Catégories :

Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

HI-RES28,99 €
CD24,49 €

Classique - À paraître le 19 juin 2020 | Sony Classical

Hi-Res Livret
HI-RES31,49 €
CD20,99 €

Classique - À paraître le 5 juin 2020 | Alpha

Hi-Res Livret
HI-RES74,95 €
CD49,95 €

Classique - À paraître le 5 juin 2020 | Ondine

Hi-Res Livret
Très intrigante proposition ! Le chef américain Robert Treviño ouvre sa collaboration avec le label Ondine par une intégrale des symphonies de Beethoven, première excursion d’importance pour le label finlandais dans ce sommet de la culture symphonique occidentale, avec un orchestre scandinave de tradition, puisque l’Orchestre Symphonique de Malmö fêtera en 2025 son centenaire. Traditionnelle, cette vision des neuf symphonies l’est sans doute : par sa couleur sonore générale, plutôt fondue, ou son legato assez soyeux, cette vision des neuf symphonies nous immerge volontiers dans des temps discographiques anciens, elle pourra évoquer Herbert von Karajan ou Otto Klemperer. Devra-t-elle dès lors être négligée ? Disciple de Leif Segerstam, David Zinman et Michael Tilson Thomas – ces deux derniers chefs ayant d’ailleurs beaucoup questionné le texte beethovénien, chacun ayant tenté une expérience de relecture notable, Tilson Thomas allégeant dans son intégrale CBS drastiquement les effectifs, David Zinman se fondant sur l’édition Barenreiter de Jonathan Del Mar qui rétablissait de nombreux accents et phrasés défigurés par cent-cinquante ans d’interprétations parfois peu scrupuleuses – Robert Treviño propose des interprétations riches et précises sur le plan polyphonique, et témoigne d’un souci constant des équilibres sans solliciter jamais exagérément le texte. Lyrique, attentif à ce que chaque pupitre trouve sa bonne place dans la structure entière, Treviño élabore des dialogues dans un chambriste, et l’inhabituel « concertato » au début du dernier mouvement de l’Eroica semble en être le manifeste. © Pierre-Yves Lascar/Qobuz
HI-RES30,78 €
CD21,98 €

Quatuors - Paru le 15 mai 2020 | harmonia mundi

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
Après "Inventions", "Apotheosis" constitue le troisième et dernier volume d’une intégrale des quatuors de Beethoven d’un genre nouveau : elle vise à les regrouper en fonction de leur position au sein des trois grandes périodes créatrices du compositeur — la formation, la période dite "héroïque" et celle de la maturité. Sont rassemblés ici les quatuors ultimes, autrement dit ceux dans lesquels les traits stylistiques acquis au cours de chacune de ces époques créatrices connaissent leur plein épanouissement, dont l'Opus 130 que Beethoven a créé avec la Grosse Fugue, Op.133 en guise de finale, laquelle fut remplacée quelques mois plus tard par un nouvel Allegro conclusif, faute d'avoir pu rencontrer les faveurs du public et de son éditeur. © harmonia mundi« Si les précédents volumes avaient suscité quelques réserves, le troisième et dernier se révèle de loin le plus réussi de l'intégrale, assumant avec un plein épanouissement et beaucoup d'exigence les traits stylistiques qui singularisent les Casals : vibrato absent ou discret et constamment varié, cordes en boyau, sonorités pointues, beaux constrastes dynamiques, articulations extrêmement nettes. [...] Dès la fugue initiale [Op.131], admirable de sérénité et d'une austère noblesse, tout comme dans les sublimes variations centrales, les Casals offrent une structure puissante, une continuité discursive soutenue par l'homogénéité des pupitres et un engagement rare. Voilà sans doute la meilleure version de ce Quatuor n° 14 depuis celles des Artemis (2002) et des Tokyo (2008). L'Opus 130 et l'impérieuse Grande Fugue subjuguent [...]» (Diapason, mai 2020 / Patrick Szersnovicz)
HI-RES30,78 €
CD21,98 €

Classique - Paru le 27 mars 2020 | RUBICON

Hi-Res Livret
HI-RES44,99 €
CD29,99 €

Classique - Paru le 13 mars 2020 | Orchid Classics

Hi-Res Livret
HI-RES34,99 €
CD24,99 €

Classique - Paru le 28 février 2020 | Universal Music Italia srL.

