Catégories :

Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

455 albums triés par Prix : du moins cher au plus cher et filtrés par Classique et Diapason d'or
HI-RES17,99 €
CD11,99 €

Musique symphonique - Paru le 5 juin 2012 | PentaTone

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or
Les six symphonies de Piotr Ilyitch Tchaikovski se distinguent de leurs cousines austro allemandes (Bruckner, Brahms, Schumann, Mendelssohn) par une esthétique proche du poème symphonique, un sens narratif fortement développé, ce qui crée une ambiguïté stylistique notable, et accroît la complexité de leur interprétation. Dans cette nouvelle intégrale PentaTone, Mikhail Pletnev et son Orchestre National de Russie allègent le discours, l'épurent, tout en accusant les contrastes. Une passionnante intégrale!
HI-RES8,99 €
CD5,99 €

Mélodies & Lieder - Paru le 30 octobre 2007 | Naxos

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or - 4 étoiles du Monde de la Musique
Chants d’Auvergne : Pastourella, Fiolaire, Pour l’enfant, Chut chut, Pastorale, Obal din lo, Postouro, Te l’co tè, Hé Beyla - Triptyque - Chants de France : Auprès de ma blonde... / Veronique Gens, sop. - Orch. National de Lille - Serge Baudo, direction
HI-RES8,99 €
CD5,99 €

Musique symphonique - Paru le 1 mars 2011 | Naxos

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or - Hi-Res Audio - La Clef RESMUSICA
Après avoir obtenu un Diapason d'Or pour le précédent volume, le charismatique chef d'orchestre Vassily Petrenko poursuit son intégrale de la musique symphonique de Chostakovitch, avec les Symphonies n° 1 et 3. La première a été écrite à 19 ans pour son diplôme au Conservatoire de Leningrad ; la troisième, en un mouvement, célèbre la victoire des soviétiques sur le régime tsariste. Le cycle s'impose d'ores et déjà comme un des sommets de la discographie.
HI-RES8,99 €
CD5,99 €

Classique - Paru le 1 octobre 2013 | Naxos

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or - Gramophone Record of the Month - Hi-Res Audio
Vasily Petrenko et le Royal Liverpool Philharmonic Orchestra continuent de mener à bien pour Naxos l'intégrale des symphonies de Chostakovitch dont c'est ici le 9e volume. La Quatrième Symphonie fait partie des ouvrages d'envergure du compositeur. Elle fut achevée en 1936, mais la création fut annulée pendant les répétitions, et l'œuvre ne fut jouée pour la première fois qu'en 1961. Le mouvement d'ouverture, qui épouse une forme sonate imprévisible fourmillant de motifs variés, est suivi par un mouvement central court et aérien, avant un finale en forme de marche funèbre aboutissant à un climax d'une force tellurique.
HI-RES8,99 €
CD5,99 €

Musique de chambre - Paru le 6 novembre 2012 | Naxos

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or
Après avoir reçu deux Diapason d'Or pour sa série Sarasate chez Naxos, Tianwa Yang revient chez Naxos ! Elle présente l'intégrale des oeuvres pour violon et piano de Wolfgang Rihm du compositeur allemand contemporain Wolfgang Rihm (né en 1952). De Hekton (1972) à Über die Linie VII (2006), en passant par Phantom et Antlitz, chaque pièce draine de multiples influences et reflète le style unique d'un compositeur capable d'allier la recherche musicale la plus fouillée avec la plus grande force d'émotion.
HI-RES11,99 €
CD8,49 €

