Catégories :

Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Musique concertante - Paru le 3 avril 2012 | Chandos

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - 4 étoiles Classica - Hi-Res Audio
Paul Watkins joue le Concerto pour violoncelle, au sein de ce recueil de pièces parmi les plus populaires de Sir Edward Elgar, qui comprend les Pompes et Circonstances n°1 à 5 (1901), l'Introduction & Allegro opus 47 (1904) et l'Elégie pour cordes (1909). Le Concerto pour violoncelle composé en 1918-19 est la dernière grande oeuvre achevée d'Edward Elgar, fortement marquée par l'empreinte de la Première Guerre Mondiale. Paul Watkins est accompagné par le fameux chef d'orchestre de la tradition anglaise Andrew Davis, à la tête du BBC Philharmonic.
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Concertos pour clavier - Paru le 28 septembre 2010 | Chandos

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - 4 étoiles Classica - Prise de Son d'Exception - Hi-Res Audio
Après ses très beaux Debussy et un passionnant disque Haydn, le pianiste français Jean-Efflam Bavouzet se consacre à trois grands chefs-d’œuvre concertants de la modernité, les Concertos de Bartók, avec Gianandrea Noseda à la tête du Philharmonique de la BBC, un orchestre absolument éblouissant. Le jeu de Bavouzet exploite avec plaisir toute la sève percussive de l’univers bartokien.
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Poèmes symphoniques - Paru le 18 novembre 2008 | Chandos

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Hi-Res Audio
Hungaria - Hamlet - Hunnenschlacht - Die Ideale / BBC Philharmonic - Gianandrea Noseda, direction
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Musique symphonique - Paru le 2 octobre 2012 | Chandos

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - 4 étoiles Classica - Hi-Res Audio
Concerto pour violon - Concerto pour orchestre à cordes - Kaleidoscope - Thème, Variations and Finale / Jennifer Pike, violon - BBC Philharmonic - Rumon Gamba, direction
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 26 octobre 2010 | Chandos

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Hi-Res Audio
Œuvres de Mozart, Crusell, Kreutzer, Rossini / Karen Geoghegan, basson - BBC Philharmonic - Gianandrea Noseda, direction
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Poèmes symphoniques - Paru le 26 mai 2009 | Chandos

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - 4 étoiles Classica - Hi-Res Audio
Dante Symphonie - 2 Légendes : Saint François d'Assise prêchant aux oiseaux & Saint François de Paule marchant sur les flots / BBC Philharmonic - Gianandrea Noseda, direction
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Musique symphonique - Paru le 1 septembre 2007 | Chandos

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - 4 étoiles du Monde de la Musique - Hi-Res Audio
Richard III - Le Camp de Wallenstein - Hakon Jarl - Carnaval de Prague - La Paysanne - Ouverture Festive - Marche pour le Festival Shakespeare - Fanfares pour Richard III - Le Pêcheur / BBC Philharmonic - Dir. Gianandrea Noseda
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Musique symphonique - Paru le 26 janvier 2010 | Chandos

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Hi-Res Audio
Partita - Quattro Liriche di Antonio Machado - Dialoghi - Three Questions with Two Answers / Gillian Keith, soprano - Paul Watkins, cello - BBC Philharmonic - Gianandrea Noseda, direction
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Ballets - Paru le 27 octobre 2009 | Chandos

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Hi-Res Audio
Rinaldo & Armida - Electra - Homage to the Queen (Suite) - Sweeney Todd Concert Suite / BBC Philharmonic - Rumon Gamba, direction
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 6 septembre 2011 | Chandos

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Hi-Res Audio
Nachtmusiken, op.104 - Herr K entdeckt Amerika, op.101 - Baumgesänge, op.65 / BBC Philharmonic - HK Gruber, direction
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 7 juin 2011 | Chandos

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Hi-Res Audio
Concerto pour violoncelle, op.32 - Notturno Ungherese, op. 28 - The Vintner’s Daughter, op.23a - Variations on a Hungarian Peasant Song, op.4 / Jennifer Pike, violon - Paul Watkins, violoncelle - BBC Philharmonic - Rumon Gamba, direction
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Musique symphonique - Paru le 1 mai 2012 | Chandos

