Catégories :

Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 17 septembre 2010 | ECM

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
Depuis 1993, année de parution de l’album Officium, l’association de Jan Garbarek avec l’Hilliard Ensemble a donné naissance à des projets novateurs, le saxophone du Norvégien étant utilisé comme une cinquième voix totalement libre aux côtés des quatre voix de l’ensemble «classique» britannique. Avec ce nouvel album, les voix de l’homme et du saxophone improvisent ici une musique ni ancienne ni moderne mais nouvelle, et d’une incroyable puissance émotionnelle.
HI-RES30,99 €
CD21,99 €

Classique - Paru le 7 février 2014 | ECM

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or - Gramophone Editor's Choice - Choc de Classica - Choc Classica de l'année - Hi-Res Audio
La musique de Mieczyslaw Weinberg commence enfin à recueillir l'audience qu'elle méritait depuis longtemps. Weinberg a traversé le 20e siècle : né en 1919 à Varsovie, il meurt en 1996 à Moscou, dans une demi-obscurité. Parmi ses alliés et partisans rencontrés sur son chemin figure Dmitri Chostakovitch qui le considérait comme l'un des grands compositeurs de son temps. Ce double album par le violoniste Gidon Kremer et son ensemble Kremerata Baltica en apporte la preuve. Véritable album-portrait, il s’ouvre avec l’une des compositions les plus remarquables de Weinberg : l’extraordinaire et complexe troisième Sonate pour violon de 1978 brillamment interprétée par Gidon Kremer. Le violoniste classe cet ouvrage aux côtés de la Sonate de Bartók pour violon solo comme l'un des chefs-d'œuvre écrits pour l'instrument. Avec des amis (dont le pianiste Daniil Trifonov), Gidon Kremer explore ensuite quelques œuvres de musique de chambre comme le Trio, Op. 48 et la Sonatina, Op. 46, tandis que les deux compositions pour orchestre à cordes, très contrastées, sont livrées à l'engagement et à la compétence des musiciens de la Kremerata — le gracieux et lyrique Concertino, Op. 42 et l’aventureuse et saisissante Symphonie n° 10 écrite sur un libre dodécaphonisme dont la combinaison, en juxtapositions inattendues, des 12 tons et des structures en accords fait un peu penser au Concerto pour violon de Berg. Rappelons que Gidon Kremer a fondé l’ensemble Kremerata Baltica en 1997 pour favoriser les jeunes meilleurs musiciens des trois États baltes : la Lettonie, l'Estonie et la Lituanie.
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 12 octobre 2012 | ECM New Series

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Choc Classica de l'année - Hi-Res Audio
Mobilisant des forces chorales et orchestrales considérables sous la direction de Tõnu Kaljuste, ce nouvel album d’Arvo Pärt, produit par Manfred Eicher est un événement majeur. Il fait alterner des montées en puissance monumentales avec des moments de tendresse et de fragilité extrêmes. Enregistré en Estonie, il propose, pour la première fois sur disque six nouvelles compositions : Adam’s Lament (la Lamentation d’Adam) pour chœur et cordes. Dans cette pièce éponyme, Pärt utilise un texte poétique de Silouane du Mont Athos mettant l’accent sur notre patrimoine commun symbolisé par la figure d’Adam. Cet opus propose aussi Beatus Petronius, pour chœur double, huit instruments à vent, cloches tubulaires et orchestre à cordes ; Salve Regina pour chœur, célesta et orchestre à cordes ; Statuit ei Dominus, pour chœur double, bois et orchestre à cordes ; Alleliua-Tropus pour chœur et orchestre à cordes ; L’Abbé Agathon pour soprano, baryton, chœur de femmes et orchestre à cordes. L’album se termine par deux berceuses — Estonian Lullaby et Christmas Lullaby — pour chœur de femmes et orchestre à cordes. Fruit d’un long et patient cheminement, la musique d’Arvo Pärt, par sa transparence, son profond dépouillement et sa beauté touche désormais un vaste public.
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 30 mars 2012 | ECM New Series

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
HI-RES30,99 €
CD21,99 €

Classique - Paru le 27 septembre 2013 | ECM New Series

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 28 septembre 2012 | ECM New Series

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Hi-Res Audio
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 21 mars 2014 | ECM New Series

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 15 novembre 2013 | ECM New Series

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 17 février 2012 | ECM New Series

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
Sofia Goubaïdoulina : La Lyre d'Orphée - Le Cantique du soleil / Gidon Kremer (violon) - Nicolas Altstaedt (violoncelle) - Orch. de chambre Kremerata Baltica - Chœur de chambre de Riga
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 21 juin 2013 | ECM New Series

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 22 mars 2013 | ECM New Series

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 3 septembre 2012 | ECM

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
Kim Kashkashian est unanimement reconnue comme étant l’un des plus éblouissants défenseurs de la musique contemporaine. Cet enregistrement audacieux et subtil d’oeuvres pour instrument solo des grands compositeurs hongrois Kurtág et Ligeti en est une parfaite illustration. Il y a autant d’exigence d’interprétation dans les deux œuvres présentées ici : Signs Games and Messages (œuvre commencée en 1989) - sous la forme d’un « work in progress » de Kurtág et la Sonate pour alto de Ligeti (1991-94). Kim Kashkashian défend absolument les différents univers qu'elle présente.
HI-RES30,99 €
CD21,99 €

Classique - Paru le 3 septembre 2012 | ECM New Series

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
Debussy est plus proche de l’expressionisme de Schoenberg que des sonorités ciselées de Chopin ou de la virtuosité extravagante de Liszt, même si son art raffiné le place encore dans la lignée de la tradition musicale du XIXe siècle. Debussy lui-même ne voulait pas que sa musique soit "labellisée" comme « impressionniste » de peur que cette image ne cache les subtilités d’un nouveau langage musical et de sa logique structurelle. Il aimait que la musique soit perçue comme un art libre et sans images préconçues. C'est donc de cette manière – « sans rigueur » comme Debussy annotait sa musique – qu’Alexei Lubimov joue ici les Préludes. Un ensemble qui comprend également les Nocturnes dans la retranscription pour deux pianos de Ravel ainsi que l’arrangement par Debussy pour deux pianos de l’œuvre séminale que reste le Prélude à l’après-midi d’un faune.