Classique - Paru le 14 janvier 2013 | Mirare

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or - Hi-Res Audio
Grande interprète de Satie, Ravel ou Dutilleux, Anne Queffélec n'a jamais quitté l'univers de la musique française. Elle y déploie la même élégance, la même grâce que lorsqu'elle joue Mozart et Scarlatti. Loin des brumes wagnériennes ou de la sauvagerie des ballets russes, les compositeurs français de l'entre deux-guerres ont ouvert de nouveaux chemins musicaux. De l'humour surréaliste de Satie en passant par la poésie de Debussy, la nostalgie de Ravel ou l'insouciance de Poulenc, la musique française trouve aussi son charme avec des créateurs plus discrets, éloignés des querelles de chapelles. Anne Queffélec propose ici des pages méconnues de Gabriel Dupont, Reynaldo Hahn, Charles Koechlin ou Pierre Octave Ferroud, autant de compositeurs, malheureusement oubliés aujourd'hui, qui ont fait les riches heures de la musique française.
HI-RES8,99 €
CD5,99 €

Classique - Paru le 19 mai 2014 | Alpha

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or
« La fusion d’Alpha et Zig-Zag Territoires nous vaut de retrouver leurs catalogues jumelés dans une quinzaine de rééditions unifiées par la dominante jaune de leurs pochettes. La sélection s’avère habile — ce n’était pas une gageure vu le flair avec lequel Sylvie Brely (madame Zig-Zag) et Jean-Paul Combet (monsieur Alpha) ont mené leur barque ! La plus récente nous rend l’album Vivaldi de Marco Ceccato, violoncelliste fantasque et sensuel (Diapason d'or 2013).» (Diapason, octobre 2016 / Gaëtan Naulleau)
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Musique vocale sacrée - Paru le 11 mai 2018 | Signum Records

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or - Gramophone Editor's Choice
Fasciné par le culte marial dont il se plait à souligner les contradictions, Paul McCreesh propose un itinéraire purement choral, délaissant pour ce nouvel enregistrement les sortilèges des instruments et de l’orchestre. À la fois vierge et mère, symbole de chasteté et de fertilité, la figure de Marie recèle en fait un fort potentiel érotique qui n’a pas échappé à Paul McCreesh, lequel a conçu cet album en choisissant des compositeurs anglais de la Renaissance à nos jours, sans qu’une disparité de style se fasse réellement sentir, prouvant par là la force et la continuité de la musique chorale britannique. Le grand mouvement anglais de redécouverte de la polyphonie aux XXe et XXIe siècles ne se contente pas d’explorer la musique de la Renaissance, mais aussi de redécouvrir, en les réutilisant de dans de nouvelles compositions, les beaux textes médiévaux mis en musique sans modification au cours des siècles. En retournant aux sources de la musique occidentale, Paul McCreesh se demande si la soudaine popularité de la musique sacrée ne provient pas d’un désir subliminal de recréer un monde où presque tout le monde croyait au divin. Luttant contre une certaine approche éthérée et angélique de la musique sacrée chorale, MacCreesh compare la grande polyphonie à l’architecture d’une vaste cathédrale en avouant vouloir en faire ressortir le côté viscéral, tout au moins dans certaines pièces. On notera dans cet album le premier enregistrement mondial d’une nouvelle œuvre commandée par Paul McCreesh et le Gabriel Consort au jeune compositeur britannique Matthew Martin. A Rose Magnificat (qui donne d’ailleurs son nom à tout l’album) est écrit pour double chœur et propose des interpolations avec un texte médiéval. Le compositeur a composé sa pièce de manière « quasi stravinskienne » comme il l’avoue lui-même, tout en recherchant des saveurs orientales ou byzantines. © François Hudry/Qobuz
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 27 août 2012 | Signum Records

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or
HI-RES16,99 €
CD10,99 €

Classique - Paru le 4 juin 2012 | Signum Records

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or - Gramophone Award
Reconstitution du couronnement du Doge Marino Grimani à Venise en 1595 (Œuvres d'Andrea & Giovanni Gabrieli, Cesare Bendinelli, Hans Leo Hassler). Remake du programme fondateur par le même ensemble chez EMI en 1990 (déjà Diapason d'Or), repris ici en majeure partie en gagnant en maturité, subtilité et diversité expressive ainsi qu'en technique d'exécution. À part quelques éléments musicaux inutiles, l'ensemble est éblouissant.
HI-RES8,99 €
CD5,99 €

