Catégories :

Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

1 album trié par Meilleures ventes et filtré par Classique, 5 de Diapason, Arturo Marquez, Deutsche Grammophon et 10,00 € à 20,00 €
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 17 février 2017 | Deutsche Grammophon

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
Attention, vous entendrez à coup sûr parler de ce jeune pianiste français d'origine libano-mexicaine, Simon Ghraichy, qui, après avoir réalisé respectivement ses deux premiers albums sous étiquette Hourglass et Challenge Classics (une belle juxtaposition entre la Sonate en si de Liszt et les Kreisleriana de Schumann), a trouvé aujourd'hui en la filiale française de Deutsche Grammophon un nouvel étendard. On avoue ne pas saisir tout de la logique qui sous-tend ce programme très hétéroclite, qui parcourt cent ans de création pianistique entre l’Amérique Latine (Cuba, Mexique, Brésil), l'Espagne (Falla, Albéniz) et la France (Debussy). Néanmoins, l’oreille suit avec grand plaisir l’enchainement de ces pièces parmi les plus célèbres du répertoire pianistique. Il y a du caractère dans le jeu de Simon Ghraichy : il suscite l’adhésion par ses rythmes très prononcés, ses accents souvent naturels, et parfois une vraie originalité dans les phrasés (La Comparsa de Lecuona). On regrette une chose pour un programme tout entier tourné vers le Soleil : cette prise de son sans saveur ni odeur, souvent criarde, si peu lumineuse. Qobuz ne manquera pas d'aller écouter Ghraichy en concert. © TG/Qobuz