Catégories :

Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Classique - Paru le 9 octobre 2015 | Sony Classical

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
Considéré en son temps comme l’un des plus grands musiciens européens, Antonio Caldara demeure aujourd’hui dans l’ombre de ses fameux contemporains Bach, Haendel ou Vivaldi. Il vécut une carrière typique, couronnée par un poste de vice-Kapellmeister à la cour de Vienne où il lui échut de composer moult opéras, sérénades, cantates et oratorios, mais aussi d’assurer l’éducation musicale des membres de la famille impériale. Parmi les centaines d’arias que Caldara a composées dans ses opéras, plusieurs s’écartent de l’habituel format de la voix accompagnée par un ensemble de cordes. La chapelle très fournie de la cour mettait à sa disposition non seulement un grand nombre de chanteurs, mais des virtuoses exceptionnels sur les instruments les plus divers. Caldara a ainsi écrit pour une grande variété d’instruments « obligés », en particulier le luth, le chalumeau (l’ancêtre de la clarinette) et le psaltérion, mais aussi le violon virtuose, le violoncelle, la viole de gambe, que l’on retrouve tous dans ces airs choisis par le fameux contreténor roumain Valer Sabadus. Mélanges sonores étranges garantis, en particulier avec le psaltérion, une sorte de cithare de table alors très en vogue, et le chalumeau, la sonorité de clarinette n’étant certes pas de celles que l’on associe avec la musique baroque. © SM/Qobuz
HI-RES21,99 €
CD14,99 €

Oratorios sacrés - Paru le 31 mars 2015 | Glossa

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason