Catégories :

Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

HI-RES12,99 €
CD11,49 €

Classique - Paru le 25 septembre 2015 | Warner Classics

Hi-Res Livret
HI-RES8,99 €
CD7,99 €

Classique - Paru le 22 janvier 2016 | Warner Classics

Hi-Res
HI-RES12,99 €
CD11,49 €

Classique - Paru le 25 septembre 2015 | Warner Classics

Hi-Res Livret
HI-RES15,99 €
CD13,49 €

Classique - Paru le 28 octobre 2016 | Warner Classics

Hi-Res Livret
Il existait déjà une célèbre paire violon-violoncelle sous la forme des frères que l’on sait, voici une paire violon-violoncelle des sœurs Berthollet : Julie (née en 1998…) la plus « âgée » au violon et sa sœur Camille (née en 1999) au violoncelle, même si elle joue aussi bien du violon elle-même. Pour ce premier album sororal, elles ont choisi de présenter une sorte de pot-pourri de « variété classique », avec quelques grands tubes dont certains sous forme d’arrangement – la Danse du sabre, le Vol du bourdon, une Danse hongroise de Brahms, Zigeunerweisen ; ainsi qu’une petite poignée d’ouvrages de crossover comme Palladio de Carl Jenkins, Les Yeux noirs avec Thomas Dutronc en « guest star » à la guitare, La Cumparsita ou autres. Accompagnements orchestraux pour certaines pièces, au piano pour d’autres. L’aimable qobuzonaute l’aura compris, c’est là une seconde carte de visite musicale, tout à fait excitante, qu’offrent les deux sœurettes, toutes deux phénoménalement douées et sans nul doute à l’orée de carrières internationales évidentes. © SM/Qobuz
HI-RES15,99 €
CD13,49 €

Classique - Paru le 25 septembre 2015 | Warner Classics

Hi-Res Livret
HI-RES15,99 €
CD13,49 €

Classique - Paru le 4 mars 2016 | Warner Classics

Hi-Res Livret
Peu après avoir remporté en 2010, à l’âge de 21 ans, le Premier prix du Concours international de Montréal, le violoniste new-yorkais Benjamin Beilman se mit à enregistrer l’intégrale des Sonates pour violon et piano de Prokofiev, une idée rare de la part d’un tout jeune musicien. Ces premiers succès lui ouvrirent les portes de bien des grands orchestres au monde avec lesquels il donne nombre de concertos du répertoire : London Philharmonic, l’Orchestre de la Radio de Francfort, l’Orchestre de la Tonhalle de Zurich, l’Orchestre Métropolitain de Montréal, le San Francisco Symphony, l’Orchestre de Detroit et celui de Philadelphie, pour n’en citer que quelques-uns. Voici maintenant sa vision de quelques chefs-d’œuvre du répertoire chambriste, mais du répertoire moins couru : le Grand duo de Schubert, un superbe essai de 1817, la superbe et énigmatique Sonate de Janáček – son unique sonate achevée pour cette formation, écrite par petites touches entre 1914 et 1922. Toujours accompagné du pianiste Yekwon Sunwoo, Beilman termine son récital avec encore une rareté, l’adaptation pour violon et piano, signée Stravinski et Samuel Dushkin, du balle Le Baiser de la fée. En fait d’adaptation, le Divertimento ainsi généré reprend une bonne moitié du ballet original. Retenez ce nom : Benjamin Beilman, l’un des violonistes les plus fins et racés de sa génération. Enregistré en août 2015 à Boston. © SM/Qobuz
HI-RES19,49 €
CD16,99 €

Classique - Paru le 25 septembre 2015 | Warner Classics

Hi-Res Livret