Catégories :

Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

1 album trié par Date : du plus récent au moins récent et filtré par Classique, 4 étoiles Classica, Warner Classics International et 24 bits / 48 kHz - Stereo
HI-RES17,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 7 avril 2014 | Warner Classics International

Hi-Res Livret Distinctions 4 étoiles Classica - Hi-Res Audio
Le Quatuor Artemis, installé à Berlin, porte un regard neuf sur Mendelssohn en revisitant ici trois pièces de trois périodes bien distinctes du compositeur hambourgeois : son adolescence tardive, l’aube de sa trentaine et le dernier mois de sa courte vie de seulement 38 années. Pour Eckart Runge, Mendelssohn demeure surtout un grand incompris. «Certains le voient encore comme un artiste superficiel manquant de substance… Ses quatuors sont pourtant à la fois très sophistiqués et profondément éloquents.» Cette nouvelle parution est aussi l'occasion de découvrir le nouveau premier violon de l’ensemble, Vineta Sareika, qui a remplacé Natalia Prishepenko.