Catégories :

Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

HI-RES16,49 €
CD10,99 €

Classique - Paru le 1 novembre 2019 | Ramée

Hi-Res Livret
Le multi-instrumentiste et compositeur d’origine morave Gottfried Finger est souvent cantonné aux notes de bas de page des histoires de la musique contemporaines, mais de son vivant, peu de compositeurs pouvaient se targuer d’une carrière aussi accomplie et riche d’autant de « premières » que lui. Finger fut le premier à publier des sonates solo en Angleterre, à composer un concerto en Angleterre, à laisser une série complète de pièces pour percussions turques en Europe, à organiser la représentation d’un opéra anglais sur le continent et fut un membre actif de la vie des concerts publics à Londres, et à la fin de sa vie, il fut le premier Konzertmeister du célèbre orchestre de la cour de Mannheim. Au cours de sa carrière variée et active sur plus d’un demi-siècle, il croisa également le chemin de quelques-uns des plus grands compositeurs de son temps (notamment Biber, Purcell, Telemann, Sigmund Leopold Weiss et peut-être François Couperin). Cet album présente douze pièces écrites dans la seconde moitié de sa carrière – toutes enregistrées ici pour la première fois – qui témoignent de l’ampleur étonnante de sa production et de son habileté à manier des sonorités instrumentales chatoyantes. © Ramée