Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

16,99 €
14,49 €

Classique - Paru le 8 février 2019 | Sony Classical

Hi-Res
14,99 €
9,99 €

Musique de chambre - Paru le 1 février 2019 | Genuin

Hi-Res Livret
14,99 €
9,99 €

Classique - Paru le 11 janvier 2019 | Jube Classic

Hi-Res
14,99 €
9,99 €

Musique chorale (pour chœur) - Paru le 4 janvier 2019 | Carus

Hi-Res Livret
14,99 €
9,99 €

Classique - Paru le 23 novembre 2018 | PM Classics Ltd.

Hi-Res Livret
Le pianiste allemand Joseph Moog (né en 1987), distingué par le prestigieux trophée Young Artist of the Year des années 2012 et 2015 des Gramophone Classical Music Awards, celui de Solo Instrumentalist de l’année 2014 pour son album « Scarlatti Illuminated », poursuit depuis une bonne quinzaine d’années une carrière internationale éblouissante qui l’a menée sur les plus grandes scènes planétaires, avec d’excellents orchestres. Son répertoire s’étend du grand répertoire classique, romantique et XXe siècle, jusqu’à des raretés dont il s’est fait une sorte de fleuron – et non pas une bête spécialisation –, quand il se penche sur les œuvres de Leopold Godowsky, Ferruccio Busoni, Anton Rubinstein, Moritz Moszkowski ou Ignaz Friedman, autrement dit les plus considérables virtuoses-compositeurs de leur temps. Le voici en exploration du répertoire français, avec les douze Études de Debussy – complétées par une treizième, récemment retrouvée dans les brouillons du compositeur et dûment complétée par Roy Howat. L’album comporte ensuite l’incontournable Gaspard de la nuit de Ravel, que Moog donne dans une lecture de très grande clarté, comme si les Études précédentes avaient délié les doigts et l’esprit, et se poursuivaient naturellement dans le fameux triptyque. © SM/Qobuz
14,99 €
9,99 €

Classique - Paru le 26 octobre 2018 | HORTUS

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
« Thomas Tacquet et son chœur amateur Fiat Cantus dévoilent au disque l’Ode à la France de Debussy (1916-1917), complétée par Marius-François Gaillard en 1928), esquisse de « cantate patriotique » où Jeanne d’Arc, sur son bûcher, prie pour « porter à France secours » tandis qu’un chœur fouetté par le piano chante « Frappez ! Marchez ! Nous les aurons ! » À ces douze minutes, répondent les dix-huit, elles aussi inédites, de Prayer (1918) : horrifié par le conflit, Frank Bridge y demande la grâce de « mourir à toute chose terrestre », opposant le chromatisme tourmenté du piano à l’humilité des parties chorales. On découvre également tout ce qui subsiste de la musique de scène composée par Gabriel Pierné en 1915 pour Les Cathédrales d’Eugène Morand, avec gémissements funèbres, prières, fausse chanson « pour aller à la guerre »… Si la soprano donne du relief à ce qu’elle chante, pourquoi cette récitante nunuche ? Il faut à ces vers qui claquent comme des drapeaux une déclamation trompettante alla Mary Marquet, leur créatrice » (Diapason, décembre 2018 / François Laurent)
14,99 €
9,99 €

Classique - Paru le 19 octobre 2018 | Delphian

Hi-Res Livret
15,99 €
11,49 €

Classique - Paru le 12 octobre 2018 | CAvi-music

Hi-Res Livret
14,99 €
9,99 €

Classique - Paru le 5 octobre 2018 | Melodiya

Hi-Res Livret
L’excellent duo formé par les pianistes Ludmila Berlinskaïa et Arthur Ancelle (également duo à la ville, d’ailleurs) nous offre un splendide éventail d’œuvres françaises de la « Belle époque » française, une période qui commence un brin vaguement à la fin du XIXe siècle et se termine brutalement avec la Première Guerre. Point commun assez curieux entre ces diverses œuvres signées Debussy, Hahn, Koechlin, Chaminade et Aubert : elles empruntent toutes plus ou moins au langage baroque et classique, du moins pour la forme – des Suites, des valses, ou encore des suites de valses… Les deux principaux ouvrages sont bien sûr Le Ruban dénoué de Reynaldo Hahn, dont l’apparente insouciance contraste violemment avec le fait que ses douze valses aient été composées plus ou moins dans les tranchées ; et En blanc et en noir de Debussy, également de 1915 (donc quand la Belle époque est de facto finie). On découvrira aussi quelques belles raretés, dont la Valse carnavalesque de Cécile Chaminade (1894), encore empreinte de Saint-Saëns, la Suite de Koechlin de 1896, et la Suite brève de Louis Aubert écrite en 1901. Dans cette dernière suite, on remarque particulièrement le mélange d’écriture moderne et le souci d’évoquer la forme baroque. Un répertoire largement oublié et pourtant indispensable pour comprendre tout un pan de la musique française de cette Belle époque. © SM/Qobuz
14,99 €
9,99 €

