Catégories :

Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

HI-RES5,40 €13,49 €(60%)
CD3,60 €8,99 €(60%)

Piano solo - Paru le 17 mai 2019 | Evidence

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
Dans son premier enregistrement salué par la critique, Jean-Paul Gasparian avait démontré que sa technique lui permettait de se mesurer aux géants de la musique russe et que son jeu robuste était capable de sensibilité. Son deuxième opus, consacré cette fois à Chopin, vient confirmer ces qualités. Il faut dire que les quatre Ballades représentent un sacré morceau de bravoure où Jean-Paul Gasparian brille particulièrement. Et si le pianiste français fait preuve de rigueur, il s’abandonne aussi volontiers au lyrisme et à la beauté de ces pages, des Nocturnes aux Valses en passant par les Polonaises. La ligne, toujours élégamment mise en valeur, et la plénitude de l’expression font de cet album un jalon dans la discographie du jeune pianiste et plus généralement dans celle de Chopin. © Evidence
HI-RES5,40 €13,49 €(60%)
CD3,60 €8,99 €(60%)

Piano solo - Paru le 1 avril 2015 | HORTUS

Hi-Res Livret Distinctions 4 étoiles Classica
Certes né à Tokyo, le pianiste japonais Kotaro Fukuma étudia au Conservatoire National Supérieur de Paris puis à l’Université de Berlin, avant de remporter le premier prix au Concours de Cleveland ainsi que, peu après, le Prix Chopin au Japon. Dès lors il a suivi le chemin des pianistes virtuoses itinérants, de salle en salle prestigieuse, de ville en grande ville, de pays en pays majeur et d’orchestre en orchestre international, sans oublier qu’il a déjà enregistré plusieurs CD consacrés à Schumann, Albéniz et Debussy, salués par la critique comme il se doit. Son jeu dénué de tout effet de manche, sans la moindre noyade dans la pédale droite (dont tant de pianistes abusent pour cacher certaines imperfections techniques…), restitue la partition telle qu’elle est écrite, dans une lecture analytique et pure. Cet album Chopin est axé autour des quatre Ballades qu’entourent des œuvres de caractère approchant. © SM/Qobuz
HI-RES6,00 €14,99 €(60%)
CD4,00 €9,99 €(60%)

Classique - Paru le 5 février 2016 | Evidence

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
Mozart, Beethoven, Schumann, Chopin sur quatre pianos de marque différente ! Cyril Guillottin s'est lancé dans une démarche très originale : celle de jouer deux fois le même programme sur différents instruments qu'il est allé tester, avant l'enregistrement, chez leur restaurateur et propriétaire à Jurignac en Charente : un piano Steingraeber de concert neuf, un Carlo Meglio de 1832, un Pleyel de 1843 et un Erard de 1894. On lit dans le livret que Cyril Guillotin s'interrogeait "sur l'impression de contraintes sonores ou mécaniques par rapport à la volonté limpide et affichée du compositeur sur la partition », autrement dit d'indications musicales difficilement réalisables sur des pianos modernes. L'expérience est très réussie, chacun des pianos apportant leurs couleurs propres — de la rondeur à la pureté, de la densité à la fluidité, de l'éclat aux courbes les plus chantantes. S'ajoute à ce festival de timbres pianistiques le talent remarquable de Cyril Guillottin qui nous livre ici des interprétations très inspirées. (Qobuz / GG)
HI-RES7,99 €
CD7,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 1958 | BnF Collection

Hi-Res Livret Distinctions Vieux Sequins
Alexandre Uninsky, pianiste polonais, naturalisé américain et qui vivait souvent en France car sa femme était française, est un nom bien oublié aujourd'hui. Ingratitude de l'histoire discographique ! Il fut pourtant un artiste majeur du catalogue Philips et chéri des mélomanes. Sa discographie réapparait peu à peu.
HI-RES3,99 €
CD3,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 1958 | BnF Collection

