Catégories :

Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

653 albums triés par Meilleures ventes et filtrés par Classique, Ludwig van Beethoven et Ludwig van Beethoven
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 1 mars 2019 | BIS

Hi-Res Livret
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 14 juin 2019 | Profil

Hi-Res Livret
La saison 2012-2013 fut celle d’une mini-révolution dans la longue histoire de la Staatskapelle de Dresde, plus vieil orchestre du monde fondé en 1548 par l’électeur Moritz de Saxe. C’est la première fois en effet que la vénérable institution nommait un « chef invité principal », ainsi que cela se fait dans les orchestres du monde entier, en la personne du Coréen Myung-Whun Chung. Cette nomination était concomitante à celle du nouveau directeur, le chef allemand Christian Thielemann. Très aimé de l’orchestre depuis sa première apparition au pupitre en 2001, Chung a développé une relation étroite avec l’orchestre allemand lors de concerts symphoniques et dans la fosse du Semper Opera où il a dirigé une série dédiée à Don Carlos de Verdi qui eut un grand retentissement. Il a également emmené l’orchestre en tournée en Europe, aux États-Unis et en Asie. En plus de ses activités artistiques, Myung-Whun Chung est très attaché aux causes humanitaires et environnementales. Il a été ambassadeur du programme des Nations Unies pour le contrôle des drogues (PNUCID) et a été nommé «homme de l’année» de l’UNESCO en 1995. En 1996, il remporte le Kumkuan, le plus grand prix des arts en Corée du Sud. Il a également été nommé premier ambassadeur culturel honoraire de son pays. En 2008, il devient le premier chef d’orchestre à être nommé Ambassadeur itinérant. C’est ce message de fraternité que Myung-Whun Chung délivre dans son interprétation de la Symphonie « Héroïque », captée lors de deux concerts d’abonnement en 2004. Au-delà de son classicisme, de ses tempos mesurés et de son soin du détail, c’est une vision pleine de grandeur et de ferveur à laquelle cet album nous convoque. © François Hudry/Qobuz
HI-RES11,49 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 22 février 2019 | Warner Classics

Hi-Res
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 9 août 2019 | Ondine

Hi-Res Livret
Lorsqu’il choisit de mettre en musique le drame de Goethe, Beethoven suit ses propres aspirations. Ce sujet dramatique rêve l'utopie d'une humanité libre, un rêve déjà exalté dans son opéra Fidelio et qui culmine dans sa Neuvième Symphonie. Écrite en 1788, la pièce de Goethe met en scène le comte Egmont, un homme bon et idéaliste, aux prises avec un duc despotique représentant l’envahisseur espagnol dans les Flandres. Arrêté, emprisonné et abandonné, il est condamné à mort. Son martyre apparaît alors comme une victoire contre le pouvoir absolu. Sujet en or pour Beethoven. Plein d'enthousiasme, il envoie sa partition au poète... qui le laisse sans réponse.On doit à Herbert von Karajan une version complète de cette musique de scène avec la soprano Gundula Janowitz, enregistrée pour la grande « Édition Beethoven » à l’occasion du bicentenaire de la naissance du compositeur en 1970. Cette nouvelle édition, enregistrée en concert à Helsinki, semble être la première « historiquement renseignée » et sur instruments d’époque. Elle inclue la présence d’un récitant, en l’occurrence l’acteur, metteur en scène et auteur suisse-alémanique Robert Hunger-Bühler, membre du Schauspielhaus de Zürich. Les productions révolutionnaires de Monteverdi, Haendel et des opéras de Koželuch ont valu à l’Helsinki Chamber Orchestra une grande reconnaissance. Depuis 2011, sa série mensuelle a atteint un public vaste, nouveau et enthousiaste. Une sélection visionnaire de répertoires et d'artistes invités a enflammé le public, du jamais vu dans la musique baroque en Finlande. Parmi les solistes et directeurs invités figurent Franco Fagioli, Isabelle Faust, Reinhard Goebel, Werner Güra, Erich Höbarth, René Jacobs, Sophie Karthäuser, Julia Lezhneva, Riccardo Minasi, Enrico Onofri, Valer Sabadus, Carolyn Sampson, Skip Sempé et Dmitry Sinkovsky. © François Hudry/Qobuz
HI-RES22,49 €
CD14,99 €

Musique de chambre - Paru le 3 mai 2019 | PM Classics Ltd.

