Catégories :

Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 24 février 2017 | Avie Records

Hi-Res Distinctions Gramophone Award - Gramophone Editor's Choice - 5 Sterne Fono Forum Klassik
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 25 mars 2016 | Avie Records

Hi-Res Distinctions Diapason d'or - Gramophone Editor's Choice
On ne sait pas grand’chose de John Taverner, né vers 1490, mort en 1545. Avant 1524 son nom n’apparaît nulle part, et après 1530 il quitta son office à Christ Church, Oxford, pour se retirer sur ses terres. C’est donc pendant ces six années que l’on situe à peu près sa production, du moins celle qui nous est parvenue, une petite dizaine de messes, une bonne vingtaine de motets, c’est tout… Parmi ces messes se trouve la singulière messe à quatre voix The Western Wynde, autrement dit « Le Vent d’ouest », qui reprend et varie le thème d’une chanson populaire, plutôt qu’un cantus firmus religieux. Le thème se retrouve distribué, parfois visible, parfois caché, à travers les différentes voix, comme une sorte de cahier des charges que se serait imposé le compositeur pour son plaisir. À moins qu’à cette époque l’on reconnaissait aisément le thème… En complément de programme, le Taverner Choir nous propose des ouvrages de compositeurs contemporains de Taverner, ayant travaillé pour la cour de Henry VIII qui, s’il avait parfois de drôles de manière avec ses épouses, n’en dédaignait pas pour autant la musique : l’une des pièces est signée du souverain en personne ! © SM/Qobuz« [...] Andrew Parrott nous fait ainsi visiter tout le paysage musical à l’époque du très mélomane roi d’Angleterre Henry VIII et des premiers Tudor. Les Taverner Choir, Consort & Players ont célébré leurs quarante années d’activité en 2013. Encore mieux que bon pied bon œil, ils sont en grande forme, avec une liberté et une imagination pleines de jeunesse. L’interprétation de la messe, pourtant gravée par les Tallis Scholars et tant d’autres, bénéficie d’un engagement et d’une vie incomparables. Avec un programme d’une telle variété et des musiciens aussi inspirés, il ne faut pas hésiter à se laisser emporter par le vent d’ouest.» (Diapason, janvier 2017 / David Fiala)
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 22 avril 2013 | Avie Records

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
Le Taverner Consort & Players dirigé par Andrew Parrott célèbre son 40è anniversaire en 2013 ! A cette occasion, l'ensemble présente un magnifique enregistrement du premier chef d'oeuvre opératique de l'histoire, l'Orfeo de Claudi Monteverdi, avec le ténor Charles Daniels dans le rôle-titre. Le résultat est exceptionnel de sensibilité et de musicalité : absolument superbe !
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Duos - Paru le 1 février 2019 | Avie Records

Hi-Res Distinctions 5 de Diapason
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 1 avril 2016 | Avie Records

Hi-Res Distinctions Gramophone Editor's Choice
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 6 avril 2018 | Avie Records

Hi-Res Livret Distinctions Grammy Awards
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 8 novembre 2011 | Avie Records

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
Le titre Les Cyprès vient d'un recueil de poèmes de Gustav Pfleger-Moravsky, et réfère à la fois au cycle de Lieder pour soprano et piano op. 83 de 1865, et à la version pour quatuor à cordes qui en est tirée, et qui fut créée en 1888 en même temps que le Quintette pour piano op. 81. Les trois œuvres sont réunies sur le programme de cet album, fruit de la tournée 2010 du Quatuor Thymos accompagné de Christoph Eschenbach au piano et la sublime soprano slovaque Adriana Kucerova. Intelligence, flamboyance et limpidité sont les maîtres mots de cet album riche en couleurs et en émotions. Dvorák comme vous ne l'avez jamais entendu !
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 10 septembre 2013 | Avie Records

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
Après l'album "Darkness Visible", Inon Barnatan, ce "schubertien né" selon le magazine anglais Gramophone, joue ici les deux dernières sonates de Schubert. Son jeu coloré, expressif et contrasté restitue ces œuvres avec profondeur en soulignant toute l'inventivité de l'écriture.
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Musique concertante - Paru le 16 février 2018 | Avie Records

