Catégories :

Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

174 albums triés par Prix : du moins cher au plus cher et filtrés par Classique, Depuis 1 mois et 10,00 € à 20,00 €
HI-RES15,74 €
CD10,49 €

Électronique ou concrète - Paru le 13 septembre 2019 | Editions Mego

Hi-Res
HI-RES14,39 €
CD10,79 €

Classique - Paru le 27 septembre 2019 | earMUSIC

Hi-Res
HI-RES14,39 €
CD10,79 €

Classique - Paru le 12 octobre 2019 | Dominic Crawford Collins

Hi-Res
HI-RES10,99 €16,49 €(33%)
CD10,99 €

Classique - Paru le 11 octobre 2019 | Château de Versailles Spectacles

Hi-Res Livret Distinctions Qobuzissime
Noël est l’une des fêtes les plus importantes de la liturgie luthérienne. Bach célèbre sa première année à Leipzig (1723) avec éclat. Le matin du 25 décembre, sa cantate Christen, ätzet diesen Tag, BWV 63 résonne en l’église Saint-Thomas. Elle s’ouvre et se clôt par un grand chœur, préludant parfaitement au Magnificat, BWV 243A joué aux Vêpres de l’après-midi.C’est aux aspects moins connus des grandes œuvres de Bach que le jeune chef Valentin Tournet (il a vingt-trois ans !) s’attache. Pour le premier album de son ensemble, il choisit ainsi d’enregistrer la première version du Magnificat. Écrit en mi bémol majeur, une tonalité redoutable pour les cors, cette partition préfère les flûtes à bec, au timbre pastoral, aux traversos. Beaucoup moins jouée et enregistrée que la version révisée en 1743 (en ré majeur et numérotée BWV 243), cette partition est ici proposée avec les quatre laudes pour la Nativité.Valentin Tournet s’empare avec courage et talent de ces deux œuvres et en donne une version particulièrement brillante grâce à des choix bien affirmés et judicieux. Violiste, il est sensible à l’énergie vitale que le violoncelle libère à condition que l’orgue, choisi positif pour cette raison, ne l’écrase pas. L’élan se propage d’autant mieux que les solistes ne se cantonnent pas à leurs airs et se mêlent au chœur. La continuité est totale et l’émotion véritablement collective. © Elsa Siffert/Qobuz
HI-RES16,49 €
CD10,99 €

Classique - Paru le 23 septembre 2019 | Ligia

Hi-Res Livret
HI-RES16,99 €
CD10,99 €

Classique - Paru le 27 septembre 2019 | Challenge Classics

Hi-Res Livret
HI-RES16,49 €
CD10,99 €

Classique - Paru le 4 octobre 2019 | Coviello Classics

Hi-Res Livret
Retrouvées dans la bibliothèque privée du compositeur et collectionneur Sébastien de Brossard, ces sonates jettent une lumière nouvelle sur la musique de Louis Nicolas Clérambault, qui fut un des plus brillants organistes et compositeurs du début du XVIIIe siècle à Paris. Auteur fécond, on lui doit également des pièces de clavecin, des petits et des grands motets pour la cour, de nombreuses cantates profanes sur des thèmes allégoriques, et des scènes galantes qui offrent un panorama très vivant des thèmes mythologiques utilisés à l’époque. Restées à l’état de manuscrits, ces sonates appartiennent aux premières œuvres du genre en France. Certaines portent des titres : La Félicité, L’Abondance, L’Impromptu, La Magnifique. Toutefois, ces derniers ne semblent servir qu’à désigner la pièce sans usage descriptif particulier. Héritières des sonates de Corelli que la France venait de découvrir, les sonates de Clérambault en reprennent l’expression et la virtuosité d’écriture. Elles s’inscrivent ainsi magistralement dans le tournant nouveau pris en France par les musiciens de cette époque. Fondé à Londres en 1996 par la violoniste Nicolette Moonen, le Bach Players a d’abord exploré les Cantates sacrées du compositeur allemand qu’il a enregistrées sur une douzaine de disques. Le présent album est le second d’une paire consacrée à la collection de Brossard. © François Hudry/Qobuz
HI-RES16,49 €
CD10,99 €

Classique - Paru le 20 septembre 2019 | Fuga Libera

Hi-Res Livret
Bart Van Reyn et Le Concert d’Anvers explorent deux symphonies peu connues de Joseph Haydn. Datant de l’automne 1784, alors que Haydn arrive au terme de l’engagement le liant aux Esterházy, ces deux oeuvres semblent préfigurer les futures Symphonies "Parisiennes". La lecture de Van Reyn souligne l’ambition artistique de ces deux partitions, jusqu’alors largement ignorées, mettant en exergue leur nature dramatique, concise mais puissante. Ces oeuvres sont accompagnées de l’effervescent Concerto pour piano en ré majeur de Haydn, interprété au pianoforte par Lucas Blondeel. Ce dernier y montre une grande affinité avec l’écriture de Haydn, offrant une interprétation qui saisit parfaitement l’élégance du concerto tout en exaltant les traits d’esprit du compositeur. © Fuga Libera
HI-RES16,49 €
CD10,99 €

