Catégories :

Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

181 albums triés par Date : du plus récent au moins récent et filtrés par Classique, Depuis 3 mois et 10,00 € à 20,00 €
HI-RES14,39 €
CD10,79 €

Classique - Paru le 2 janvier 2019 | iMD-Finest Art Records

Hi-Res
HI-RES17,49 €
CD12,49 €

Classique - Paru le 24 janvier 2020 | harmonia mundi

Hi-Res Livret
Pour son premier album chez harmonia mundi, le jeune et brillant pianiste belge Julien Libeer a jeté son dévolu sur un incongru tandem Bach-Bartók. C’est par hasard qu’il a découvert les affinités secrètes reliant ces deux compositeurs en travaillant simultanément des pièces de chacun d’eux. « Il y a chez les deux une âpreté, un refus de tout maniérisme, mais aussi une qualité extraordinaire de l’écriture polyphonique et un rapport au rythme, qui les rend, sinon identiques, du moins complémentaires » explique l’interprète. Avouons que le projet fonctionne plutôt bien. C’est par le biais de la suite de danse que Julien Libeer a opéré ce rapprochement. La Suite française n° 5 et la Partita n° 2 de J. S. Bach sont confrontées ici à la Suite Op. 14 et la suite En plein air, chef-d’œuvre de la musique de piano de Bartók proposant cinq visions campagnardes telles qu’on pouvait les vivre dans la Hongrie des années 1920. Comme toujours, le génie de Bartók transcende les influences folkloriques en les intégrant magistralement dans la modernité de son propre langage. Parallèlement à ses activités de soliste et de concertiste, Julien Libeer participe à des projets pédagogiques visant à partager la musique au-delà de sa représentation en concert ou en disque, notamment auprès de neuf écoles dans le quartier de Molenbeek, à Bruxelles, où il a créé une chorale de haut niveau avec son ami Zeno Popescu dans le but d’instiller le virus de la musique aux jeunes du quartier. © François Hudry/Qobuz 2020
HI-RES16,49 €
CD10,99 €

Classique - Paru le 24 janvier 2020 | Alpha

Hi-Res Livret
De nombreux compositeurs ont illustré la légende d’Ariane abandonnée par Thésée sur l’île de Naxos. La mezzo-soprano américaine Kate Lindsey, louée pour son chant lumineux et intelligent, a choisi d’illustrer cette histoire à travers trois compositeurs : Alessandro Scarlatti, Handel et Haydn avec la complicité de l’ensemble Arcangelo fondé par le claveciniste et organiste Jonathan Cohen. Archétype de la femme abandonnée, le personnage d’Ariane offre de grandes possibilités expressives pour les compositeurs comme pour les interprètes et pour un public avide de s’identifier aux héroïnes meurtries. Monteverdi fut sans doute parmi les premiers à mettre en musique les douleurs de la jeune femme dans un opéra aujourd’hui perdu, mais dont il reste le sublime lamento. Dans sa cantate Ebra d’amor fuggia, Alessandro Scarlatti évoque de manière très baroque les états d’âme et les affects d’Ariane tour à tour tendre, rêveuse ou révoltée. Handel évoquera lui aussi le même sujet au cours de ses années romaines avec sa cantate Ah! crudel, nel planto moi exactement contemporaine de l’œuvre de Scarlatti, vraisemblablement composées toutes deux en 1707. C’est à l’autre bout de ce même siècle, en 1789, qu'Haydn écrit lui aussi une Arianna a Naxos, une cantate pour voix solo accompagnée du seul clavier. L’expression est intense mais l’absence de virtuosité vocale laisse croire à une œuvre destinée à des interprètes chevronnées comme à de simples amateurs doués. On sait qu'Haydn voulait instrumenter sa cantate, projet réalisé par plusieurs auteurs parmi lesquels son élève Sigismund von Neukomm, dont le travail réalisé en 1808, un an avant la mort de son vieux professeur, est présenté ici. © François Hudry/Qobuz
HI-RES16,49 €
CD10,99 €

Classique - Paru le 24 janvier 2020 | Alpha

Hi-Res Livret
Très courante dans l’illustre famille Bach, la composition pour deux instruments à clavier trouve bien sûr son apothéose chez Johann Sebastian, dont les trois concertos pour deux clavecins sont interprétés ici par Olivier Fortin et Emmanuel Frankenberg avec l’Ensemble Masques. Ces œuvres, en particulier les concertos en ut mineur, figurent parmi les plus appréciées du compositeur. Elles donnent à entendre une conception du concerto propre à Bach : plutôt qu’un dialogue entre plusieurs entités singulières, la pièce propose un entrelacs subtil de lignes mélodiques et brouille les parties solo et tutti en les faisant se répondre et se citer mutuellement, illustrant ainsi le principe d’harmonie cher au compositeur. Enfin, l’enregistrement par deux clavecins du Prélude et Fugue BWV 552, originellement composé pour l’orgue, s’inscrit dans la tradition des transpositions d’œuvres de Bach du XIXe qui entendaient conférer à leur raffinement polyphonique une plus grande clarté. © Alpha Classics
HI-RES15,99 €
CD11,49 €