Hi-Res Livret Distinctions 5 Sterne Fono Forum Klassik
Bien qu’il vécût quatre-vingt-dix-sept ans, Hans Gál (1890-1987) n’a pas laissé une empreinte indélébile dans l’horizon musical européen. Pourtant, les premières décennies de sa carrière laissaient entrevoir des lendemains dorés : ses œuvres reçurent le soutien enthousiaste de Szell, Furtwängler, Strauss, Fritz Busch, et jusqu’à l’arrivée des Nazis au pouvoir il vivait en pleine renommée. Puis ce fut l’exil en Grande-Bretagne, où pendant la guerre il fut interné quelques temps avant que les autorités ne comprennent, très rapidement d’ailleurs, qu’il n’avait rien d’une taupe ennemie ; d’ailleurs, il acheva sa longue vie à Edimbourg où il enseigna à l’Université jusqu’à sa retraite. Son langage musical reste ancré dans la tradition postromantique austro-hongroise, sans jamais la moindre incursion dans la nébuleuse dodécaphonique ; on imagine combien ses œuvres furent négligées, en particulier pendant les années de plomb du tout-sériel-obligatoire de l’après-guerre, mais ce début de XXIe siècle voit enfin son étoile re-briller au firmament. Saluons donc la parution de cet album comportant son Concertino pour violoncelle de 1966, suivi de sa Sonate et sa Suite pour violoncelle seul, toutes deux de 1982 – œuvres de l’ultime grande maturité donc. Le tout sous les doigts de Matthew Sharp, un disciple de Pergamentchikov et de Jacqueline du Pré – et même de Galina Vishnevskaya puisqu’en plus d’être violoncelliste, il est également un baryton très demandé ! © SM/Qobuz
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 5 janvier 2018 | Avie Records

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Musique de chambre - Paru le 11 novembre 2016 | Avie Records

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
« Audacieux programme que celui-ci, rapprochant fleurons du répertoire et pièces contemporaines. Augustin Hadelich, dont nous avons souligné le tempérament et l’aisanceen solo comme en concerto, ouvre de façon originale son récital par le triptyque Tango, Song and Dance, écrit par André Previn pour Anne-Sophie Mutter, en 1997. Dans ces trois pages tonales — sans l’être tout à fait — et rythmiquement très élaborées, Hadelich et son excellente partenaire séduisent par un sens aigu de la couleur et de la pulsation du boogiewoogie sans jamais grossir le trait.[...] Un disque qui respire l’intelligence. Jean-Michel Molkhou
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Musique de chambre - Paru le 17 août 2018 | Avie Records

Hi-Res Livret Distinctions Gramophone Editor's Choice
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 12 mars 2013 | Avie Records

Hi-Res Livret Distinctions Gramophone Editor's Choice
Le Quatuor Valentin Berlinsky présente le deuxième volume de sa série Chostakovitch / Beethoven, avec respectivement le Quatuor n°3 et le Quatuor Razoumovski N°2. Yo-Yo Ma et David Zinman figurent parmi les fervents admirateurs de ce quatuor tout à fait exceptionnel, qui a joué entre autres avec Martha Argerich, Julia Fischer ou Radu Lupu. Basé à Zürich, le quatuor est formé de musiciens issus des orchestre de l'Opéra et la Tonhalle, et tire son nom du violoncelliste fondateur du Quatuor Borodine, dont la fille la pianiste Ludmila Berlinskaia est la partenaire régulière du quatuor.
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 20 juillet 2018 | Avie Records

