Catégories :

Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 21 février 2020 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res
Avec cette nouvelle publication, Maurizio Pollini revisite les trois dernières sonates de Beethoven (Op. 109 à 111), quarante années après avoir enregistré pour la première fois ces pages où le compositeur porte le genre à des hauteurs sans précédent. Le pianiste italien explique ainsi qu’il a toujours pu découvrir continuellement, depuis janvier 1977 (année de son premier enregistrement de la No. 32, les Nos. 30 et 31 datant elles de juin 1975), au fil des nombreuses occasions où il put interpréter ces trois sonates, des richesses dans les plus infimes détails du matériau et de la structure. Dans ses dernières sonates, Beethoven s’éloigne des conventions de la « forme sonate », qu’il a finalement toujours revisitée depuis son Opus 27 (Quasi una fantasia, Clair de lune), et insère une diversité de formes époustouflante. Ainsi, la variation (Op. 109, Arietta de l’Opus 111) et la fugue (Op. 110, après celle de l’Opus 101) prennent ici une importance inédite, tout comme des épisodes vraiment très libres, où Beethoven semble exprimer des sentiments très personnels, amorçant une révolution expressive qui sera celle du Romantisme ultérieur où la subjectivité pourra dominer la structure. Enregistré en concert, Maurizio Pollini – qui n’est définitivement plus ce pianiste sûr, techniquement, qu’il était il y a trente ans – met à ces pages une urgence (Op. 109) et un sens lyrique (Op. 110) étonnants, qui placent cette parution comme la plus indispensables de tous les récitals de Pollini parus ces dernières années (Beethoven, Debussy, Chopin). À écouter de toute urgence. © Pierre-Yves Lascar/Qobuz
HI-RES8,99 €
CD7,99 €

Classique - Paru le 21 février 2020 | Warner Classics

Hi-Res
HI-RES2,99 €
CD2,49 €

Classique - Paru le 21 février 2020 | deutsche harmonia mundi

Hi-Res
HI-RES2,99 €
CD2,29 €

Classique - Paru le 21 février 2020 | Warner Classics

Hi-Res
HI-RES59,99 €
CD39,99 €

Classique - Paru le 14 février 2020 | Alpha

Hi-Res Livret
Dans un monde comme le nôtre, en proie à des forces centrifuges, même une œuvre monumentale comme les trente-deux sonates pour piano de Beethoven apparaît sous un jour nouveau. L’examen de la chronologie de leur composition révèle des parallèles fascinants : les Sonates de l’Opus 2 ont été publiées alors que la Révolution française se terminait – une vague de migration politique atteignit Vienne ainsi que le Prince Electeur Maximilien-François, frère de Marie-Antoinette et de l’Empereur Joseph II, au service de qui se trouvait Beethoven à Bonn. Beethoven a donné une forme musicale au triomphe et à la chute d’un tyran qui provoqua des guerres dans toute l’Europe et occupa Vienne. Après la conférence internationale sur la paix de 1815, il écrivit avec beaucoup d’énergie des œuvres d’une grande modernité, contre l’État policier émergent et sa culture postmoderne du divertissement. Konstantin Lifschitz applique des normes exigeantes pour faire entendre la dynamique musicale novatrice de ces œuvres. Musicalement indépendant, Lifschitz complète le cycle avec l’Allegretto WoO 53 et a beaucoup à dire malgré les modes passées et présentes. Le fait qu’il ait enregistré ce grand cycle pendant huit jours consécutifs fait de cet enregistrement un monument personnel. © Alpha Classics
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 14 février 2020 | Delphian

Hi-Res Livret
HI-RES28,99 €
CD24,49 €

Classique - Paru le 14 février 2020 | Sony Classical

Hi-Res
HI-RES28,99 €
CD24,49 €

Classique - Paru le 14 février 2020 | Sony Classical

Hi-Res
HI-RES28,99 €
CD24,49 €

Classique - Paru le 14 février 2020 | Sony Classical

Hi-Res
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 14 février 2020 | haenssler CLASSIC

Hi-Res Livret
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 14 février 2020 | Gramola Records

Hi-Res Livret
HI-RES17,99 €
CD11,99 €

Classique - Paru le 14 février 2020 | Naxos

Hi-Res Livret
HI-RES1,39 €
CD1,07 €

Classique - Paru le 14 février 2020 | Berlin Classics

Hi-Res
HI-RES15,99 €
CD11,49 €

Classique - Paru le 7 février 2020 | Mirare

Hi-Res Livret
C’est un éclairage inédit de Beethoven que le pianiste Tanguy de Williencourt nous offre avec des pièces d’une durée parfois webernienne avant la lettre, entre trente secondes et deux minutes. De multiples aspects de la fantaisie et de la fulgurance beethovéniennes, comme le journal intime d’un être constamment visité par l’inspiration. Le français étant à la mode en ce temps-là, les Bagatellen, tantôt sans importance tantôt érotiques, si l’on s’en tient au strict vocabulaire français, sont aussi une dénomination (plus qu’une forme) musicale qui jalonne toute la carrière de Beethoven. Mais le compositeur les appelait familièrement « Kleinigkeiten » que l’on pourrait traduire par « petites choses ». Pièces charmantes ou dédicaces (Für Elise) qui prennent une signification presque prophétique en 1825, alors que le langage de Beethoven voit résolument vers l’avenir. © François Hudry/Qobuz
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 7 février 2020 | Steinway and Sons

Hi-Res
Pianiste russe établi à Zürich où il enseigne, Konstantin Scherbakov a enregistré une quarantaine de CD pour le label Naxos qui l’a repéré dès 1992. Plusieurs enregistrements furent rapidement distingués par la presse, notamment celui des Douze Études d’exécution transcendante de Liapounov, une sorte de réponse russe au cycle éponyme de Franz Liszt qui fut une véritable révélation. Après avoir enregistré les neuf Symphonies de Beethoven dans la transcription de Liszt, Scherbakov se lance dans l’enregistrement des 32 Sonates pour piano de Beethoven pour le propre label des pianos Steinway & Sons, fondé en 2010. Enregistrée dans l’ordre chronologique, cette nouvelle intégrale en est à ses débuts. Le volume 2 est consacré aux Sonates n° 4, 5 et 6. Composée en 1796 et de vastes proportions, la Sonate Op. 7 anticipe curieusement les vastes compositions du dernier Beethoven avec un style très affirmé et quelquefois péremptoire prenant délibérément ses distances avec Mozart et avec le langage de Haydn, le propre professeur du jeune Beethoven. Composée dans un état d’esprit passionné selon ses contemporains, cette sonate a vite reçu le surnom de « L’Amoureuse » par le public viennois. Scherbakov en donne une vision solidement construite et déjà romantique. Les deux œuvres suivantes font partie des trois Sonates, Op. 10 publiées en 1798. Dans le Finale de la Sonate en ut mineur, Beethoven utilise déjà une figure qu’il reprendra, dans la même tonalité, dans le début de sa Cinquième Symphonie sept ans plus tard. © François Hudry/Qobuz
HI-RES14,49 €
CD12,49 €

Classique - Paru le 14 février 2020 | Warner Classics

Hi-Res
HI-RES8,99 €
CD7,99 €

Classique - Paru le 14 février 2020 | Warner Classics

Hi-Res
HI-RES10,79 €
CD8,09 €

Classique - Paru le 7 février 2020 | Berlin Classics

Hi-Res
HI-RES16,99 €
CD10,99 €

Musique de chambre - Paru le 7 février 2020 | CORO Connections

Hi-Res