Classique - Paru le 27 septembre 2019 | Ricercar

Hi-Res Livret
HI-RES16,49 €
CD10,99 €

Classique - Paru le 27 septembre 2019 | Shiiin

Hi-Res Livret
HI-RES16,99 €
CD10,99 €

Classique - Paru le 4 octobre 2019 | Challenge Classics

Hi-Res Livret
HI-RES16,49 €
CD10,99 €

Classique - Paru le 4 octobre 2019 | Ricercar

Hi-Res Livret
HI-RES16,99 €
CD10,99 €

Classique - Paru le 13 septembre 2019 | Avanticlassic

Hi-Res Livret
Pour certains, Evgeni Bozhanov est l’un des pianistes les plus extraordinaires de la nouvelle génération. Il reste un peu avare en parutions discographiques. Un récital Chopin avait paru sur Fuga Libera, dans le sillage de ses Prix aux Concours Reine Elisabeth de Bruxelles et Chopin de Varsovie en 2010, avant qu’il n’autorise en 2012 la parution d’un magnifique récital à Varsovie, original et inspiré, d’une beauté de son inouïe. À l’été 2018 paraît un étonnant doublé Mozart-Chostakovitch où il interprète deux concertos avec l’Orchestre de chambre du Symphonique de la Radio Bavaroise dirigé par Radoslaw Szulc. Evgeni Bozhanov a son propre monde d’interprète, ses visions poétiques peuvent déstabiliser, par leurs audaces voire leurs excès. Ici, le pianiste bulgare nous convie à un voyage au cœur du romantisme musical, avec ce superbe programme composé de transcriptions de pages célèbres de Brahms (Poco Allegretto de la Troisième Symphonie, Op. 90, Andante sostenuto de la Première Symphonie, Op. 68) et Richard Strauss (la fameuse mélodie Morgen prisée de tant de sopranos) qui entourent la dernière sonate de Schubert, en si bémol majeur (D. 960), très enregistrée depuis quelques années par les pianistes de la nouvelle génération. Dans le chef-d’œuvre tardif de Schubert, Evgeni Bozhanov est moins singulier qu’on n’aurait pu penser. Il en offre une interprétation très douce, tendre. Evgeni Bozhanov a-t-il signé un partenariat avec la maison belge Avanti Classic, dans le sillage de sa participation au dernier festival hambourgeois de Martha Argerich ? Il serait temps. © Pierre-Yves Lascar/Qobuz
HI-RES16,49 €
CD10,99 €

Classique - Paru le 11 octobre 2019 | Musique en Wallonie

Hi-Res Livret
Auteur d’une célèbre Toccata pour orgue qui a occulté toute son œuvre, le compositeur belge Joseph Jongen laisse un catalogue abondant de 137 œuvres. Né à Liège en 1873, il y fera ses études musicales couronnées par le premier Grand Prix de Rome belge, lui permettant de voyager à travers l’Europe à la découverte des nouveaux courants musicaux de l’époque. La mélodie est le filigrane de sa vie : c’est avec ce genre qu’il s’essaye à la composition dès ses 18 ans. Il continuera à en composer jusqu’en 1948 avant une lente dégradation de son état psychique. On peut distinguer trois périodes parmi les cinquante-cinq mélodies qu’il a laissées. C’est d’abord celle du romantisme français issu de Massenet, avec l’emploi des vers un peu désuets d’Armand Silvestre, un poète bien dans l’air de son temps qui avait inspiré avant lui Bizet, Chabrier, Delibes, Fauré et Messager. Le style de Jongen change et devient plus personnel à l’époque du Prix de Rome pour devenir tout à fait mature dans la période de son exil anglais au cours de la Première Guerre mondiale. C’est cet itinéraire intime qui nous est proposé ici avec une grande délicatesse par la soprano Sarah Defrise et le pianiste Craig White. © François Hudry/Qobuz
HI-RES16,49 €
CD10,99 €

Classique - Paru le 27 septembre 2019 | B Records

Hi-Res Livret
HI-RES16,49 €
CD10,99 €

Classique - Paru le 13 septembre 2019 | Musique en Wallonie

Hi-Res Livret

Classique - Paru le 11 septembre 2019 | Audax Records

Téléchargement indisponible
HI-RES16,99 €
CD10,99 €

Classique - Paru le 4 octobre 2019 | Challenge Classics

Hi-Res Livret
HI-RES16,49 €
CD10,99 €

Classique - Paru le 27 septembre 2019 | Supraphon a.s.

Hi-Res
HI-RES16,49 €
CD10,99 €

Classique - Paru le 27 septembre 2019 | Shiiin

Hi-Res Livret