Catégories :

Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

1 album trié par Date : du plus récent au moins récent et filtré par Classique, 5 Sterne Fono Forum Klassik et Francesco Geminiani
HI-RES11,54 €16,49 €(30%)
CD7,69 €10,99 €(30%)

Classique - Paru le 7 septembre 2018 | Alpha

Hi-Res Livret Distinctions 5 Sterne Fono Forum Klassik
Contemporain de Haendel, Geminiani est l’un des grands compositeurs de cette époque qui ont dominé la scène musicale anglaise, alors que ni l’un ni l’autre ne sont nés dans le pays. Par contre, à la différence de Haendel qui domina la scène lyrique, Geminiani s’est concentré sur le répertoire instrumental, en particulier ses concertos grossos dans lesquels il introduit pour la première fois l’alto dans le « concertino », de sorte qu’en réalité ce sont là des concertos pour quatuor à cordes et orchestre. À la différence encore de Haendel, Geminiani se préoccupe moins de la forme et du développement que de la richesse mélodique et des caprices harmoniques ; d’aucuns lui ont même reproché son écriture quelque peu trop fantasque – une caractéristique qui de nos jours est bel et bien une vertu. L’ensemble Café Zimmermann, mené du violon par Pablo Valetti, nous propose l’Op. 7 publié en 1748, la grande maturité du compositeur donc. Le Troisième Concerto, en ut majeur, présente la singularité d’être conçu en trois mouvements : le premier à la française, le deuxième à l’anglaise, le dernier à l’italienne ; le Premier comporte une fugue d’une épatante complexité ; le dernier se présente comme une immense fantaisie en cinq mouvements, eux-mêmes découpés en sections violemment contrastées. Le lecteur l’aura compris, Geminiani est un compositeur énigmatique : sa musique est surprenante, imprévisible et capricieuse, tout en étant mélodieuse et complètement naturelle à l’écoute. © SM/Qobuz