Catégories :

Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Classique - À paraître le 17 janvier 2020 | deutsche harmonia mundi

Hi-Res
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 15 novembre 2019 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res Livret
HI-RES23,49 €
CD16,49 €

Classique - Paru le 18 octobre 2019 | ECM New Series

Hi-Res Livret
La sonorité envoûtante du saxophoniste Jan Garbarek, nimbée d’une riche réverbération, semble se mouvoir en apesanteur sous la haute voûte d’une église romane. Tandis que les voix du Hilliard Ensemble tissent un dialogue à partir des œuvres anciennes de Pérotin, Hildegarde de Bingen ou plus récentes de Nikolai Kedrov et Arvo Pärt, Jan Garbarek déroule un discours rhapsodique aux échos douloureux. Cette cinquième voix résonne, immatérielle, telle une mélodie infinie venue de temps immémoriaux. Une double dimension temporelle enveloppe l’auditeur : d’un côté l’éternité avec le continuum du saxophone, dont le langage modal « élargi » entre univers médiéval et inspiration orientale devient une langue universelle (« sa fin est son commencement », comme dirait Machaut) ; de l’autre le temps humain des voix. Les musiciens poursuivent leur exploration sonore et nous plongent dans la matière même du son, particulièrement deux de ses composantes – la mélodie et le souffle – sublimées par la synthèse unique des voix du Hillard Ensemble et du timbre poignant du saxophone. © Elsa Siffert/Qobuz
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Classique - Paru le 13 septembre 2019 | deutsche harmonia mundi

Hi-Res Livret
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Classique - Paru le 13 septembre 2019 | deutsche harmonia mundi

Hi-Res
HI-RES15,99 €
CD11,49 €

Classique - Paru le 24 mai 2019 | Raumklang

Hi-Res Livret
HI-RES18,99 €
CD15,99 €

Classique - Paru le 5 avril 2019 | Sony Classical

Hi-Res Livret
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 15 mars 2019 | Genuin

Hi-Res Livret
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Classique - Paru le 15 février 2019 | deutsche harmonia mundi

Hi-Res Livret
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Musique de chambre - Paru le 8 février 2019 | haenssler CLASSIC

Hi-Res Livret
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 18 janvier 2019 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res Livret
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 11 janvier 2019 | Oehms Classics

Hi-Res Livret
« De Byrd à Byrd » annonce avec humour, mais sans aucun oiseau, l’incipit de cet album proposé par la claveciniste allemande Friederike Chylek, qui fut l’élève de Jesper Christensen à la Schola Cantorum de Bâle, où elle vit actuellement. Récitaliste, elle travaille aussi avec divers ensembles baroques et forme un duo avec le violoniste Simon Standage avec lequel elle enregistre pour le label Chandos. La diversité et la formidable invention musicale de William Byrd a influencé durablement les clavecinistes anglais. Souvent considéré comme le « père de la musique britannique », il fut l’un des compositeurs les plus importants de l’époque de Shakespeare, protégé par la reine Élisabeth I qui lui octroie le rare monopole de l’imprimerie musicale en Angleterre pendant plus de vingt ans. C’est ainsi que sa musique va se répandre et influencer toute une génération de musiciens et en particulier ses élèves, John Bull, Thomas Morley ou encore Peter Philips. Enregistrée en 2017 sur une copie signée Matthias Griewisch, d’après un clavecin Ruckers de 1624, cette anthologie de Friederike Chylek brosse un panorama très riche et réjouissant de cette musique anglaise si profuse et variée avec des œuvres de Dowland, Locke, Lawes, Purcell, Gibbons et Morley, encadrée par celle de William Byrd duquel tout est parti et auquel on revient toujours. © François Hudry/Qobuz
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 4 janvier 2019 | Toccata Classics

Hi-Res Livret
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 17 octobre 2018 | UNIVERSAL MUSIC LLC

Hi-Res
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 12 octobre 2018 | Orfeo

