Catégories :

Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

1 album trié par Date : du plus récent au moins récent et filtré par Classique, 4 étoiles de Classica, Florent Ghys, Anonymous et 24 bits / 96 kHz - Stereo
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Musique de chambre - Paru le 26 août 2016 | Cantaloupe Music

Hi-Res Livret Distinctions 4 étoiles de Classica
[...] une musique fraîche et totalement inattendue surgie d'aucun territoire balisé, pas vraiment classique, ni actuelle, ni jazz, ni pop, mais un peu de tout cela métissé dans une synthèse voluptueuse, celle du contrebassiste Florent Ghys, musicien français installé à New York. [...] Avec son quintette à cordes pop "Bonjour" qui associe à sa contrebasse celle d'Eleonore Oppenheim, la violoncelliste Ashley Bathgate, le guitariste James Moore et le percussionniste Owen Weaver [...] surgit une musique généreuse et luxuriante [...] De l'indie-pop au jazz libertaire, Clément Ghys n'hésite pas à puiser dans différents univers qu'il transcende par un raffinement et une excellence aussi bien dans l'écriture et les arrangements que dans une interprétation précise, bien aidé par ses coreligionnaires aguerris. Un exotisme méditerranéen croise l'exigence métronomique des minimalistes américains et l'austère discipline du rock anglo-saxon. Ce mariage des contraires, qui depuis toujours ne peut se faire qu'à New York, réussit très bien à Florent Ghys, natif de Bordeaux mais étonnant voyageur le plus affranchi d'aucune chapelle si ce n'est celle, un brin oubliée, du groove, au sens noble du terme.» (Classica, novembre 2016 / Romaric Gergorin)