Catégories :

Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 27 août 2012 | Signum Records

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Musique concertante - Paru le 2 septembre 2013 | Signum Records

Hi-Res Livret
HI-RES17,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 7 avril 2014 | Warner Classics International

Hi-Res Livret Distinctions 4 étoiles Classica - Hi-Res Audio
Le Quatuor Artemis, installé à Berlin, porte un regard neuf sur Mendelssohn en revisitant ici trois pièces de trois périodes bien distinctes du compositeur hambourgeois : son adolescence tardive, l’aube de sa trentaine et le dernier mois de sa courte vie de seulement 38 années. Pour Eckart Runge, Mendelssohn demeure surtout un grand incompris. «Certains le voient encore comme un artiste superficiel manquant de substance… Ses quatuors sont pourtant à la fois très sophistiqués et profondément éloquents.» Cette nouvelle parution est aussi l'occasion de découvrir le nouveau premier violon de l’ensemble, Vineta Sareika, qui a remplacé Natalia Prishepenko.
HI-RES29,99 €
CD19,99 €

Classique - Paru le 25 mars 2016 | Accentus Music

Hi-Res Livret

Classique - Paru le 4 novembre 2016 | Accentus Music

Livret
Téléchargement indisponible
HI-RES17,99 €
CD11,99 €

Symphonies - Paru le 3 mars 2017 | PentaTone

Hi-Res Livret Distinctions 4 étoiles Classica
« Près de vingt années séparent la composition de ces deux symphonies dont la verve rythmique, l'inspiration mélodique et la profusion des couleurs constituent des caractéristiques communes bien mises en lumière dans cet enregistrement. L'énergie et la vélocité de l'Allegro molto de la Symphonie n° 1 donnent un juste aperçu du style théâtral d'Andrew Manze [...] Par sa virtuosité, son expressivité et son raffinement, cette interprétation rappelle celle de John Eliot Gardiner. [...] ces lectures de haute tenue séduisent et font espérer une intégrale.» (Classica, juin 2017 / Jean-Noël Coucoureux)
HI-RES6,49 €
CD5,49 €

Classique - Paru le 31 mars 2017 | MUNCHNER PHILHARMONIKER GBR

Hi-Res
HI-RES13,49 €
CD8,99 €

Classique - Paru le 1 février 2013 | Coviello Classics

Hi-Res
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Musique chorale (pour chœur) - Paru le 6 octobre 2017 | BR-Klassik

Hi-Res Livret
À force de ne programmer et de n’enregistrer de Mendelssohn qu’une poignée d’œuvres – Le Songe d’une nuit d’été, le Concerto (No. 2) pour violon, les Romances sans paroles, Elias, les dernières symphonies, toujours les mêmes pièces de musique de chambre – on en oublie un pan considérable de sa production, à savoir ses nombreuses incursions dans le domaine sacré, en particulier des ouvrages pour chœur, solistes et orchestre. Sachons donc gré au Chœur et l’Orchestre de la Radio Bavaroise d’avoir enregistré, magnifiquement au demeurant, les trois Psaumes : le Psaume 42 de 1837, une magnifique déclaration d’amour écrite lors du voyage de noces avec sa jeune épouse ; le Psaume 115, sur un texte en latin, composé à Rome en 1830 dans un style très rigoureux évidemment inspiré de Bach, mais un langage pourtant très romantique déjà ; et le Psaume 98 « Singet dem Herrn ein neues Lied » de 1844, dans une conception qui emprunte tout autant au fonds liturgique luthérien, à l’écriture rigoureuse pour double chœur, qu’à la tentation romantique. On comprend qu’un Brahms a largement puisé dans ce répertoire pour ses propres œuvres pour chœur et orchestre, à commencer par Un Requiem allemand, mais aussi la Rhapsodie pour contralto, Nänie, Gesang der Parzen ou encore le Schicksalslied. Pourquoi diable ces trois immenses chefs-d’œuvre ne sont-ils quasiment jamais entendus en concert ? Les chœurs s’obstinent à donner jusqu’à plus soif encore et toujours les mêmes ouvrages, alors que le répertoire est tellement plus large. Il est vrai que cette musique n’est pas forcément facile à chanter pour les chœurs, sollicités comme de véritables solistes. Le Chœur de la Radio bavaroise y fait des merveilles. © SM/Qobuz
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 17 novembre 2017 | JPK Musik

