Catégories :

Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Piano solo - Paru le 23 mars 2018 | Odradek Records

Hi-Res Distinctions 5 de Diapason
« [...] Le nouveau disque [...] de Pina Napolitano, élève de Bruno Canino et Alexander Lonquich, met à jour les liens entre Brahms, Berg et Webern qu'elle illustre ici, et parfois de manière prodigieusement efficace. Ecoutez seulement l'enchaînement des Variations op. 27 de Webern au premier des Klavierstücke op. 119 de Brahms. [...] Dans les crépusculaires Opus 118 et 119 (1893), [...] Napolitano s'attache surtout à mettre en évidence l'enchevêtrement, ni tout à fait contrapuntique, ni totalement harmonique, de l'écriture. [...] Dans la Sonate op. 1 (1907) de Berg, fondamentalement brahmsienne par son principe de développement par variation continue, la clarté et la sobriété de l'interprète sont là encore deux atouts majeurs.» (Diapason, septembre 2018 / Patrick Szersnovicz)