Catégories :

Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

HI-RES4,99 €
CD4,99 €

Quatuors - Paru le 1 janvier 1958 | BnF Collection

Hi-Res Livret Distinctions Vieux Sequins
HI-RES4,99 €
CD4,99 €

Quatuors - Paru le 1 janvier 1959 | BnF Collection

Hi-Res Livret Distinctions Vieux Sequins
Ce fut l'un des grands noms de la musique de chambre en France des années 50, 60 et 70. Pas une seule sous-préfecture du territoire — à l'époque gaulliste, pompidolienne ou giscardienne — qui n'avait sa société de musique de chambre, et qui n'ait accueilli la formation, incontournable. Fondé en 1944, d'abord résident à Radio Luxembourg, le Quatuor Parrenin dont l'activité s'est amoindrie dans les années 80 a illustré les grands classiques du genre, bien sûr, mais a été très actif et courageux dans les années 70 quand la grande vague de la musique contemporaine a déferlé. Il s'est fait alors le défenseur des compositeurs les plus en vue de l'époque : Ligeti, Maderna, Boulez, Berio, Britten, Hans Werner Henze, Ohana, Xenakis... En tout, ils auront réalisé plus de 150 créations ! Il faut dire que les membres du quatuor — au premier rang desquels Jacques Parrenin (premier violon), Marcel Charpentier ou Jacques Ghestem (deuxième violon), le remarquable Serge Collot (alto) auxquels ont succédé Michel Walès, Denes Marton, Gérard Caussé ou Jean-Claude Dewaele, Pierre Penassou puis René Benedetti — firent partie très tôt des musiciens de l'Ensemble du Domaine Musical de Boulez, et de l'Ensemble international de musique de Darmstadt où se déroulait le plus flamboyant des festivals de musique moderne de l'époque.Pour revenir au style de nos amis, "Vieux Sequins" vous propose de les écouter dans un enregistrement Mozart paru en 1959.Pour aller plus loin dans leur discographie, cliquez ici !http://www.qobuz.com/recherche?q=Quatuor+Parrenin&i=boutique Mais il manque encore énormément de disques, qui ne manqueront pas de revenir (on vous tiendra au courant).