Catégories :

Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

HI-RES13,49 €
CD8,99 €

Duos - Paru le 10 novembre 2017 | Evidence

Hi-Res Livret
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Duos - Paru le 9 février 2017 | Antarctica Records

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
« [...] Le duo Aton’&Armide s’est imposé en Belgique depuis quelques années dans le champ de la création et n’a peur de rien. Enregistrer Debussy sur cordes en boyaux et sur « son » Blüthner (au Musée Labenche de Brives), tout en lui adjoignant deux compositeurs belges d’aujourd’hui – deux fortes personnalités, l’une wallonne, l’autre flamande – sur instruments modernes et transformés : voilà un projet qui n’est pas né dans l’esprit d’un ingénieur de gestion. [...] ouvrir le programme sur Trois chants pour mieux voir (2011-2013) a dû s’imposer, tant l’atmosphère en agrippe l’auditeur dès les premières notes pour ne plus le lâcher, avec une prise de son à couper le souffle. [...] voilà un cycle magistral d’une demi-heure, où le piano préparé sonne comme l’origine et la fin d’un monde. [...] (…nada) de Daan Janssens (né en 1983), mêle l’électronique au violoncelle et au piano modernes. Voilà une page admirablement écrite, dénotant une confiance totale dans ses interprètes et dédicataires, et secouant le cerveau en tous sens : quand Fafchamps touche au cœur de l’homme, Janssens tente un départ vers le cosmos. [...] Ce CD est une œuvre accomplie. » (Diapason, mai 2017 / Michel Stockhem)
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Duos - Paru le 24 février 2015 | Zig-Zag Territoires

Hi-Res Livret
Faites la moyenne entre 1870 et 1930, vous obtiendrez 1900 tout rond. Et justement, Jos van Immerseel joue sur un Bechstein de 1870, la clarinettiste Lisa Shklyaver sur une clarinette française Dolnet de 1930, pour un répertoire tournant allègrement autour des années 1900 ! Facétie mise à part, cette nouveauté offre un regard en arrière sur des sonorités telles qu’elles auraient pu éclore sous les doigts des compositeurs de ces œuvres : Poulenc (même si sa sonate pour clarinette et piano, de l’année de sa mort – 1962 – est plus tardive), Saint-Saëns avec sa presque symphonique sonate de 1921, Debussy dont la Rapsodie servit de pièce obligée pour le concours du Conservatoire de 1910, Milhaud qui adapta pour clarinette et piano son Scaramoucheinitialement conçu pour deux pianos, le trop discret Pierné dont la Canzonetta de 1888 est un petit bijou de jeunesse, et l’encore plus discret André Bloch, le tendre auteur de Denneriana de 1940. Ecoutez ces œuvres « comme à l’époque », sans l’excès de brillant que l’on pourrait éventuellement constater sur les clarinettes modernes – ou chez certains clarinettistes modernes, du moins. © SM/Qobuz