Catégories :

Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

HI-RES35,96 €
CD23,96 €

Classique - Paru le 6 mars 2012 | PentaTone

Hi-Res
HI-RES17,99 €
CD11,99 €

Classique - Paru le 1 mai 2009 | PentaTone

Hi-Res Distinctions Hi-Res Audio
HI-RES17,99 €
CD11,99 €

Classique - Paru le 1 juin 2008 | PentaTone

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
La disparition prématurée de Yakov Kreizberg à l'âge de 51 ans est une perte cruelle pour la musique. Son aura, sa musicalité, sa sensibilité et sa générosité en faisaient un des meilleurs chefs de sa génération. Il a eu le temps d'enregistrer quelques disques remarquables dont quatre Symphonies (6,7,8 & 9) d'Antonin Dvorak avec l'Orchestre Philharmonique des Pays-Bas dans lesquelles transparaissent ses qualités d'artiste sensible et poétique. Moins connue que les trois autres, la Sixième est le point culminant de ce qu'on a appelé la période slave de Dvorak. Elle connut un succès immédiat dès sa création à Prague en 1881. FH
HI-RES17,99 €
CD11,99 €

Musique concertante - Paru le 1 avril 2007 | PentaTone

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
HI-RES17,99 €
CD11,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2007 | PentaTone

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
HI-RES17,99 €
CD11,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2007 | PentaTone

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
HI-RES17,99 €
CD11,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2007 | PentaTone

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
HI-RES17,99 €
CD11,99 €

Concertos pour violon - Paru le 1 janvier 2006 | PentaTone

Hi-Res Livret
HI-RES17,99 €
CD11,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2006 | PentaTone

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
HI-RES17,99 €
CD11,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2006 | PentaTone

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
HI-RES17,99 €
CD11,99 €

Musique concertante - Paru le 1 janvier 2005 | PentaTone

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
Wolfgang Amadeus Mozart : Concerto pour violon n°3 K. 216 - Concerto pour violon n°4 K. 218 / Julia Fischer, violon - Netherlands Chamber Orchestra - Direction, Yakov Kreizberg
HI-RES17,99 €
CD11,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2005 | PentaTone

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
HI-RES17,99 €
CD11,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2005 | PentaTone

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
HI-RES17,99 €
CD11,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2004 | PentaTone

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
Khatchaturian : Concerto en ré mineur - Prokofiev : Concerto No. 1 en sol mineur Op.19 - Glazounov : Concerto en la mineur Op. 82 / Julia Fischer, violon - Orchestre National de Russie - Jakov Kreizberg, direction
HI-RES17,99 €
CD11,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2004 | PentaTone

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
HI-RES14,39 €17,99 €(20%)
CD9,59 €11,99 €(20%)

Classique - Paru le 1 janvier 2003 | PentaTone

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
La Quatrième et dernière Symphonie de Franz Schmitt – 1933 – est l’œuvre d’un homme malade qui ne vivra plus que quelques ans et s’éteindra en 1939, après une vie qui ne manqua pas de quelques jours, mais qui marque surtout par ses nombreux déboires. Bête noire de Mahler à l’Opéra de Vienne – où Mahler était le dictatorial directeur musical, et Schmitt simple violoncelliste –, marié à une femme qui se retrouva rapidement dans un asile de fous, père d’une fille qui mourut en couche (la Quatrième est d’ailleurs inscrite Requiem pour ma fille), miné par une santé chancelante, il vécut malgré tout une carrière assez impressionnante – une fois Mahler passé de vie à trépas – en tant que compositeur, mais aussi comme pédagogue très recherché. Son style musical a totalement court-circuité les idées apportées par la « Seconde École de Vienne » de son pourtant ami et contemporain Schönberg ; même Mahler, on s’en sera douté, n’a fait que l’effleurer. Non, Schmitt fut le dernier grand disciple de Bruckner et il le fait savoir. Dans les formats, dans les formes, dans l’ampleur, dans l’orchestration, dans l’émotion, dans les lentes mais inexorables montées vers les points culminants. L’album est complété par quelques intermèdes musicaux de l’opéra Notre Dame d’après Hugo, un truculent chef-d’œuvre de 1906 – on notera toutefois que les pièces en question avaient déjà été données dès 1903 comme des Intermèdes pour un opéra romantique inachevé ! Le lien avec Esmeralda ou Frollo reste donc ténu, mais la musique n’en est pas moins somptueuse. Enregistrement tiré à quatre épingles, réalisé en 2002 sous la direction de Yakov Kreizberg, qui nous a hélas quittés en 2011. © SM/Qobuz
HI-RES17,99 €
CD11,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2003 | PentaTone

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio