Catégories :

Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

HI-RES18,00 €
CD11,99 €

Symphonies - Paru le 3 juillet 2015 | Channel Classics Records

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or - Gramophone Editor's Choice
La Deuxième symphonie ‘Résurrection’ (1894) de Mahler est une œuvre gigantesque, aux proportions immenses et aux contrastes extrêmes, qui dure entre 80 à 85 minutes. Seul Bruckner, avec sa cinquième ou sa huitième symphonie, chacune d’une durée de 75 minutes, s’en rapproche. Mais n’oublions pas que Mahler traita dans cette symphonie le thème de la vie, de la mort et de la résurrection. Il prit pour cela tout son temps. On suggéra que le thème de vie, de mort et de résurrection vint à l’esprit de Mahler lors de l’enterrement du grand chef d’orchestre Hans von Bülow en 1894. Il est toutefois certain que le texte de Klopstock que Mahler utilisa encore la même année pour l’apothéose (dernier mouvement) de sa deuxième symphonie fut lu lors de cet événement : “Aufersteh’n, jaaufersteh’n wirst du, mein Staub, nach kurzer Ruh ! Unsterblich Leben wird der dich rief gegeben.” (Ressusciter, oui tu vas ressusciter, mon corps, après un bref repos ! La vie éternellete sera donnée par Celui qui t’a appelé.) Mahler compléta ces mots avec ce qui suit :“O glaube, mein Herz. Es geht dir nichts verloren. Dein ist was du gesehnt. Dein, was du geliebt, was du gestritten. O glaube : Du wardst nicht umsonst geboren. Hast nicht umsonst gelebt, gelitten.” (Ô crois, mon cœur. Tu ne perdras rien. Est à toi ce à quoi tu aspires. Est à toi ce que tu aimes, ce pour quoi tu t’es battu. Ô crois : Tu n’es pas né en vain. Tu n’as pas vécu, souffert, en vain.) Le début sinistre et sombre du premier mouvement donne en réalité le ton de la symphonie entière. Le quatrième mouvement, ‘Urlicht’, est un lied extrait de Knaben Wunderhorn qui traite de la souffrance et de la mort de l’être humain. Sa conclusion apaisée est perturbée de façon abrupte par le Finale qui fait irruption. Mahler ajouta ici l’indication ‘Wild herausfahrend’ (Éclatant sauvagement). Ce mouvement semble être une symphonie en soi. (Extrait du texte du livret par Clemns Romijn)
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Symphonies - Paru le 1 janvier 1980 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res Livret
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 1 octobre 1981 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res Livret
HI-RES25,19 €
CD17,99 €

Symphonies - Paru le 16 août 2019 | Berlin Philharmonic Orchestra

Hi-Res Livret
HI-RES30,99 €
CD21,99 €

Symphonies - Paru le 8 mars 2019 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res