Classique - Paru le 27 janvier 2009 | Naxos

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or - 4 étoiles de Classica
Symphonie n°3 - Gazebo Dances for band / The University of Texas Wind Ensemble - Jerry Junkin, direction
HI-RES17,99 €
CD11,99 €

Symphonies - Paru le 7 avril 2015 | PentaTone

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or de l'année - Diapason d'or - 5 Sterne Fono Forum Klassik
Musique et totalitarisme… La septième symphonie de Chostakovitch a fait l’objet de maintes appropriations politiques et chauvines, toutes plus inutiles les unes que les autres. Que tel enchaînement de notes décrive Staline ou Hitler ou le Petit chaperon rouge n’est que convention ou imagination, et d’ailleurs rien n’atteste que le compositeur lui-même ait dévolu tel ou tel thème à ceci ou cela, ou même que cette symphonie officiellement appelée Léningrad ait été entièrement conçue lors des faits de guerre que connut la malheureuse ville. Ce sont surtout les observateurs, les chroniqueurs, les amis et familiers qui – après la mort de Chostakovitch ! – ont affirmé des tas de choses. Le mieux pour l’auditeur est tout simplement qu’il se réjouisse de cette nouvelle interprétation signée de Paavo Järvi à la tête de l’Orchestre national de Russie. Le chef a su justifier musicalement de l’extravagante longueur des divers mouvements – le plus court dure douze minutes, le premier carrément une petite demi-heure – en déployant une impressionnante panoplie de couleurs, de sonorités, qui rendent pleinement justice à la musique sans se préoccuper d’une guigne du prétendu contenu historico-politico-ceci-cela. © SM, Qobuz 2015 « Une symphonie "Leningrad" sans chape de plomb mais d'une décantation radicale, c'est le pari tenu à Moscou par Paavo Järvi, qui signe là un de ses meilleurs disques. [...] Enregistré à la quasi-perfection à la tête d'un National de Russie des grands jours, Paavo Järvi trouve une force extrême dans la mise en valeur de chaque détail et par l'exigence d'une profonde continuité dramatique » (Diapason / septembre 2015 / Patrick Szersnovicz)
HI-RES13,49 €
CD8,99 €

Musique de chambre - Paru le 15 juillet 2013 | naïve classique

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or - 10 de Répertoire - Gramophone Editor's Choice - Hi-Res Audio
HI-RES13,49 €
CD8,99 €

Musique concertante - Paru le 28 janvier 2013 | naïve classique

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or - 4 étoiles de Classica - Hi-Res Audio
HI-RES13,49 €
CD8,99 €

Classique - Paru le 25 février 2013 | naïve classique

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or - Choc de Classica - Prise de son d'exception - Hi-Res Audio
Après les Sonates et Partitas unanimement saluées par la presse internationale, Hopkinson Smith, maître incontesté du luth et de la guitare, complète et termine son cycle d’enregistrements de l’œuvre de Bach par une nouvelle version, pas loin de 30 ans après la première, des Suites pour violoncelle 4, 5 et 6 transcrites pour le luth, ainsi que de ces trois premières Suites qu’il a lui-même transcrites pour le théorbe et dont l'interprétation est jugée en ces termes par Diapason (mars 2013) : " On a le sentiment d'entendre, plus qu'une transcription, [...] une épure, un retour aux sources, comme ces sanguines de Raphaël où rayonne tout ce que la peinture accomplira."
HI-RES13,49 €
CD8,99 €

Classique - Paru le 1 octobre 2012 | Ambroisie

Hi-Res Distinctions Diapason d'or - Choc de Classica - Prise de son d'exception - Hi-Res Audio
HI-RES13,49 €
CD8,99 €

