Catégories :

Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 5 juin 2012 | Ondine

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
L'accordéoniste finlandais Janne Rättyä présente chez Ondine les Variations Goldberg de Bach. L'accordéon n'est pas seulement un instrument folklorique mais peut s'adapter à tous les répertoires. Rättyä délivre une splendide interprétation, expressive, délicate, une déclaration d'amour à la musique de Bach !
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 30 octobre 2015 | Glossa

Hi-Res Livret Distinctions Gramophone Editor's Choice
Parmi toute la production de Haendel pendant ses années italiennes, les duos et trios de chambre peuvent être considérés comme l’une des manifestations les plus fascinantes de la confluence entre Allemagne du Nord et Italie, entre le contrepoint germanique et l’art de la ligne sensuelle et jouissive des voix que le Caro Sassone a appris de ses amis et mentors Corelli et d’Alessandro Scarlatti. Les superpositions des voix, qui concordantes, qui discordantes, les riches ornementations, l’entrelacs des lignes, tout témoigne d’une stupéfiante osmose entre ce qu’il avait appris dans sa jeunesse saxonne et ce qu’il a vécu dans sa jeunesse italienne. Et pourtant, Haendel ne se borna pas à écrire des duos et trios de chambre lors de son séjour italien, puisqu’il en écrivit de retour à Hanovre puis même à Londres ; mais sur le présent album, l’ensemble La Risonanza et les quatre solistes ont choisi de nous donner les duos et trios dont on sait (ou pense savoir) qu’ils ont bel et bien été écrits en Italie, donc avant 1711. © SM/Qobuz
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 21 octobre 2014 | Ramée

Hi-Res Livret Distinctions Diapason découverte
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 17 mars 2017 | Obsidian

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 27 mai 2016 | Aevea Classics

Hi-Res Distinctions 5 de Diapason
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 5 novembre 2013 | Da Capo

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 18 décembre 2013 | Rondeau

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Musique vocale sacrée - Paru le 11 mars 2014 | Aeon

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
Un disque contrasté, associant les monodies grégoriennes et l'aube du contrepoint à deux créations du XXIe siècle. En l’an 1043, le jour de Pâques, le roi Edouard le Confesseur est couronné en la cathédrale de Winchester. "Music for a King" évoque cet événement au fil de chants grégoriens et contrepoints à deux voix centrés sur le temps pascal et se concluant par d’hypnotiques laudes royales. Après s’être aventuré vers la Renaissance avec les polyphonies à trois voix de Gilles Binchois, Discantus remonte ici le temps à la rencontre d’un manuscrit emblématique : le tropaire de Winchester et ses chants «organisés», témoins de la polyphonie naissante.Deux créations, commandes de l’ensemble, de Pierre Chépélov (né en 1979) et de Joel Rust (né en 1989), y trouvent naturellement leur place, métaphore de la rencontre entre la pierre romane et le vitrail : l’un éclaire et illumine l’autre à presque mille ans de distance. Ces deux compositions sont écrites sur des extraits de "La consolation de Philosophie", de Boèce, philosophe dont la pensée rayonne sur tout le Moyen Âge.
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 1 avril 2014 | Da Capo

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 11 mai 2018 | Alia Vox

Hi-Res Livret
Dans ce nouvel opus discographique, le propos de Jordi Savall est de faire une sorte de grand tour d’Europe entre 1500 et 1700. On part des danses vénitiennes du XVIe siècle, anonymes et d’essence populaire ; on reste à Venise mais du côté des musiciens connus, à savoir Grillo (un disciple de Monteverdi et de Gabrieli) et Gabrieli, précisément, aux alentours de la fin du XVIe siècle. Quelques 375 lieues et trente ans plus tard au Nord-ouest, nos musiciens explorent ensuite le monde élisabéthain et jacobéen de Londres aux alentours de 1610, Dowland et Gibbons en vedette. Deux jours de brick plus à l’est – ou une heure d’avion, mais on est en vers 1640… – Samuel Scheidt émerveillait ses contemporains avec ses Ludi Musici, dont Savall et ses comparses ont choisi quelques numéros les plus saillants. La France, bien sûr, n’est pas oubliée, avec le grand Charpentier des années 1680. Et après ce périple, c’est le retour dans la sphère ibérique du tournant du XVIIIe siècle avec Cabanilles et consort. Jordi Savall, Philippe Pierlot, Sergi Casademunt et Lorenz Duftschmid se partagent les quatre parties de gambes, et sont accompagnés au continuo par l’archiluth, le théorbe ou la guitare baroque, avec quelques discrètes percussions dans certains numéros, dont un adorable jeu de cloches dans un rare exemplaire de Musica nova signée Hieronimus Parabosco en 1640. © SM/Qobuz
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 2 décembre 2016 | Alia Vox

