Catégories :

Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Musique concertante - Paru le 16 novembre 2010 | Chandos

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or - Gramophone Award - Hi-Res Audio
Après une incontournable intégrale Debussy, des sonates de Haydn et les concertos de Bartók, le prolifique et vivifiant Jean-Efflam Bavouzet offre cette belle combinaison Ravel – Debussy – Massenet, preuve supplémentaire que le Français est bel et bien installé sur l’échiquier pianistique international.
HI-RES25,19 €
CD17,99 €

Opéra - Paru le 3 avril 2012 | Mariinsky

Hi-Res Livret
HI-RES23,99 €
CD15,99 €

Opéra - Paru le 1 janvier 2013 | Bru Zane

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or - Diapason découverte - Grand Prix de l'Académie Charles Cros - Choc de Classica - Hi-Res Audio
En 1891, l’insaisissable Jules Massenet désarçonne à nouveau la critique : lui que le succès de Manon (1884) semblait destiner désormais aux demi-teintes de l’opéra-comique renoue avec le grand opéra romantique, dans la veine d’Hérodiade et du Roi de Lahore. Une veine exotique (un Iran fantasmé), des épisodes fantastiques, un amour sublimé par la religion sont autant d’éléments suggestifs qui font du Mage un ouvrage composite et varié, mais avant tout l’apothéose du lyrisme français à l’heure des querelles wagnériennes… Le Palazzetto Bru Zane prolonge l'année Massenet (2012) avec cette publication qui fait suite aux représentations de l'oeuvre à l'Opéra-Théâtre de Saint-Etienne à l'occasion de la 11è biennale Massenet. Une partition qui recèle de véritables trésors, restituée par le Choeur Lyrique & Orchestre Symphonique de Saint-Etienne sous la direction du grand défenseur de la musique française Laurent Campellone, avec un plateau hors-pair : Luca Lombardo (Zarâstra), Catherine Hunold (Anahita), Kate Aldrich (Vardeha), Jean-François Lapointe (Amrou) ... Une redécouverte majeure !
HI-RES16,49 €
CD10,99 €

Opéra - Paru le 1 janvier 2013 | Bru Zane

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or - Révérence de l'Avant-Scène Opéra - 4 étoiles Classica - Hi-Res Audio
Compositeur au style sans cesse renouvelé, Jules Massenet se tourna, à la fin de sa vie, vers des formes d’expression expérimentales qui étonnent encore aujourd’hui. Mêlant un goût prononcé pour le XVIIIe siècle finissant (qu’on rencontre déjà dans Manon et Werther) aux recherches toutes modernes sur le naturalisme opératique, Thérèse (1907) concilie immédiateté du discours dramatique et lyrisme des inflexions sentimentales. La force du sujet – poignant – s’en trouve ainsi décuplée. Une distribution vocale de rêve : Nora Gubisch (Thérèse), Charles Castronovo, Etienne Dupuis, François Lis, avec l'orchestre de l'Opéra de Montepllier sous la baguette d'Alain Altinoglu... Un évènement !
HI-RES7,49 €
CD4,99 €

Opéra - Paru le 1 janvier 1963 | BnF Collection

Hi-Res Livret
HI-RES7,49 €
CD4,99 €

Opéra - Paru le 1 janvier 1960 | BnF Collection

Hi-Res Livret
HI-RES18,99 €
CD15,99 €

Classique - Paru le 6 janvier 2017 | RCA Red Seal

Hi-Res
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Intégrales d'opéra - Paru le 2 mars 2018 | Sony Classical

Hi-Res Distinctions Diapason d'or
« On croit rêver : en 1975, CBS et RCA gravaient chacun sa version de La Navarraise. Même année et même orchestre [...] celle de CBS n'avait jamais paru en CD, un oubli enfin réparé. [...] Propice aux déchaînements passionnels, l'argument offre à Massenet matière à distiller ses sortilèges orchestraux, dont l'impact frappe l'auditeur dès le thème initial du Prélude [...] Face aux enjeux interprétatifs, la présente gravure a une sérieuse longueur d'avance sur sa concurrente. En particulier grâce à la direction d'Antonio de Almeida, plus tendue, nerveuse, contrastée que celle du probe Henry Lewis [...]. Le plateau est du coup plus concerné, les incarnations mieux dessinées. Dans le rôle-titre, une Lucia Popp en habits de passionaria [...]. Vanzo campe à la perfection le naïf Araquil, sans se départir de ses grâces stylistiques ni de sa diction à se damner. [...] Victoire sans appel du côté des petits rôles, cent pour cent francophones chez Almeida [...] » (Diapason, juin 2018 / Emmanuel Dupuy)
HI-RES15,99 €
CD13,49 €

Classique - Paru le 19 octobre 2018 | Warner Classics

Hi-Res Livret
La Navarraise n’est pas, loin s’en faut, l’opéra le plus célèbre de Massenet. D’ailleurs, est-ce un opéra, si l’on considère que le compositeur y voyait plutôt un « épisode lyrique », avec sa durée de trois quarts d’heure ? En tous les cas, c’est bel et bien une œuvre de l’ultime maturité, créée à Covent Garden (en français) en 1894, à l’époque avec un plateau de rêve rassemblant Emma Calvé, Pol Plançon et Albert Alvarez, les stars de leur époque. Après une carrière triomphale en Angleterre, puis dans bon nombre de pays européens, La Navarraise s’éclipsa des affiches pour n’y pratiquement plus figurer. Est-ce parce que Massenet se frotta d’un peu trop près au vérisme à l’italienne, ou à un certain naturalisme qui lui faisait là écrire sa partition la plus « bruyante », avec force effets scéniques tels que clappements de mains, roulements de tambour, claquements de castagnettes, sonneries de trompette, battues de cloches, coups de canon, coups de fusil et de pistolet ?En réalité, la musique s’approche parfois de l’accompagnement sonore plutôt que du vrai langage lyrique, et le contenu musical suit de près l’action théâtrale en effet très martiale et agitée, et beaucoup de réalisme. D’aucuns, dont le critique Willy, n’hésitèrent pas à y voir une sorte de « Cavalleria española », ce qui est d’ailleurs tout à fait bien vu. L’action, lugubre en diable, se déroule au Pays basque espagnol, pratiquement à l’époque de sa composition puisque Massenet évoque la Troisième Guerre carliste, qui se déroula deux décennies plus tôt à peine. Un peu comme si un compositeur d’aujourd’hui mettait en musique la Guerre de Yougoslavie… Autour de Roberto Alagna dans le rôle masculin principal, on trouve la soprano polonaise Aleksandra Kurzak dans le rôle-titre. Cet enregistrement vient s’ajouter à la discographie hélas bien trop maigre de l’ouvrage qui, s’il n’est pas le plus grand chef-d’œuvre de Massenet, est clairement une magnifique perle bien trop négligée. © SM/Qobuz
HI-RES2,99 €
CD2,49 €

Classique - Paru le 26 avril 2019 | Sony Classical

Hi-Res
HI-RES2,99 €
CD2,49 €

Classique - Paru le 20 septembre 2019 | RCA Red Seal

Hi-Res