Musique concertante - Paru le 2 décembre 2013 | naïve classique

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or - Prise de son d'exception - Hi-Res Audio
HI-RES10,49 €14,99 €(30%)
CD6,99 €9,99 €(30%)

Musique de chambre - Paru le 26 juin 2015 | Glossa

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or de l'année - Diapason d'or - 4 étoiles de Classica - Qobuzissime
Venise, Mantoue, Barcelone, Rome, Bologne et Vienne furent les points d’ancrage de Antonio Caldara auprès des grandes cours, ce qui explique bien le caractère cosmopolite de sa musique. Trois mille quatre-cent œuvres sont répertoriées, qui couvrent tous les formats de l’époque, du genre italien au style propre à l'Europe Centrale dans sa conception polyphonique et harmonique. La postérité s'est emparée des innombrables opéras, messes, oratorios, cantates et madrigaux de Caldara en laissant de côté ses œuvres instrumentales, dont ces Sonates à trois — deux violons et violoncelle, auxquels vient s’ajouter l’inévitable continuo —, des pièces d’une stupéfiante inventivité instrumentale. Musique foisonnante de celui qui fut aussi un grand virtuose du violoncelle en son temps ! Magnifique enregistrement de Amandine Beyer et Leila Schayegh entourées de leurs amis. Un talent fou : Qobuzissime brûlant !« Face à face pour la première fois devant les micros, deux des plus belles sonorités du violon baroque nous font perdre la tête dans huit sonates vénitiennes d'une inépuisable suavité. [...] Quel festin et quel plaisir des timbres immédiat ! Les trente-trois plages sortent d'une corne d'abondance intarissable, l'inspiration des interprètes ne faiblit pas un instant. » (Diapason, juillet 2015 / Gaëtan Naulleau)
HI-RES10,49 €14,99 €(30%)
CD6,99 €9,99 €(30%)

Musique de chambre - Paru le 26 février 2009 | Zig-Zag Territoires

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or - 4 étoiles de Classica
« Un rêve : flâner dans les ruelles de Venise avec un baladeur en poche et dans les oreillettes le nouveau trésor de 415, laisser le Largo frémissant qui ouvre l'album rythmer nos déambulations vers cet ailleurs que promet chaque tournant du sérénissime labyrinthe, marcher sans but, émerveillé par les façades toujours mouvantes sous les reflets des canaux et par un compositeur qui nous avait jusque-là semblé mineur. C'est que l'art d'Albinoni est fragile, moins affirmatif que celui de son ami Vivaldi, et totalement extérieur à son ambition virtuose. L'art d'un dilettante veneto qui entend seulement charmer, dans une ville de plaisirs et de jeux — lui-même était vendeur de cartes. Chargez le trait d'intentions, démontrez : la musique étouffe. Relâchez-le, négligez l'éloquence : elle s'évanouit, toile de fond anodine. Trouvez son équilibre, qui oscille entre l'emphase et la nonchalance : elle captive, dès ce Largo — encore lui ! — où les archets de 415 se déploient en coloratures et dans le même geste s'abandonnent, suspendus aux grands appuis des basses. [...] Plus que dans le mouvements lents, dont le rubato et la sensualité renvoient au travail fondateur de Banchini sur le violon italien, depuis ses fameux Corelli (HM), c'est dans les allegros qu'on trouvera la proposition la plus singulière de l'album. 415, en formation légère, idéalement réactive [...] ; l'un propose un thème, l'autre répond aussitôt, l'esprit est vif, les oreilles grandes ouvertes. Sans théâtralisation inutile, les idées rebondissent, et quand elles s'épuisent, on se pâme à nouveau, puis on débat, puis on chante encore, pour le simple plaisir d'être en si bonne compagnie dans la plus belle ville du monde.» (Diapason, avril 2009 / Gaetan Naulleau)
HI-RES11,99 €15,49 €(23%)
CD8,49 €10,99 €(23%)

Classique - Paru le 1 janvier 2014 | Archiv Produktion

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or