Catégories :

Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Classique - Paru le 17 août 2018 | RCA Red Seal

Hi-Res
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Piano solo - Paru le 3 août 2018 | Aevea Classics

Hi-Res Distinctions 5 de Diapason
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 11 mai 2018 | HELLO STAGE

Hi-Res
HI-RES13,49 €
CD8,99 €

Classique - Paru le 9 février 2018 | 1001 Notes

Hi-Res Livret
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 19 janvier 2018 | Glossa

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
Dans ce CD d’œuvres tardives de Chopin, Late piano works, Edoardo Torbianelli mêle une fois encore la poésie de son art pianistique à la rigueur de ses recherches musicologiques. Aux côtés de l’experte Jeanne Roudet qui signe l’essai contenu dans le livret, Torbianelli affronte d’un regard innovateur la musique composée par Frédéric Chopin au cours de ses quinze dernières années. Dans la collection de la Schola Cantorum Basiliensis comme chez Glossa, Torbianelli avait déjà signé la production Pian e forte. Aujourd’hui, il choisit un grand piano d’Ignace Pleyel pour enregistrer, à la Fondation Royaumont, des œuvres comme la Polonaise-Fantaisie op. 61, la Sonate en si mineur op. 58 ainsi qu’un choix de Mazurkas et de Nocturnes. Par ce programme, Edoardo Torbianelli rapproche Chopin de ses racines polonaises ; avant son exil, le compositeur était en effet à Varsovie à la veille du Soulèvement de Novembre 1830. Au contraire de Berlioz et de Liszt, selon l’essai de cet album, Chopin évitait de s’inspirer directement de la littérature et – encore une fois, à la différence de Liszt – la technique et le style interprétatif de sa musique pour le piano emprunte certains traits au bel canto, descendant de l’art des castrati du XVIIIe siècle et perpétué au XIXe par des chanteurs italiens que Chopin connut à Paris. De ce fait, ses œuvres sont imprégnées d’une qualité vocale que Torbianelli retrouve dans son interprétation pour nous offrir non seulement une façon nouvelle d’aborder le compositeur mais encore une réflexion magistrale sur son génie. © Glossa
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 17 novembre 2017 | Centaur Records, Inc.

Hi-Res
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Piano solo - Paru le 6 octobre 2017 | Chandos

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 6 octobre 2017 | Claves Records

Hi-Res Livret
Le pianiste Finghin Collins, né à Dublin en 1977, s’est taillé une place de choix dans le monde pianistique ; après ses études au Conservatoire de Genève avec Dominique Merlet, il a remporté tour à tour le Prix du Musicien du Futur de la RTÉ (la Radio-Télévision irlandaise) cuvée 1994, puis le Premier prix du Concours Clara Haskil en Suisse en 1999. Depuis, sa carrière l’a mené aux quatre coins du monde, avec des orchestres tels que Chicago ou Houston, le London Philharmonic Orchestra, le Royal Philharmonic Orchestra, le Philharmonique de Rotterdam, le Budapest Festival Orchestra, l’Orchestre de la Suisse Romande, l’Orchestre Gulbenkian, le Philharmonique de Séoul, les BBC Symphony et BBC Philharmonic Orchestras, ou encore l’Orchestre de Birmingham, récoltant les bravos de la critique et du public. Il n’en oublie pas pour autant la sphère de la musique de chambre où ses partenaires font partie du Gotha instrumental planétaire. En 2013 il donna, en tant qu’artiste associé de l’Orchestre de la RTÉ de Dublin, l’intégrale des concertos de Mozart et de Beethoven. Ces deux dernières décennies, il a collaboré à de nombreuses reprises avec le label Claves Records, ses deux albums Schumann lui ayant valu le prestigieux Gramophone’s Editor’s Choice. L’album Chopin ici présenté est un judicieux assemblage d’œuvres célèbres – un prélude, la Quatrième Ballade, la Polonaise-fantaisie – et de pièces plus confidentielles, parmi lesquelles une poignée de Mazurkas et de Nocturnes. © SM/Qobuz
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Classique - Paru le 4 août 2017 | Sony Classical