Hi-Res Distinctions Gramophone Editor's Choice
Des deux premières sonates écrites pour piano et violoncelle aux dernières qui voient l’émancipation de plus en plus virtuose du violoncelle, le corpus des cinq Sonates pour violoncelle et piano de Beethoven est tout à fait passionnant, car il couvre toutes les périodes de sa création. C’est cet itinéraire que nous propose le présent album en omettant les trois séries de variations souvent agréées aux sonates. Le violoncelliste allemand Leonard Elschenbroich est reconnu sur toute la planète depuis les récompenses remportées lors de concours prestigieux, comme le prix Leonard Bernstein en 2009. Il partage sa vie entre l’Europe où il donne de très nombreux concerts, les États Unis et la Bolivie où, en tant que co-fondateur de l’Orchestre Philharmonique, le premier orchestre national du pays, il dirige également des projets pédagogiques dans toute la région. Très impliqué dans le domaine de la musique de chambre, Elschenbroich se produit fréquemment en duo avec le pianiste ukrainien Alexei Grynyuk, son partenaire dans le présent enregistrement, et également en trio avec la violoniste Nicola Benedetti. © François Hudry/Qobuz
HI-RES17,49 €
CD12,49 €

Classique - Paru le 15 mars 2019 | harmonia mundi

Hi-Res Livret
Après « Inventions », « Révélations » constitue le deuxième volume d'une intégrale des quatuors de Beethoven d’un genre nouveau : elle vise à les regrouper en fonction de leur position au sein des trois grandes périodes créatrices du compositeur – la formation, la période dite “héroïque” et celle de la maturité. Sont rassemblés ici les quatuors médians, autrement dit ceux qui prolongèrent et confortèrent les innovations stylistiques esquissées au début de chacune de ces époques créatrices. © harmonia mundi
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Quatuors - Paru le 31 mai 2019 | CORO Connections

Hi-Res Livret
HI-RES8,99 €
CD5,99 €

Classique - Paru le 14 juin 2019 | Naxos

Hi-Res Livret
HI-RES17,49 €
CD12,49 €

Classique - Paru le 15 mars 2019 | harmonia mundi

Hi-Res Livret
Après « Inventions », « Révélations » constitue le deuxième volume d'une intégrale des quatuors de Beethoven d’un genre nouveau : elle vise à les regrouper en fonction de leur position au sein des trois grandes périodes créatrices du compositeur – la formation, la période dite “héroïque” et celle de la maturité. Sont rassemblés ici les quatuors médians, autrement dit ceux qui prolongèrent et confortèrent les innovations stylistiques esquissées au début de chacune de ces époques créatrices. © harmonia mundi
HI-RES44,95 €
CD29,95 €