Hi-Res
HI-RES28,99 €
CD24,49 €

Classique - Paru le 14 février 2020 | Sony Classical

Hi-Res
HI-RES28,99 €
CD24,49 €

Classique - Paru le 14 février 2020 | Sony Classical

Hi-Res
HI-RES28,99 €
CD24,49 €

Classique - Paru le 14 février 2020 | Sony Classical

Hi-Res
HI-RES48,99 €
CD41,99 €

Classique - Paru le 17 janvier 2020 | Warner Classics

Hi-Res Livret
« Fazil Say est davantage qu'un pianiste. Il appartient à cette espèce particulière : celle des interprètes-créateurs, qui savent bouleverser et même renouveler nos habitudes d'écoute. Facétieux compositeur et pianiste très attachant, sa discographie nous ouvre un véritable univers, avec des sommets (sonates et concertos de Mozart) [...] Le caractère hétérogène des trente-deux sonates de Beethoven, dans leur forme comme dans leur expression, est à l'avantage de notre interprète. Globalement, on ne peut que se réjouir que Fazil Say rafraîchisse notre écoute. La sobriété, l'étonnante vitalité et la grande clarté de son jeu s'accordent à une très fidèle prise de son. Une personnalité manifeste est à l'œuvre, qui semble inventer ces pages comme si elle les découvrait. Certes, toutes les sonates ne lui vont pas au même titre. [...] Cela dit, les réussites sont nombreuses [...] La poésie et le chant sont très présents comme dans l'Adagio de la n° 11 ou celui de la n° 4, remarquable de profondeur — l'une des grandes pages du compositeur. [...] Mais les cinq dernières sonates constituent la part la plus "contestable" de l'intégrale de ce grand pianiste [...].» (Diapason, mars 2020 / Jean-Yves Clément)
HI-RES44,99 €
CD29,99 €

Musique de chambre - Paru le 3 janvier 2020 | Chandos

Hi-Res Livret
HI-RES35,99 €
CD23,99 €

Quatuors - Paru le 22 novembre 2019 | Printemps des Arts de Monte-Carlo

Hi-Res Distinctions 5 de Diapason
« Formé auprès du Quatuor de Cleveland et ayant bénéficié des conseils de Rainer Schmidt (violon II des Hagen), le Quatuor Parker, basé à Boston, nous avait séduits chez Bartok et Ligeti. [...] Son interprétation atteste un farouche besoin de liberté par une conception très personnelle de la dynamique des nuances, comme de la métrique. [...] Leur stupéfiante virtuosité ne peut laisser indifférent [...]. Les Parker démontrent une fois encore leur forte personnalité » (Diapason, mars 2020 / Jean-Michel Molkhou)
HI-RES31,49 €
CD20,99 €

Duos - Paru le 15 novembre 2019 | Alpha

Hi-Res Distinctions 5 de Diapason - Qobuzissime
Ce dernier volet d’un triptyque intelligent et équilibré mérite bien un Qobuzissime ! Voilà quelques années qu’on suit le duo noble mais décontracté formé par le violoniste Lorenzo Gatto et le pianiste Julien Libeer. Le tandem belge a clos son intégrale des sonates pour violon et piano de Beethoven. Il y a beaucoup de spontanéité dans cette intégrale, mais cette fraîcheur n’est pas synonyme de désinvolture. Au contraire, fruit d’un travail réfléchi, elle s’épanouit à la façon d’un passionnant roman en trois chapitres. Le premier volume s’ouvrait comme un lever de rideau sur le monument Beethoven avec l’emblématique sonate dite à Kreutzer, une partition musclée qui déjoue les attentes du genre. La véhémence dramatique de son premier mouvement, lent et mineur, contraste avec la douceur du deuxième et confirme que la sonate est bien une partition pour deux instruments égaux et non un faire-valoir du seul piano, ici un Steinway. Le second délimitait les bornes d’un genre en expansion. De la première à la dernière sonate, en passant par la plus populaire, surnommée Le Printemps, on assiste à l’amplification générale des moyens. De l’Opus 12 à l’Opus 96, la forme s’élargit, les difficultés techniques s’accumulent et le divertissement laisse place à une rhétorique énergique. Pour ce deuxième album, le duo a choisi la puissance brillante du piano à cordes parallèles de Chris Maene. L’instrument donne la résonance nécessaire à leur lecture tantôt franchement piquante, tantôt tendrement subtile de ces partitions. Le troisième encadre l’éclat du Steinway (Sonates 6 et 7) du plus ample piano Maene (Sonates 3 et 8) et se consacre aux œuvres nées alors que la surdité du compositeur s’installe. Paradoxalement, ce cauchemar du compositeur a fait notre bonheur. Combinaisons variées des timbres, caractères et styles constamment renouvelés, autant d’inventions que Gatto et Libeer déclinent tout au long du cycle. Notre récompense éclaire rétrospectivement les deux premiers jalons d’une aventure qui a vaillamment tenu ses promesses. Une intégrale de référence à connaître et à faire connaître ! © Elsa Siffert/Qobuz
HI-RES71,99 €
CD47,96 €

Musique de chambre - Paru le 15 novembre 2019 | PentaTone

Hi-Res Livret
HI-RES34,99 €
CD24,99 €

Classique - Paru le 23 octobre 2019 | UNIVERSAL MUSIC LLC

Hi-Res
HI-RES68,49 €
CD48,99 €

Classique - Paru le 4 octobre 2019 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res Livret
HI-RES34,99 €
CD24,99 €

Classique - Paru le 13 septembre 2019 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res
HI-RES34,99 €
CD24,99 €

Classique - Paru le 13 septembre 2019 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res
HI-RES34,99 €
CD24,99 €

Classique - Paru le 13 septembre 2019 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res