Classique - Paru le 24 janvier 2020 | Aparté

Hi-Res Livret
Avec cet album, Pierre Génisson honore l'héritage du "King of Swing" et de ses succès planétaires : Benny Goodman. À la fois compositeur et chef d'orchestre, le clarinettiste natif de Chicago et chéri du public partagea toute sa carrière entre jazz et musique classique. C'est lui qui, le premier, ouvrit les portes du monumental Carnegie Hall – temple de la musique classique – au jazz et aux musiciens noirs, à l'occasion d'un concert légendaire en 1938. Si ses interprétations des standards du jazz sont passées à la postérité, son apport à la musique savante de son temps fut tout aussi considérable : il s'illustra ainsi dans le Concerto d'Aaron Copland, le Prelude, Fugue and Riffs de Leonard Bernstein ou encore Contrastes de Bartók. En réunissant sur ce disque ces œuvres emblématiques et des tubes indétrônables tels que Sweet Georgia Brown ou l’irrésistible Sing, sing, sing, Pierre Génisson fait briller la légende de son illustre prédécesseur et offre, aux côtés des musiciens survoltés du BBC Concert Orchestra, une magistrale démonstration de son talent. © Aparté
HI-RES15,99 €
CD13,49 €

Classique - Paru le 24 janvier 2020 | Warner Classics

Hi-Res Livret
HI-RES15,99 €
CD11,49 €

Classique - Paru le 24 janvier 2020 | La Musica

Hi-Res Livret
Adoré de ses élèves des Conservatoires de Lyon et de Paris, Denis Pascal n’en continue pas moins une grande carrière personnelle lui faisant aborder de nombreux compositeurs. Après un premier album très remarqué consacré à Schubert, voici un deuxième volume dans lequel s’affirme la proximité de ce pianiste attachant à cet univers particulier où il est question, comme il l’écrit si bien dans son texte de présentation, « d’une évocation obsessionnelle de la fuite du temps, de l’impossibilité à se réaliser, à saisir un peu de notre vie, comme l’eau du ruisseau, comme l’amour ». Pourtant le piano de Denis Pascal possède limpidité et clarté. La grande mélancolie de Schubert est effleurée avec pudeur ; elle semble insaisissable et pleine de non-dits. Sa vision n’est pas métaphysique mais profondément innocente, simple et naturelle, ce qui la rend peut-être encore plus émouvante. Plus mystérieuse aussi. Et Denis Pascal de s’interroger : « Apercevoir une part de nous-mêmes chez Schubert, c’est le lire sans peur, de cœur à cœur, en oubliant qu’il s’agit d’un chef-d’œuvre. » C’est de ce soleil voilé, de ces doutes non résolus et de « l’inéluctable écoulement vers la dissolution » que nous parle ici Denis Pascal dans son dialogue avec Schubert. © François Hudry/Qobuz 2020
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 24 janvier 2020 | Decca Music Group Ltd.

Hi-Res
HI-RES16,99 €
CD10,99 €

Classique - Paru le 24 janvier 2020 | Challenge Classics

Hi-Res Livret
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Classique - Paru le 24 janvier 2020 | deutsche harmonia mundi

Hi-Res
Cet album, enregistré à Rome sur les lieux même de la musique qu’il évoque, tente de recréer un hypothétique office de Vêpres célébré par l’Ordre des Carmélites à l’église du Monte Santo, à l’époque où le jeune Handel y travaillait, c’est-à-dire vers 1707. À la tête de l’ensemble Musica Antiqua Latina et du Coro da Camera Italiano, Giordano Antonelli propose ainsi un office ponctué de psaumes de divers compositeurs italiens entourant le Dixit Dominus d'Handel, ainsi que de nombreuses séquences grégoriennes en alternance avec des musiques contemporaines de Giovanni Paolo Colonna, Antonio Maria Bononcini, Alessandro Scarlatti et des pièces purement instrumentales de Corelli et de Frescobaldi. Une évocation où la piété se partage entre théâtralité et virtuosité pour retracer le plus fidèlement possible la musique que l’on pouvait entendre dans la ville papale au début du XVIIIe siècle, avec des pièces vocales et instrumentales d’une volupté correspondant aux formes tourmentées de l’art baroque et de l’omniprésence des anges et des démons virevoltant joyeusement dans toutes les églises romaines. © François Hudry/Qobuz
HI-RES15,99 €
CD11,49 €

Classique - Paru le 24 janvier 2020 | Paraty

Hi-Res Livret
HI-RES16,49 €
CD10,99 €

Classique - Paru le 24 janvier 2020 | B Records

Hi-Res Livret
HI-RES17,99 €
CD11,99 €

Classique - Paru le 24 janvier 2020 | Naxos

Hi-Res Livret
HI-RES18,99 €
CD15,99 €

Classique - Paru le 24 janvier 2020 | Sony Classical

Hi-Res
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Classique - Paru le 24 janvier 2020 | deutsche harmonia mundi

Hi-Res Livret
HI-RES16,49 €
CD10,99 €
Ea

Classique - Paru le 24 janvier 2020 | LAAPS

Hi-Res
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 24 janvier 2020 | Universal Music Italia srL.

Hi-Res
HI-RES15,99 €
CD13,49 €

Classique - Paru le 24 janvier 2020 | WM Italy

Hi-Res
HI-RES16,99 €
CD13,99 €

Classique - Paru le 24 janvier 2020 | Melodiya

Hi-Res
HI-RES15,49 €
CD12,99 €

Classique - Paru le 24 janvier 2020 | Walk upon England

Hi-Res