Hi-Res Livret
HI-RES17,99 €
CD11,99 €

Classique - Paru le 2 février 2018 | PentaTone

Hi-Res Livret Distinctions Preis der deutschen Schallplattenkritik
Andrew Manze a commencé sa carrière musicale comme violoniste baroque, avec l’Amsterdam Baroque Orchestra puis l’Academy of Ancient Music et le English Concert. Ce n’est que plus tard qu’il s’est penché sur les répertoires moins anciens, du romantisme jusqu’aux partitions modernes, à la tête d’orchestres classiques non-baroques. À la tête de l’Orchestre de la radio Hanovre, il nous offre une lecture tout en délicatesse, en transparence et avec un souci de respect de la partition de Mendelssohn qui fait ressortir mille et un détails. L’auditeur aura sans doute la sensation d’entendre pour la première fois l’Italienne de Mendelssohn, ou au moins de découvrir une version originale oubliée : que nenni, c’est exactement la partition que l’on connaît, ou que l’on croyait connaître. Quant à la Symphonie « Réformation », elle est ici conçue non pas comme un indigeste mammouth réformé mais comme une fine trame orchestrale de toute beauté. © SM/Qobuz
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Classique - Paru le 9 mars 2018 | Sony Classical

Hi-Res Livret Distinctions 5 Sterne Fono Forum Klassik
Un premier jalon de l’intégrale en cours des symphonies de Mendelssohn par la Kammerakademie de Potsdam paru en 2016 présentait les Symphonies No. 1 et No. 4 sous la direction de son directeur artistique, Antonello Manacorda. Nommé Konzertmeister (premier violon solo) du Gustav Mahler Jugendorchester par Claudio Abbado en 1994, il fonde trois ans plus tard le Mahler Chamber Orchestra avec le grand maestro italien et quelques collègues. C’est ainsi qu’il joue sous la direction de chefs aussi prestigieux et différents que Pierre Boulez, Daniel Harding, Bernard Haitink, Marc Minkowski, Trevor Pinnock, Christopher Hogwood et Daniel Harding. Une école magnifique pour celui qui rêve de devenir chef d’orchestre à son tour. Étudiant la direction avec Jorma Panula, il devient l’assistant d’Abbado et de Minkowski avant de s’envoler de ses propres ailes. Il dirige depuis 2010 la Kammerakademie de Potsdam, un grand orchestre de chambre avec lequel il a d’ambitieux projets de concerts et discographiques. Cette deuxième livraison confirme la qualité de cette intégrale. Une direction souple, élégante et lumineuse pour ce Lobgesang (« Chant de louange »), œuvre de circonstance commandée à Mendelssohn pour célébrer le quatrième centenaire de l’invention de l’imprimerie par Gutenberg. Si sa création à l’église Saint-Thomas de Leipzig fut couronnée de succès, c’est aujourd’hui la moins prisée des symphonies de son auteur, probablement du fait de sa longueur et de sa forme pour solistes, chœur et orchestre directement issue de la Neuvième Symphonie de Beethoven. Ce nouvel enregistrement, avec l’excellent Chœur de la NDR de Hambourg, aussi soigné qu’inspiré, devrait permettre de réévaluer cette œuvre pour la faire entrer durablement au répertoire. © François Hudry/QOBUZ/mars. 2018
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Classique - Paru le 9 mars 2018 | Sony Classical

Hi-Res
HI-RES17,99 €
CD11,99 €

Classique - Paru le 1 juin 2018 | PentaTone

Hi-Res Livret
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 4 janvier 2019 | BR-Klassik

Hi-Res Livret
HI-RES8,99 €
CD5,99 €

Classique - Paru le 12 avril 2019 | Naxos

Hi-Res Livret
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 6 décembre 2019 | BR-Klassik

Hi-Res Livret