Catégories :

Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

HI-RES15,99 €
CD11,49 €

Classique - Paru le 23 septembre 2013 | Mirare

Hi-Res Livret Distinctions 4 étoiles Classica - Hi-Res Audio
HI-RES15,99 €
CD11,49 €

Classique - Paru le 13 mai 2016 | Mirare

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - 4 étoiles Classica
Premier prix au Concours Chopin de Varsovie millésime 2010, la pianiste Yulianna Avdeeva a rapidement développé une carrière qui l’a menée à se produire avec l’Orchestre Santa Cecilia, le New York Philharmonic, la Kremerata Baltica, le London Philharmonic, le Deutsches Symphonie Orchester de Berlin, le NHK de Tokyo, l’Orchestre Symphonique de Montréal ; mais aussi, et c’est bien plus rare pour un pianiste « pur jus », l’Orchestra of the Eighteenth Century ! avec Frans Brüggen dans les Concertos de Chopin sur un instrument du temps de Chopin ! La voici dans un programme avec, en ouverture, un quasi-obligatoire hommage à Chopin, puis une délicate Sonate de Mozart suivie de deux Liszt, l’un plutôt recueilli ou du moins très exigeant en termes de conception – Après une lecture de Dante –, l’autre appartenant au répertoire plus léger des fantaisies d’opéra, en l’occurrence Aida. Enregistré en septembre 2015 à Neumarkt in der Oberpfalz (Allemagne). © SM/Qobuz« [...] La Fantaisie en fa mineur du compositeur polonais nécessite à la fois un engagement instrumental et une technique totalement soumise à la pensée. La pianiste russe construit avec éloquence son discours, alternant phase héroïque et sentiment méditatif avec une qualité narrative toujours très convaincante. [...] Sa conception de la Sonate "Après une lecture de Dante" se déploie de manière implacable, servie par des moyens techniques superlatifs [...] Très à l'aise dans les transcriptions de Verdi, l'artiste offre une démonstration de haut vol [...] conjuguant à la fois le caractère orchestral et la dimension vocale. Un récital du plus grand intérêt, bien dominé et qui mérite le détour.» (Classica, septembre 2016 / Michel Le Naour)
HI-RES15,99 €
CD11,49 €

Musique concertante - Paru le 28 janvier 2013 | Mirare

Hi-Res Livret Distinctions 4 étoiles Classica - Hi-Res Audio
Saint-Saëns et Fauré, deux grands représentants de la fin du romantisme, un maître et un élève liés par le même idéal musical. L’un et l’autre, avec la fougue de la jeunesse ou pendant leur pleine maturité, ont donné des œuvres tendres et lumineuses. Face aux brumes wagnériennes, ils ont éclairci le paysage musical français. A son pupitre de Premier Violon de l’Orchestre de Chambre de Paris ou en soliste, la violoniste Deborah Nemtanu livre sa vision des derniers romantiques français.
HI-RES15,99 €
CD11,49 €

Trios - Paru le 17 novembre 2014 | Mirare

Hi-Res Livret Distinctions Gramophone Editor's Choice - 4 étoiles Classica
Il est bien désolant que l’on néglige les trios avec piano de Haydn, quelque quarante ouvrages, écrits dès la prime jeunesse et jusqu’à l’ultime grande maturité. Les détracteurs considèrent que ce sont là moins de vrais trios que des sonates pour piano avec adjonction de violon et doublure à la basse par le violoncelle ; ce qui n’est pas nécessairement faux, mais plus on avance dans la maturité, plus violon et violoncelle prennent leur liberté et les derniers Trios sont de vrais trios, préfigurant aisément Beethoven puis Schubert. Fondé en 2001 par Philippe Talec (violon), Antoine Landowski (violoncelle) et Boris de Larochelambert (piano), le Trio Chausson explore ce monde avec bonheur et enthousiasme. Pour comparaison, en plus de trois trios de Haydn, les Chausson nous proposent un trio de Johann Nepomuk Hummel, écrit en 1799 – plus tardif donc que les Haydn présentés, mais une œuvre de jeunesse pour Hummel qui n’avait alors que 21 ans. Jeunesse certes, mais il avait déjà étudié avec Haydn et cela se sent ! Voilà une excellente idée de juxtaposition, didactique et artistique tout à la fois.