Catégories :

Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

HI-RES37,49 €
CD31,99 €

Pop - Paru le 20 septembre 2019 | Legacy Recordings

Hi-Res Livret
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Pop - Paru le 11 octobre 2019 | Legacy Recordings

Hi-Res
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Pop - Paru le 11 octobre 2019 | Legacy Recordings

Hi-Res
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Pop - Paru le 4 octobre 2019 | Legacy Recordings

Hi-Res
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Pop - Paru le 18 octobre 2019 | Legacy Recordings

Hi-Res
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Ambiance - Paru le 18 octobre 2019 | Legacy Recordings

Hi-Res
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Pop - Paru le 11 octobre 2019 | Legacy Recordings

Hi-Res
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Amérique latine - Paru le 11 octobre 2019 | Legacy Recordings

Hi-Res
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Pop - Paru le 18 octobre 2019 | Legacy Recordings

Hi-Res
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Pop - Paru le 4 octobre 2019 | Legacy Recordings

Hi-Res
HI-RES2,99 €
CD2,49 €

Rock - Paru le 18 octobre 2019 | Legacy Recordings

Hi-Res
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Rock - Paru le 14 juin 1972 | Legacy Recordings

Hi-Res
HI-RES19,99 €
CD17,49 €

Folk - Paru le 16 février 1982 | Legacy Recordings

Hi-Res
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Country - Paru le 21 juin 2019 | Legacy Recordings

Hi-Res
A 86 ans passés, Willie Nelson ne lève toujours pas le pied et sort même de nouveaux disques quasiment chaque année. Avec le mélancolique Ride Me Back Home (son 69e album studio selon ses experts), le pape de la country hippie enregistre onze chansons majoritairement originales, cosignées avec son vieux complice Buddy Cannon, mêlant son habituel humour à des vignettes aux accents nostalgiques, voire ouvertement réalistes quant à son âge et au temps qui passe (Come On Time). Au milieu, Willie a glissé des reprises du sublime My Favorite Picture of You de Guy Clark, du tubesque Just the Way You Are de Billy Joel et de It's Hard to Be Humble de Mac Davis, qu’il revisite en compagnie de ses fils Lukas et Micah Nelson. Un beau disque de country crépusculaire. © Max Dembo/Qobuz
HI-RES21,99 €
CD18,99 €

Folk - Paru le 12 juillet 2010 | Legacy Recordings

Hi-Res
The Essential Paul Simon compile en 2 CD la carrière de l'artiste suivant la séparation de Simon & Garfunkel, et ce jusqu'à l'album Surprise de 2006. Si l'arrangement des titres n'est pas strictement chronologique, ils se répartissent néanmoins en deux groupes, la période années 70, début 80 sur le premier CD et la période entamée avec Graceland (représenté par pas moins de 6 titres) sur le second. The Essential Paul Simon est conçu pour faire découvrir les travaux les plus intéressants de Simon après Graceland ainsi que quelques titres familiers, tout en proposant un bon résumé de ses efforts plus connus (et beaucoup de ses meilleurs) en solo. ~ Stephen Thomas Erlewine
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Jazz - Paru le 3 avril 2015 | Legacy Recordings

Hi-Res
HI-RES18,99 €
CD15,99 €

Jazz vocal - Paru le 27 avril 2018 | Legacy Recordings

Hi-Res
On ne l’arrête plus ! Avec You’re Driving Me Crazy, Van Morrison publie ici son troisième album en six mois ! Cette fois, le vieux barde irlandais embarque avec lui Joey DeFrancesco, véritable tueur de l’orgue jazz. Pour son 39e album studio, Van The Man attrape à bras-le-corps un large répertoire de standards de jazz et de blues parmi lesquels Miss Otis Regrets, The Things I Used to Do ou bien encore Every Day I Have the Blues mais aussi des pièces personnelles comme Have I Told You Lately, The Way Young Lovers Do et Magic Time. Avec le guitariste Dan Wilson, le batteur Michael Ode et le saxophoniste Troy Roberts, Van Morrison et Joey DeFrancesco livrent une prestation aussi chaleureuse qu’une bonne soirée entre amis au coin du feu. Réussir à faire trembler ainsi les murs ne pouvait être que l’œuvre de sérieux musiciens… © Max Dembo/Qobuz
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Country - Paru le 14 septembre 2018 | Legacy Recordings