Musique chorale (pour chœur) - Paru le 14 septembre 2018 | SWR Classic

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
Avec un visuel aussi attrayant qu’un document officiel émanant d’une police quelconque, Marcus Creed et son excellent SWR Vokalensemble rendent un hommage particulièrement réussi à la France en traversant le XXe siècle avec des pièces pour chœur a capella de Poulenc (Un soir de neige, Quatre Prières de Saint-François d’Assise), Debussy (Trois Chansons de Charles d’Orléans), Milhaud (Naissance de Vénus), Jolivet (Epithalame), Messiaen (O sacrum convivium !) et d’un extrait de la Wölfli-Kantata de Georges Aperghis que Marcus Creed avait enregistrée en entier pour le label Cyprès en 2010. Fondé en 1946, le Vokalensemble de la SWR (Radiodiffusion du Sud-Ouest de l’Allemagne) de Stuttgart est un des meilleurs chœurs professionnels d’Allemagne se consacrant en priorité à la musique contemporaine. Ses interprétations combinent un style d’une grande souplesse à une beauté sonore reposant sur une technique vocale de très haut niveau. Il est dirigé depuis 2003 par le chef de chœur Marcus Creed qui est une parfaite émanation de la grande tradition chorale anglaise. Après ses études au King’s College de Cambridge puis à la Christ Church d’Oxford, il s’installe à Berlin en 1976 où il dirige d’abord le chœur de la Deutsche Oper, puis le RIAS Kammerchor, avant de prendre la direction du Vokalensemble de la SWR de Stuttgart qu’il porte à un rare niveau d’excellence. Leurs enregistrements reçoivent régulièrement les meilleurs prix en Allemagne comme au plan international. © François Hudry/Qobuz
15,99 €
13,49 €

Musique symphonique - Paru le 31 août 2018 | Warner Classics

Hi-Res Livret Distinctions 5 étoiles de Classica
« Peu présent en France, Emmanuel Villaume mène à l'étranger une fort estimable carrière. Directeur de l'opéra de Dallas, il est également devenu directeur de la Philharmonie de chambre de Prague. [...] les musiciens tchèques font des prodiges de finesse. La Symphonie en ut du jeune Bizet est emblématique du travail mené par le chef. Elle avance à pas légers, avec des rythmes souples et bondissants. Comme on peut s'y attendre, les cordes tchèques sont lisses et souples, mais les vents ne leur cèdent en rien avec de belles sonorités fruitées. Cette délicatesse des sonorités fait aussi le charme de la suite de Ma Mère l'Oye [...]. Quant à la Fantaisie de Debussy, atypique concerto que son auteur avait tout fait pour faire oublier, interdisant même toute exécution de son vivant, Emmanuel Villaume lui évite tout empâtement, et Andrew von Oeyen lui donne souplesse, énergie, contraste. [...] » (Classica, septembre 2018 / Jacques Bonnaure)
8,99 €
5,99 €

Classique - Paru le 13 juillet 2018 | Naxos

Hi-Res Livret
17,49 €
12,49 €

Musique symphonique - Paru le 22 juin 2018 | harmonia mundi

Hi-Res Livret
17,99 €
13,49 €

Classique - Paru le 8 juin 2018 | Es-Dur

Hi-Res
15,99 €
11,49 €

Classique - Paru le 18 mai 2018 | CAvi-music

Hi-Res Livret
1,49 €
0,99 €

Classique - Paru le 18 mai 2018 | Ava

Hi-Res
14,99 €
9,99 €

Classique - Paru le 4 mai 2018 | Jube Classic

Hi-Res
15,99 €
11,49 €

Classique - Paru le 6 avril 2018 | Paraty Productions

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
14,99 €
9,99 €

Musique de chambre - Paru le 2 mars 2018 | Orchid Classics

Hi-Res Livret