,49 €
CD8,99 €

Classique - Paru le 1 avril 2016 | Sony Classical

Hi-Res
HI-RES12,49 €
CD8,99 €

Classique - Paru le 11 décembre 2015 | Sony Classical

Hi-Res
La carrière de la soprano états-unienne Anna Moffo (1932-2006) fut rien moins que stellaire – mais, à l’image de certaines stars, elle dut assez tôt mettre fin à sa carrière, pour avoir trop étreint. Il faut dire qu’elle avait commencé très tôt à diversifier ses activités : dès 1956, à peine connue, elle fut engagée pour chanter Cio-Cio San dans une version télévisée de la RAI, sa première incursion dans le monde télévisuel, puisque quelques années plus tard elle devait animer sa propre émission « The Anna Moffo Show ». Sans oublier plusieurs incursions au cinéma où elle joua des rôles non-chantants, par exemple dans Austerlitz d’Abel Gance… Ajoutez à cela son éprouvant calendrier en tant que prima donna, avec des partenaires tels que Björling, Nilsson, Corelli, Zeffirelli, Gobbi, Simionato, Stokowski, Schwarzkopf, Giulini, Karajan, bref, toute la crème des grands noms de son temps, dans tellement de grands rôles, qu’aux alentours des années 1975 la voix était sérieusement abîmée. Moffo se cantonna alors à l’enseignement, et se retira de la scène. Tragique destinée ! La voici en 1971, donc encore dans les grandes heures, dans Debussy – elle était particulièrement à l’aise dans le répertoire français – avec le regretté Jean Casadesus. Cet enregistrement n’avait jamais été proposé en CD, le revoici remastérisé d’après les matrices originales. © SM/Qobuz
HI-RES12,49 €
CD8,99 €

Classique - Paru le 1 avril 2016 | Sony Classical

Hi-Res
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Classique - Paru le 16 mai 2014 | Sony Classical

Hi-Res Livret
La terre natale. Le pays de sa mère également. Comment comprendre ce Motherland qui sert de titre au troisième album de Khatia Buniatishvili qui parait chez Sony Classical. Pour cet enregistrement, la pianiste géorgienne ne s’est pas contentée d’un ou deux compositeurs mais d’une bonne dizaine. Après un disque Liszt en 2011 précédé d’un disque Chopin, elle réunit ici dix-sept pièces sous ce nom de Motherland. Un album sur lequel Jean-Sébastien Bach côtoie Arvo Pärt, Tchaïkovski, Mendelssohn, Debussy, Ligeti, Brahms, Chopin, Ravel, Scarlatti, Grieg, Kancheli, Dvorak ou bien encore Haendel...
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Classique - Paru le 18 novembre 2016 | Sony Classical

Hi-Res
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Classique - Paru le 25 mars 2016 | Sony Classical

Hi-Res
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Classique - Paru le 16 novembre 2018 | Sony Classical

Hi-Res
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Classique - Paru le 24 août 2018 | Sony Classical

Hi-Res
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Classique - Paru le 24 août 2018 | Sony Classical

Hi-Res
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Classique - Paru le 24 août 2018 | Sony Classical

Hi-Res
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Classique - Paru le 11 novembre 2016 | Sony Classical

Hi-Res
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Classique - Paru le 11 octobre 2019 | Sony Classical

Hi-Res Livret
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Musique de chambre - Paru le 20 mars 2015 | Sony Classical

Hi-Res Livret
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Classique - Paru le 18 novembre 2016 | Sony Classical

Hi-Res