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - 4 étoiles Classica
Concerto pour orchestre, op.61 - A notte alta, op.30 - Fragments symphoniques de La donna serpente, op.50 / Martin Roscoe, piano - BBC Philharmonic - Gianandrea Noseda, direction
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Musique symphonique - Paru le 1 février 2019 | Chandos

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
Si l’on croit que Mozart, Mendelssohn ou Schubert sont morts jeunes, que dire de Juan Crisóstomo Arriaga, disparu avant même d’avoir atteint son vingtième anniversaire ! Dans ces tristes conditions, on ne peut que se réjouir du relativement fort nombre de ses compositions qui nous sont parvenues, et qui lui ont valu le sobriquet de « Mozart espagnol » ou, pour les plus nationalistes, « Mozart basque » puisqu’il est né et a grandi à Bilbao avant de poursuivre ses études à Paris. La remarque n’a pas pour seule raison le fait qu’il soit né, jour pour jour, un demi-siècle avant le divin Wolfgang Amadeus, ou qu’il porte le même prénom (Juan Crisóstomo = Johannes Chrysostomus, les deux premiers prénoms de Mozart), mais aussi l’élégance et l’apparente simplicité de son langage qui cache une étonnante complexité de conception et d’architecture. On découvre ici sa géniale Symphonie pour grand orchestre, de 1824 – seize ans… qui ne penserait pas aux chefs-d’œuvre de Schubert de la même tranche d’âge, en particulier dans le traitement très spectaculaire des tonalités et des modulations ! –, ainsi que sa cantate Herminie et quelques airs de soprano isolés, de toute beauté. Arriaga travailla avec Cherubini dont il fut d’ailleurs le protégé, et l’influence du strict et rigoureux Italien ne peut qu’avoir été bénéfique au jeune prodige. La juxtaposition de l’ouverture des Esclaves heureux, œuvre de la prime jeunesse, et de la Symphonie, laisse comprendre la stupéfiante évolution d’Arriaga dont on se demande avec un brin de tristesse jusqu’où il serait allé s’il avait vécu aussi longtemps que, disons, Schubert… C’est ici l’Orchestre Philharmonique de la BBC de Manchester qui officie sous Juanjo Mena, avec la soprano Berit Norbakken Solset pour les arias et la cantate. © SM/Qobuz
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Concertos pour clavier - Paru le 7 septembre 2018 | Chandos

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - 5 Sterne Fono Forum Klassik - 5 étoiles de Classica
Il est de bon ton aujourd’hui en France de bouder la musique de Camille Saint-Saëns considérée comme le parangon de l’académisme le plus convenu. Souvenons pourtant qu’en écrivant ses deux concertos, Maurice Ravel voulait faire « aussi bien que Monsieur Saint-Saëns ». À l’âge de vingt-trois ans, Saint-Saëns, pianiste ébouriffant et compositeur fécond, donne à la France son premier concerto digne de ce nom. Commençant par un appel de cors de chasse entendu dans la forêt de Fontainebleau par son jeune auteur, le Concerto n° 1 en ré majeur, Op. 17 sottement négligé par tant de pianistes, part à la conquête de son public avec une fraîcheur juvénile joyeusement optimiste. Ce premier volume de l’intégrale des cinq concertos de Saint-Saëns est magistralement servi par le pianiste canadien Louis Lortie dont la virtuosité intrépide n’a jamais caché l’instinct musical le plus fin. Sous ses doigts, le compositeur français devient l’égal de Liszt ou de Grieg, avec un toucher d’une infinie variété qui sait varier les climats avec une grande subtilité. Les Second et Quatrième qui figurent sur ce premier album étaient autrefois les chevaux de bataille de monstres-sacrés comme Arthur Rubinstein ou Alfred Cortot. Le pianiste canadien ne leur cède en rien, tant il renouvèle la vision de ces œuvres classées comme mineures et qui témoignent au contraire d’une inventivité qui n’a rien perdu de sa force ni de son originalité. Louis Lortie trouve en Edward Gardner et l’Orchestre Philharmonique de la BBC des partenaires de choix épousant idéalement les sonorités variées du piano tout en soulignant les qualités d’orchestrateur de Camille Saint-Saëns. © François Hudry/Qobuz