Hi-Res Livret
Qu’on se le dise : il ne s’agit PAS ici d’une n-ième réédition de l’enregistrement (certes « mythique ») par le même Jordi Savall du Livre Vermeil de Montserrat de 1979, mais d’une captation toute neuve réalisée en concert le 25 novembre 2013 en l’église Santa Maria del Pi de Barcelone. La série de concerts rendait hommage à Montserrat Figueras, disparue en 2011 ; on y entend les chanteurs solistes de La Capella Reial de Catalunya et des musiciens d’Hespèrion XXI, qui renouvellent leur lecture des splendides pièces de ce manuscrit du XIVe siècle. Pour mémoire, il s’agit de dix cantiques – rescapés de l’incendie du monastère de Montserrat par les troupes napoléoniennes en 1811 – compilés en 1399 et dont l’objectif est clairement inscrit : « Parce que les pèlerins souhaitent chanter et danser pour rester vigilants la nuit dans l'église de la bienheureuse Marie de Montserrat, mais également à la lumière du jour. De plus, les chants ne sont autorisés dans l'église que s'ils demeurent chastes et pieux. C'est pour ces raisons plus ou moins bonnes, que ces chants ont été composés. Ils doivent donc être utilisés avec modestie, en prenant garde de ne pas perturber ceux qui sont plongés dans la prière ou dans la dévotion contemplative. » Savall et ses musiciens lui restituent toute sa splendeur, quitte à détourner certains de leurs prières et de leurs dévotes contemplations, car la joie est communicative dans cette musique ! En plus desdits cantiques, on pourra entendre quelques improvisations sur des chansons de l’époque, dans le style de l’époque, par l’ensemble des solistes. Superbe ! © SM/Qobuz
CD8,49 €

Musique de chambre - Paru le 3 septembre 2015 | harmonia mundi

Cet album étant une compilation,
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Musique de chambre - Paru le 23 février 2018 | Yarlung Records

Hi-Res Livret
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 23 juin 2017 | Ricercar

Hi-Res Livret
Si Johannes Tinctoris (1435-1511) est reconnu aujourd'hui comme l'un des théoriciens de la musique les plus réputés de son époque, il est également un observateur passionné des pratiques musicales de la Renaissance. Après ses études à Orléans, il s'établit à Cambrai, à Liège puis à Naples, où ses talents de compositeur fleurissent, alors qu'il sert Ferdinand d'Aragon et se charge de l'instruction musicale de la princesse Béatrice. Ce programme retrace son parcours à travers sa production très variée : chansons françaises et italiennes, mouvements de messes, pièces instrumentales. © Arcana/Outhere
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 24 mai 2019 | Ambronay Éditions

Hi-Res Livret
HI-RES10,79 €
CD8,09 €

Classique - Paru le 1 août 2016 | Brilliant Classics

Hi-Res Livret
Personne n’ira affirmer que Johann Melchior Molter est le plus célèbre compositeur thuringien, l’honneur échéant à Praetorius et surtout Bach ; Bach, justement, que Molter suivit d’une courte génération puisqu’il est né en 1696 et mort en 1765. C’est surtout en Italie que Molter fit ses classes, où son employeur le margrave de Karlsruhe l’avait envoyé – le musicien y était alors violoniste à l’orchestre de la cour – pour se perfectionner auprès des frères Marcello, de Vivaldi, d’Albinoni et probablement de Tartini, un pedigree de première classe donc. On lui connaît une quarantaine de cantates sacrées, autant de cantates italiennes, soixante ouvrages religieux en tout genre et une belle poignée de pièces de musique de chambre, le reste (en particulier cinq opéras) ayant jusqu’ici été perdu. La Camerata Bachiensis, qui joue sur instruments d’époque, a sélectionné un large éventail du style de Molter : deux cantates, une symphonie, une ouverture, un concerto (en l’occurrence, pour la flûte) et une sonate en quatuor, de quoi faire plus ample connaissance avec ce musicien baigné à la fois de la rigueur contrapuntique allemande, de la fantaisie instrumentale glanée en Italie, et d’un certain décorum à la française. © SM/Qobuz
HI-RES16,99 €
CD10,99 €

Classique - Paru le 27 octobre 2015 | ANIMA E CORPO

Hi-Res Livret
CD6,49 €

Classique - Paru le 9 septembre 2016 | harmonia mundi

Livret
HI-RES10,49 €
CD6,99 €

Classique - Paru le 15 novembre 2015 | Fonè Records

Hi-Res
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 4 septembre 2015 | Phi

Hi-Res Livret
Les Cantigas de Santa Maria sont une collection de 419 chansons de dévotion en gallego-portugais, la langue de prestige du lyrisme médiéval européen, compilée entre les années 1260 et l’an 1284 à la cour d’Alphonse X El Sabio (« le Savant »), roi de León et de Castille. Il s’agit de la plus importante collection médiévale de chansons mariales en langue vernaculaire. Mais, surtout, c’est également le deuxième plus grand corpus conservé de chansons médiévales avec notation musicale là où tant de chansons de ce temps ne nous sont arrivées que sous forme de texte, à charge des musiciens d’improviser la musique selon les modes de l’époque… Il semble même que quelques-unes des pièces furent écrites par le Roi en personne ! Ces chansons illustrent les deux caractères principaux de l’écriture du manuscrit, lyrique et narratif, les unes louant les qualités et les actions de la Vierge Marie, les autres relatant ses miracles ; au vu du contexte historique, on ne s’étonnera guère de l’influence musicale arabo-andalouse. Cet enregistrement propose un éventail de tous les genres présents dans le manuscrit. Les chanteurs s’accompagnent sur la harpe gothique, la petite harpe romane, le psaltérion, la doulcemelle – tous quatre instruments à cordes pincées – et aux discrètes percussions. Retournez trois quarts de millénaire en arrière pour découvrir la musique de cette époque telle qu’elle se jouait et chantait, aussi précisément que possible. © SM/Qobuz