Catégories :

Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

HI-RES28,49 €
CD24,49 €

Musique symphonique - Paru le 12 août 2009 | Warner Classics International

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Musique concertante - Paru le 5 août 2011 | RCA Red Seal

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Classique - Paru le 11 novembre 2016 | Sony Classical

Hi-Res
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Classique - Paru le 22 juillet 2016 | RCA Red Seal

Hi-Res
HI-RES23,99 €
CD19,99 €

Classique - Paru le 25 octobre 2019 | Sony Classical

Hi-Res
HI-RES23,99 €
CD19,99 €

Classique - Paru le 29 avril 2016 | RCA Red Seal

Hi-Res
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Lieder (Allemagne) - Paru le 3 mars 2017 | Sony Classical

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - 5 Sterne Fono Forum Klassik
HI-RES14,39 €
CD10,79 €

Classique - Paru le 22 juillet 2016 | Berlin Classics

Hi-Res Livret
HI-RES15,99 €
CD13,49 €

Classique - Paru le 24 août 2018 | Warner Classics

Hi-Res Livret
Pianiste majeur doté d’une virtuosité inouïe et d’un répertoire d’une rare variété, Cyprien Katsaris continue d’ajouter de nouveaux enregistrements à une discographie stupéfiante, le plus souvent publiés sous la bannière de son propre label Piano 21. Fidèle en amitié, il avait déjà enregistré, en 2012, un album avec la pianiste franco-canadienne Hélène Mercier consacré à Schumann et à Brahms. C’est chez Warner Classics qu’ils proposent six ans plus tard ce nouvel album étourdissant consacré aux 21 Danses hongroises et au 16 Valses pour piano à quatre mains de Brahms. On y retrouve cette gourmandise et cette joie de jouer ensemble, décuplée ici par ces pièces d’inspiration populaire que Brahms « entendait » dans sa jeunesse lorsqu’il jouait dans des tavernes enfumées. Si cet album consacre l’aisance bluffante de ces deux pianistes, il souligne aussi combien Brahms pouvait être débridé et loin de sa mélancolie coutumière au gré de ces pièces qu’il ne considérait pas vraiment comme siennes, mais plutôt comme des transcriptions de la musique tzigane (en tous cas pour les Danses hongroises). Quant aux 16 Valses, elles représentent une sorte de catalogue de ce que le musicien entendait, de la pesante valse des bords de la Mer du Nord, jusqu’aux valses de Strauss qu’il admirait tant, en passant par l’écho des ländler du Tyrol ou de la Bavière profonde. © François Hudry/Qobuz
HI-RES21,99 €
CD18,99 €

Classique - Paru le 25 novembre 2016 | Sony Classical

Hi-Res
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 24 janvier 2017 | Universal Music Ltd.

Hi-Res
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Classique - Paru le 11 septembre 2015 | Sony Classical

Hi-Res
HI-RES15,99 €
CD11,49 €

Classique - Paru le 15 décembre 2017 | Le Palais des Dégustateurs

Hi-Res Livret
« C’est un grand plaisir pour Le Palais des Dégustateurs que de produire le premier enregistrement du Trio Arc (avec Irina Chkourindina au piano, Ardina et Jan Nehring aux cordes). Comme nous, vous apprécierez leur engagement, éloigné de toute démonstration. Vous serez sensibles à la sincérité de musiciens qui ne forcent pas, et ne tombent dans aucun excès facile. Vous serez convaincus par leur interprétation sobre, sans bavardage, très précise et qui reste toujours musicale. Le programme de cet enregistrement, très généreux, est aussi très habilement pensé. Il commence par le célébrissime Trio « Les esprits » de Ludwig van Beethoven, qui date de la période classique, pour terminer par un très romantique Deuxième Trio de Johannes Brahms, probablement le moins joué de tous ses trios. Et, au milieu, ce Trio sur des mélodies populaires irlandaises de Frank Martin peu enregistré, à plusieurs niveaux d’écoute, extrêmement plaisant de premier abord, et dont on découvre petit à petit la profondeur et l’originalité, d’un compositeur moderne qui mériterait d’être beaucoup plus souvent défendu. » (Pierre Carrive, écrivain musical du label)
HI-RES21,99 €
CD18,99 €

Classique - Paru le 6 mai 2013 | RCA Red Seal

Hi-Res Livret
HI-RES21,99 €
CD18,99 €

Classique - Paru le 24 août 2018 | Sony Classical

Hi-Res
HI-RES21,99 €
CD18,99 €

Classique - Paru le 3 mars 2017 | Sony Classical

Hi-Res
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Classique - Paru le 14 octobre 2013 | Sony Classical

Hi-Res Livret
CD12,49 €

Classique - Paru le 15 septembre 2010 | Warner Classics

HI-RES15,99 €
CD11,49 €

Classique - Paru le 15 novembre 2019 | Mirare

Hi-Res Livret
C’est l’histoire romantique d’une amitié amoureuse à trois qui nous est ici contée en musique. On sait que le jeune Brahms, beau comme un astre, a fait une irruption très remarquée au sein du couple Schumann. « Arrivée de Brahms, un génie ! », note Robert dans son journal intime avec une extraordinaire intuition. La suite est racontée par Shuichi Okada au violon et Clément Lefebvre au piano, deux jeunes musiciens du Conservatoire national supérieur de musique de Paris, coproducteur du présent, où ils tissent adroitement les liens entre les trois personnages. La Première Sonate en la mineur, Op. 105 de Schumann ouvre les feux, suivie par deux extraits de la fameuse Sonate F-A-E, composée par Schumann, Brahms et Dietrich, ce dernier étant malheureusement systématiquement laissé de côté par les violonistes. Prise en étau entre les deux hommes qui l’aiment, voici Clara avec ses Trois Romances, Op. 22 qui précèdent la très mélancolique Sonate n° 1, Op. 78, « Regen-Sonate » de Brahms. La musique réunie ici dit mieux que des mots combien les trois compositeurs se répondent et se fécondent en une sorte de langage commun, celui des élans du cœur, de l’effusion des sentiments et des non-dits. © François Hudry/Qobuz