Catégories :

Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

3 albums triés par Date : du plus récent au moins récent et filtrés par Classique, Various Composers, Claude Debussy, ATMA Classique, 24 bits / 96 kHz - Stereo et 5,00 € à 10,00 €
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 25 janvier 2019 | ATMA Classique

Hi-Res Livret
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 4 mai 2018 | ATMA Classique

Hi-Res Livret
En fait de confidences, le nom de la mezzo-soprano québécoise Caroline Gélinas trône bien plus imposant sur la couverture de son premier album que ceux de Ravel, Debussy, Schumann et du compositeur québécois Robert Fleming… mais bon, l’important est la voix. Gélinas, « Révélation Radio-Canada Classique » pour la saison 2017-2018, a fait ses armes dans l’excellente pépinière qu’est l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal avant de se lancer dans une carrière qui l’a fait déjà aborder bien des rôles grands et petits sur mainte scène canadienne et au-delà. Outre les raisonnablement célèbres ouvrages de Ravel et Debussy que sont, respectivement, Shéhérazade et les Chansons de Bilitis, elle nous propose l’ultime œuvre vocale de Schumann, les Poèmes de la reine Marie Stuart écrits en 1852 à une époque déjà très sombre de la vie et de la santé du compositeur qui devait dorénavant sombrer jusqu’à sa mort quatre ans plus tard. L’album se referme avec les Chants de Marie mettant en musique avec grande tendresse des textes d’Afro-Américains des années 1960, d’inspiration sacrée. La musique ne cherche pas particulièrement à emprunter au « Negro Spiritual », même si certaines tournures montrent le bout de leur nez par endroits. © SM/Qobuz
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 2 juin 2017 | ATMA Classique

Hi-Res Livret