Hi-Res Livret
HI-RES16,99 €
CD10,99 €

Classique - Paru le 3 avril 2020 | Avie Records

Hi-Res Livret
« Le Bien-Aimé » dont il est question sur la pochette est bien évidemment l’ensemble instrumental formé par de jeunes musiciens américains dirigés du bout de son archet par la violoniste Alana Youssefian, mais ils ont baptisé leur ensemble du surnom donné à Louis XV, Roi de France de 1722 à sa mort en 1774. C’est sous son règne que son pays étend sa domination coloniale dans la Nouvelle-France, territoires américains de l’Acadie, du Canada et de la Louisiane. C’est aussi à cette époque que le violoniste et compositeur Louis-Gabriel Guillemain brille au Concert Spirituel et à Versailles où il est titulaire d’un important poste à la cour. Alana Youssefian vit actuellement à Manhattan où elle a étudié à la Juilliard School. C’est grâce à une levée de fonds privés qu’elle a pu réaliser l’enregistrement de ce premier récital consacré à des œuvres de Guillemain, compositeur qui la fascine. C’est également un retour aux sources pour cette new-yorkaise d’adoption qui a tenu à revenir dans l’église de Haddon Heights, sa ville natale du New Jersey, pour enregistrer ces sonates et symphonies pleines de vivacité et de fantaisie. Largement inspirées par la musique italienne qu’il avait d’ailleurs étudiée à Turin, les compositions de Louis-Gabriel Guillemain mélangent adroitement les différents styles européens. Profondément mélancolique, alcoolique et bourré de dettes à la suite d’achats inconsidérés d’objets de valeur, Guillemain s’est donné la mort pour fuir ses problèmes existentiels et les créanciers qui le harcelaient. La scène a eu lieu sur la route de Versailles six ans à peine après l’assassinat de son rival Jean-Marie Leclair à Paris. Étrange destin de deux grands violonistes français du XVIIIe siècle. © François Hudry/Qobuz
HI-RES16,99 €
CD10,99 €

Musique de chambre - Paru le 15 mai 2020 | Avie Records

Hi-Res Livret
Il s’est passé quatre ans entre l’enregistrement du Quintette en la majeur de Schubert et sa parution discographique coïncidant avec les 80 ans du pianiste Christoph Eschenbach. Quatre ans au cours desquels les musiciens ont cherché à compléter le programme de cet album pour en rendre le timing acceptable. Outre cette Truite toute frétillante, on y trouve donc quelques valses arrangées pour quatuor à cordes par Olivier Dejours et un bouquet de Ländler joués au piano par Jean-Frédéric Neuburger, ami et partenaire habituel du Quatuor Thymos. L’essentiel du programme est donc cette Truite jouée d’une manière si amicale, avec une fraîche simplicité, sans intentions ni afféteries. C’est la vision idéale d’une des rares œuvres parfaitement heureuses et tendres de Schubert, qui semble avoir oublié pour un temps sa mélancolie profonde en cet été 1819. Le Quatuor Thymos est né en 2003 de la rencontre de quatre musiciens des conservatoires de Paris et de Lyon appartenant tous à l’Orchestre de Paris, alors dirigé par Christoph Eschenbach qui est un peu devenu leur mentor. Ils ont déjà enregistré ensemble le Quintette n° 2 avec piano de Dvořák en 2011. Les Thymos se sont produits en France et en Europe avant de conquérir les États-Unis, la Chine, la Corée et le Japon. © François Hudry/Qobuz
HI-RES16,99 €
CD10,99 €

Musique concertante - Paru le 5 juin 2020 | Avie Records

Hi-Res Livret
HI-RES8,49 €
CD5,99 €

Musique concertante - Paru le 4 octobre 2019 | Avie Records

Hi-Res Livret
On ne pourra guère reprocher à ces Mozart de Benjamin Hochman – musicien né à Jérusalem en 1980, diplômé du Curtis Institute of Music et du Mannes College of Music in New York, où il étudia auprès de Claude Frank et Richard Goode – de s’appesantir. Il s’entoure ici de l’English Chamber Orchestra, qu’il dirige lui-même et qui s’est illustré à de très nombreuses reprises dans ce corpus essentiel du piano concertant, par exemple avec Murray Perahia pour CBS dans les années 1980, ou avec Daniel Barenboim pour EMI vingt ans avant. Pour cette session réalisée à St. John Smith Square de Londres les 1er et 2 avril 2019, il choisit deux des concertos les plus redoutables, dont le 24e d’essence tragique, et le plus enjoué 17e, au lyrisme très pudique. Très allantes, ces interprétations étonneront par leur recherche de non-sentiment, leurs polyphonies claires, comme obsédées par le souvenir de Bach. Au cours de la saison 2019-2020, Benjamin Hochman s’intéresse particulièrement à Mozart, et propose par exemple une intégrale des Sonates au Conservatoire de Tel Aviv, parallèlement à plusieurs programmes Mozart sur diverses scènes. Un pianiste que l’on serait curieux d’entendre en France, notamment dans Schubert, qui demeure l’un de ses compositeurs de prédilection. © PYL/Qobuz
HI-RES12,49 €
CD8,49 €

Opéra - Paru le 9 septembre 2014 | Avie Records

Hi-Res
HI-RES16,99 €
CD10,99 €

Classique - Paru le 5 juin 2020 | Avie Records

Hi-Res Livret