Hi-Res
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Piano solo - Paru le 2 juin 2017 | Signum Records

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
HI-RES10,79 €
CD8,09 €

Piano solo - Paru le 5 mai 2017 | Berlin Classics

Hi-Res Livret
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 21 avril 2017 | Edition Classics

Hi-Res
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 24 février 2017 | Jube Classic

Hi-Res
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 3 février 2017 | Calliope

Hi-Res Livret
HI-RES12,49 €
CD8,99 €

Classique - Paru le 11 novembre 2016 | RCA Red Seal

Hi-Res
HI-RES12,49 €
CD8,99 €

Classique - Paru le 4 novembre 2016 | Sony Classical

Hi-Res
HI-RES13,49 €
CD8,99 €

Classique - Paru le 15 juillet 2013 | naïve classique

Hi-Res Livret Distinctions Choc du Monde de la Musique - 4F de Télérama - RTL d'Or - Hi-Res Audio
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 9 septembre 2016 | Groupe Analekta, Inc

Hi-Res Livret
Médaille d’argent et Prix Krystian Zimerman pour la meilleure interprétation d’une sonate lors du Concours International Chopin à Varsovie en 2015, Charles Richard-Hamelin se démarque aujourd’hui comme l’un des pianistes les plus importants de sa génération. Précisons-le d’emblée : aucun lien de parenté avec Marc-André Hamelin, il se trouve plusieurs milliers de personnes portant ce patronyme au Québec… Qu’on se le dise ! On a déjà pu l’entendre à La Roque d’Anthéron, au Printemps de Prague, le Festival Chopin de Varsovie, et avec l’Orchestre Philharmonique de Varsovie, l’Orchestre Symphonique de Montréal, l'Orchestre Symphonique de Toronto, l'Orchestre Métropolitain de Montréal ou encore I Musici de Montréal, beau palmarès pour ce musicien né en 1989 et déjà célèbre. Cet album a été enregistré en concert public dans le si beau Palais Montcalm de Québec, en mai 2016 : aucune tricherie donc, un véritable jet de spontanéité d’un bout à l’autre. Richard-Hamelin a choisi un programme fort éclectique, au centre duquel se trouve la bien trop rare et si magique Deuxième Suite d’Enescu de 1903, ravélienne à la fois et pourtant si roumaine, un chef-d’œuvre duquel il fait ressortir l’esprit puissamment orchestral de l’écriture pianistique. Le programme comportait aussi nombre de sommets de Chopin, dont la Troisième Ballade dans une lecture profonde et généreuse. Un nom – et un prénom – à suivre de près. © SM/Qobuz
HI-RES12,49 €
CD8,99 €

Classique - Paru le 26 août 2016 | Sony Classical

Hi-Res Livret
HI-RES10,79 €
CD8,09 €

Classique - Paru le 6 novembre 2015 | Brilliant Classics

Hi-Res
Sur la scène du piano actuel, où le formatage international, la standardisation et l’interdiction de faire des vagues fait souvent loi, le pianiste italien Alessandro Deljavan (* 1987) est un véritable électron libre. L’un des artistes les plus admirés à la fois de ses maîtres, de ses collègues et surtout du public, tandis qu’il laisse les jurys des grands concours dans l’embarras le plus total : s’il a fait sensation lors du dernier concours Van Cliburn, recueillant des tonnerres d’applaudissements de la part du public, c’est aussi et surtout lorsqu’il n’accéda pas à la finale. Il semblerait qu’on lui reprochait son jeu hyper-expressif, ses expressions du visage trop mobiles (ses grimaces, diront certains… à vous de voir, sur les sites de partage de vidéo), la liberté de son propos exalté… Deljavan est maintenant là pour prouver que l’on peut devenir l’un des pianistes les plus importants de sa génération sans remporter de prix international, en particulier avec cette intégrale des Etudes de Chopin qui ne laissera personne indifférent, c’est le moins que l’on puisse dire ! © SM/Qobuz 2015