Hi-Res Livret
Le désormais mondialement célèbre violoncelliste allemand Daniel Müller-Schott passe à l’Est, en nous donnant un beau florilège d’œuvres russes pour violoncelle et orchestre. Naturellement, il est quasiment impossible de passer à côté des Variations rococo de Tchaïkovski, ici données dans la version dite « de Wilhelm Fitzenhagen », celle qui occupa la scène pendant des décennies dès le vivant même de Tchaïkovski (qui l’avait autorisée) alors que le manuscrit original offre un ordre différent et quelques variantes. Disons que la version Fitzenhagen est plus brillante, plus publique, plus architecturée, et c’est le choix de Müller-Schott de la défendre – brillamment, qui plus est. Glazounov aussi, en tant que compositeur pour deux pièces ainsi que le Chant du ménestrel, mais aussi en tant qu’arrangeur pour le Souvenir d’un lieu cher de Tchaïkovski, ainsi qu’une Sérénade de Rimski-Korsakov, viennent compléter ce beau programme – qui ne fait que plus amèrement regretter encore que la sphère russe romantique n’ait produit aucun concerto pour violoncelle, et qu’il ait fallu attendre Chostakovitch et Prokofiev pour enfin voir l’instrument accéder au statut de soliste à part entière. © SM/Qobuz
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Classique - Paru le 5 octobre 2018 | deutsche harmonia mundi

Hi-Res Livret Distinctions 5 Sterne Fono Forum Klassik
Ne pas confondre Leonardo da Vinci, génie universel du début de la Renaissance, et le compositeur baroque napolitain Leonardo Vinci, actif quelque deux siècles plus tard. Le présent enregistrement s’intéresse aux compositeurs italiens du temps du divin Leonardo – italiens ou ayant travaillé en Italie, comme Josquin des Prés et son rival Heinrich Isaac. Le genre principal illustré par l’ensemble Capella de la Torre (un groupe allemand, malgré le nom hispanisant) est ici la « frottola », en bon français « frottole », une forme à la fois poétique et musicale florissante en Italie (surtout du nord, par exemple à la cour d’Este) au début de la Renaissance : le style prédominant des chansons populaires italiennes au cours de tout le XVe et au début du XVIe siècle, et aussi le style prédominant avant l’apparition du madrigal. Le plus grand nombre de frottoles furent composées entre 1470 et 1530. Pour faire concis, la frottole est une composition à trois ou quatre voix, la plus aiguë se voyant confier la mélodie ; il était fréquent d’accompagner d’un consort instrumental selon ce qui était disponible sur le moment. Dans le cas présent, ce seront donc la chalemie (ancêtre du hautbois), la sacqueboute (ancêtre du trombone), la douçaine (ancêtre du basson), la flûte à bec (ancêtre… de la flûte à bec), l’orgue, le luth et un soupçon de percussion. Quant à Leonardo da Vinci, l’album donne deux de ses propres pièces – car le bonhomme était aussi compositeur à ses heures perdues ! © SM/Qobuz
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Classique - Paru le 5 octobre 2018 | deutsche harmonia mundi

Hi-Res
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Musique de chambre - Paru le 21 septembre 2018 | Affetto Recordings

Hi-Res Livret
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Musique de chambre - Paru le 17 août 2018 | haenssler CLASSIC

Hi-Res Livret
Oui, oui, normalement la Sonate de Franck est conçue pour violon et piano, mais lorsque c’est l’altiste hongrois Máté Szücs – premier alto solo du Philharmonique de Berlin – qui s’en saisit, on oublie totalement la transposition (d’une octave plus bas, la tonalité de la majeur restant bien sûr la même que l’original), on se surprend à imaginer que le compositeur l’a tout aussi bien conçue pour cet instrument que pour le violon. Bien entendu, le caractère de l’ouvrage change quelque peu, moins lumineux, plus intérieur, plus mystérieux aussi, un tout nouvel éclairage assez fascinant. Le reste de l’album est consacré à Schumann : la Sonate en la mineur, elle aussi écrite pour violon et ici jouée à l’alto, et une forte poignée de Lieder de Schumann dont Szücs et sa pianiste belgo-japonaise Michèle Yuki Gurdal donnent une lecture poignante, et dont l’absence de paroles – du moins pour ceux qui comprennent l’allemand ! – met en valeur les qualités mélodiques intrinsèques. Là encore, l’auditeur aura nettement l’impression d’entendre des œuvres inédites de Schumann… alors que le cycle Dichterliebe est un tube mondialement célèbre ! © SM/Qobuz
HI-RES29,99 €
CD19,99 €

Classique - Paru le 3 août 2018 | BIS

Hi-Res Livret