Classique - Paru le 12 avril 2019 | Profil

Hi-Res Livret
Cette excellente nouvelle intégrale des neuf symphonies de Beethoven illustre parfaitement la qualité exceptionnelle de l’Orchestre de la WDR de Cologne (à ne pas confondre avec le Gürzenich-Orchester) dirigé depuis 2010 par le chef finlandais Jukka-Pekka Saraste. Leur dernière intégrale des symphonies de Brahms et de belles incursions du côté de Mahler notamment (Symphonie n° 9) avaient déjà ouvert toutes grandes les portes de l’excellence. Si Saraste est sensible aux interprétations « historiquement renseignées » qui fleurissent depuis les années 1970, il ressent toutefois le besoin de ne pas être dogmatique et surtout d’inventer une nouvelle liberté à ce corpus si souvent enregistré. Ce qui l’intéresse ici, c’est avant tout le message et la force d’une musique « dont notre monde a besoin ». L’audace et la nouveauté de l’orchestration sont au cœur du travail du chef et de ses musiciens, avec une absence de vibrato systématique, des tempos généralement assez vifs, une rythmique constamment soulignée (les fameuses syncopes beethovéniennes) et une épaisseur du son travaillée en profondeur. Selon Saraste, ce serait une grande erreur de prendre les indications de tempo au pied de la lettre, car ils ne représentent qu’une indication. On comprend que le mélomane soit totalement désarçonné devant l’invraisemblable quantité d’intégrales dont beaucoup sont de qualité. Celle-ci a l’avantage d’une direction alliant rhétorique et expression, avec un orchestre allemand coloré et profond, le tout dans une prise de son exceptionnelle à la fois claire et chaleureuse. Une intégrale de plus mais pas n’importe laquelle. © François Hudry/Qobuz
HI-RES17,49 €
CD12,49 €

Classique - Paru le 15 mars 2019 | harmonia mundi

Hi-Res Livret
Après « Inventions », « Révélations » constitue le deuxième volume d'une intégrale des quatuors de Beethoven d’un genre nouveau : elle vise à les regrouper en fonction de leur position au sein des trois grandes périodes créatrices du compositeur – la formation, la période dite “héroïque” et celle de la maturité. Sont rassemblés ici les quatuors médians, autrement dit ceux qui prolongèrent et confortèrent les innovations stylistiques esquissées au début de chacune de ces époques créatrices. © harmonia mundi
HI-RES23,09 €
CD16,49 €

Classique - Paru le 22 mars 2019 | Paraty

Hi-Res
Les sonates pour violoncelle et piano de Beethoven couvrent toute sa vie créative. Les deux œuvres de l'Opus 5 ont été composées en 1796 et ont été dédiées au roi Frédéric-Guillaume ll de Prusse. Le compositeur, lui même pianiste virtuose, a incorporé de nombreuses techniques inspirées de Jean-Louis Duport, l'un des violoncellistes de la Cour de Frédéric ll et l'un des musiciens les plus vénérés de son époque. La Troisième Sonate Op. 69 a été composée au même moment que les 4e et 5e symphonies, et les quatuors à cordes dédiés au prince Razumovsky. Dédiée au baron Ignatz von Gleichenstein, il est probable qu'elle fut créée par le violoncelliste Joseph Linke, Czerny l'accompagnant au piano. La partition révèle une brillante invention thématique d'un esprit tendre et lyrique, très proche de la Pathétique. Les deux Sonates de l'Opus 102 ont été composées au début de la "période tardive", dans les années 1815-1816, considérée comme visionnaire. Elles étaient dédiées à la comtesse Marie Erdődy. Œuvres de la maturité, elles ouvrent les portes du romantisme, tant par leur liberté formelle que par leurs audaces rythmiques et mélodiques. © Paraty
HI-RES23,09 €
CD16,49 €

Musique symphonique - Paru le 15 mars 2019 | London Philharmonic Orchestra

Hi-Res Livret
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 15 mars 2019 | Wiener Symphoniker

Hi-Res Livret
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 8 mars 2019 | Oehms Classics

Hi-Res Livret
HI-RES15,99 €
CD13,49 €

Classique - Paru le 12 avril 2019 | Warner Classics

Hi-Res Livret
HI-RES89,49 €
CD77,49 €

Classique - À paraître le 13 septembre 2019 | Sony Classical

Hi-Res Livret
HI-RES2,99 €
CD2,49 €

Classique - Paru le 5 avril 2019 | Sony Classical

Hi-Res
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Classique - Paru le 1 mars 2019 | Sony Classical

Hi-Res
HI-RES2,99 €
CD2,49 €

Classique - Paru le 1 mars 2019 | Sony Classical

Hi-Res