Catégories :

Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

HI-RES7,50 €14,99 €(50%)
CD5,00 €9,99 €(50%)

Classique - Paru le 25 septembre 2012 | Ramée

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Hi-Res Audio
Pièces de Dalza, Encina, Escobar, La Torre, Ribera, Fernandez, Ghiselin, Anchieta... / Arianna Savall (voix, harpe, perc.) - Petter Udland Johansen (voix, violon, perc.) - La Morra
HI-RES7,50 €14,99 €(50%)
CD5,00 €9,99 €(50%)

Classique - Paru le 20 mars 2012 | Ramée

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
HI-RES10,49 €14,99 €(30%)
CD6,99 €9,99 €(30%)

Classique - Paru le 21 février 2012 | Ramée

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
La musique de la fin du XIVe siècle qui forme le noyau de cet enregistrement provient des deux sources conservées les plus importantes que nous ayons de ce répertoire : les "codaex" de Londres et de Faenza. Tandis qu’une bande de différents instruments a été fréquemment employée comme moyen d’interprétation dans les enregistrements de musique instrumentale tant monophonique que polyphonique de la fin du Moyen-Âge, le présent récital démontre que tout ce qu’il faut pour redonner vie à cette musique exquise n’est qu’un seul interprète, convaincant. Corina Marti part « à la recherche des fleurs délicieuses » (J. di Bologna) cachées dans les deux univers distincts de la musique de la fin du Moyen-Âge, ceux des musiques monophonique et polyphonique. Ici, dans ce qui constitue ses débuts en solo, elle atteint à une remarquable variété en juxtaposant les sons de flûtes à bec (dont la flûte à bec double si souvent vue dans l’iconographie italienne du XIVe siècle) et du clavisimbalum – une reconstruction de la plus ancienne forme du clavecin. Étonnant, et à découvrir !