Hi-Res Livret
Musicien, acteur, homme d’affaires et symbole texan pour ne pas dire américain, Willie Nelson prouve une fois de plus avec ce 68e album studio qu’il n’a pas encore sa place sur le banc de touche. A la suite de son Last Man Standing, My Way est un bel hommage à Frank Sinatra. Coproduit par Buddy Cannon et Matt Rollings, l’album revient principalement sur la période sixties d’Ol' Blue Eyes. La voix tendre et chevrotante d’un Willie octogénaire, gracieusement enrobée d’arrangements orchestraux, séduit sur Fly Me to the Moon, Summer Wind ou encore le Night and Day de Cole Porter. Au-delà d’une création qui sort légèrement le “Red Headed Stranger” de l’univers country, My Way est un flash-back. Willie Nelson montre que sa rencontre avec Sinatra a joué dans ses interprétations. Partageant le swing et la pureté du phrasé en 2005 sur le duo My Way, ou encore blagueur sur leur annonce vantant les recherches de la NASA, les deux géants ont toujours entretenu une grande complicité malgré leurs différences. Comme quoi nattes et nœud pap’ font bon ménage ! © Clara Bismuth/Qobuz
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Crooners - Paru le 4 février 2014 | Legacy Recordings

Hi-Res Distinctions Hi-Res Audio
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Jazz vocal - Paru le 16 mars 2015 | Legacy Recordings

Hi-Res Distinctions 4F de Télérama - Sélection JAZZ NEWS - 5 Sterne Fono Forum Jazz
De nombreuses chanteuses actuelles pensent prolonger l’héritage de Billie Holiday, Ella Fitzgerald et Sarah Vaughan grâce à des voix au velours rassurant, des organes sans callosité et au bout du compte totalement dispensables. Cassandra Wilson, elle, s’est toujours installée ailleurs. Déjà, la grande dame du Mississippi n’a jamais chanté QUE du jazz, relisant des pièces signées Bob Dylan, Neil Young, Hank Williams, Antonio Carlos Jobim, Joni Mitchell, Robert Johnson, Paul McCartney, Stevie Wonder, U2 ou Charley Patton. Elle embarque la note bleue sur des sentiers rarement foulés, osant des escapades blues, country, soul, gospel, funk ou folk… A l’heure où Billie Holiday souffle virtuellement ses cent bougies, Cassandra Wilson propose ici un hommage. Son hommage. Plus à l’esprit qu’incarnait celle qu’on surnommait Lady Day qu’à sa voix ou son répertoire. Sur ce sublime Coming Forth By Day, sa voix rauque et ample comme sa nonchalance singulière hantent des standards pourtant mille fois entendus comme You Go To My Head, All Of Me, These Foolish Things, Strange Fruit ou I'll Be Seing You. Enregistré à Los Angeles avec Nick Launay (grand producteur britannique notamment de Nick Cave depuis une dizaine d’années), l’album accueille plusieurs épées (venues plutôt du rock que du jazz d’ailleurs) comme T-Bone Burnett à la guitare, Nick Zinner des Yeah Yeah Yeahs, le grand Van Dyke Parks aux arrangements pour cordes, le jeune saxophoniste Robby Marshall (dans la rôle de Lester Young) et même la rythmique des Bad Seeds de Nick Cave avec le batteur Thomas Wydler et le bassiste Martyn P. Casey. Tous lui ont confectionné un superbe manteau de notes. Une symphonie mélancolique et grandiose bien contemporaine et ne jouant jamais la facilité de la carte du sépia sonore. Les cordes sont superbement chloroformées. Le piano comme la rythmique semblent échappés d’un cabaret fantôme. Et entre les chaises, Cassandra Wilson slalome en chantant les amours perdus, les déceptions et le mal de vivre avec une classe dantesque. Un disque miraculeux. © MZ/Qobuz