Hi-Res Livret Distinctions Vieux Sequins
Stanislas Niedzielski (1905-1975), un élève du grand Paderewski, réalisa un soir d'octobre 1957 à la Salle Pleyel à Paris le fantasme de bien des interprètes en passant à l'acte... Il flanqua une beigne monumentale au critique musical du Figaro, Bernard Gavoty, auquel il reprochait d'avoir écrit que son interprétation de la Troisième Etude de Chopin était un "massacre". Le successeur de Reynaldo Hahn fit valoir une incapacité de travail et obtint 2000 francs de l'époque de dommages et intérêts ! Niedzielski est aujourd'hui bien oublié — injustement ; vous pourrez d'ailleurs juger par vous-mêmesi la sévérité de Gavoty était justifiée ou non. Ou alors était-il simplement dans un mauvais soir ? Niedzielski créa le premier concerto de Cyril Scott, et une partie des Contes d'Espagne de Joaquín Turina.
HI-RES2,99 €
CD2,29 €

Classique - Paru le 8 novembre 2019 | Warner Classics

Hi-Res
HI-RES5,99 €
CD5,99 €

Classique - Paru le 6 octobre 2014 | BnF Collection

Hi-Res
HI-RES3,99 €
CD3,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 1956 | BnF Collection

Hi-Res Livret
HI-RES7,49 €
CD4,99 €

Classique - Paru le 10 juin 2016 | BnF Collection

Hi-Res
HI-RES10,49 €
CD6,99 €

Classique - Paru le 1 juin 2018 | Calliope

Hi-Res Livret
HI-RES6,99 €
CD6,99 €

Classique - Paru le 23 septembre 2014 | BnF Collection

Hi-Res
HI-RES5,99 €
CD5,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 1959 | BnF Collection

Hi-Res Livret
HI-RES5,99 €
CD5,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 1960 | BnF Collection

Hi-Res Livret
HI-RES8,99 €
CD8,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 1961 | BnF Collection

Hi-Res Livret
HI-RES5,99 €
CD5,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 1959 | BnF Collection

Hi-Res Livret
HI-RES9,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 1957 | BnF Collection

Hi-Res Livret
HI-RES4,99 €
CD4,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 1953 | BnF Collection

Hi-Res Livret
HI-RES7,49 €
CD4,99 €

Classique - Paru le 10 juin 2016 | BnF Collection

Hi-Res
HI-RES2,49 €
CD2,49 €

Classique - Paru le 1 janvier 1961 | BnF Collection

Hi-Res Livret
HI-RES6,00 €14,99 €(60%)
CD4,00 €9,99 €(60%)

Classique - Paru le 23 septembre 2016 | Evidence

Hi-Res Livret
Célébré en son temps comme l’un des plus grands pianistes, doté de moyens techniques stupéfiants, Leopold Godowsky (1870-1938) a presque exclusivement composé pour le piano, un immense catalogue riche de plus de quatre cent pièces dont plus de la moitié, à l’instar de Liszt, sont des transcriptions, arrangements ou paraphrases. Comme chez Liszt, le but n’est pas de donner une transcription fidèle et littérale de l’original, c’est le moins que l’on puisse dire ! L’œuvre est complètement retravaillée avec une grande liberté, ce qui donne lieu à de véritables appropriations, des recompositions tout à fait personnelles – ces réalisations deviennent des œuvres autant de Godowsky que de Chopin, Schubert ou Bach. Outre la traditionnelle transcription d’œuvres originellement écrites pour d’autres formations ou instruments ainsi que la composition de grandes paraphrases, la spécificité et grande originalité de son travail est d’avoir souvent utilisé comme base de pièces initialement écrites pour le piano, ce en quoi il fait figure de pionnier. Le pianiste Laurent Wagschal, qui peut déjà s’enorgueillir d’une bonne trentaine de réalisations discographiques, souligne ici combien Godowsky a apporté du sien, certes, mais combien le génie original de l’œuvre qu’il transforme reste intact, indestructible. © SM/Qobuz