Catégories :

Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

HI-RES44,95 €
CD29,95 €

Symphonies - Paru le 2 octobre 2015 | Naxos

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
HI-RES26,99 €
CD17,99 €

Intégrales d'opéra - Paru le 14 septembre 2018 | Naxos

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
En décembre 1813, date à laquelle fut créé Aureliano in Palmira, Rossini affichait fièrement 21 ans mais son nom courait déjà sur toutes les lèvres lyriques européennes depuis le triomphe de L’Italienne à Alger et de Tancredi quelques mois plus tôt, sans même parler de ses petits chefs-d’œuvre de jeunesse qu’étaient La Cambiale di matrimonio, L’Inganno felice, La Scala di seta ou Il Signor Bruschino. Si l’ouvrage ne connut pas le même succès que les précédents, cela n’était pas forcément dû à la musique elle-même, mais plutôt aux manquements de certains chanteurs principaux. Toujours est-il que Aureliano quitta l’affiche pendant des décennies, avant de retrouver les faveurs des programmateurs à la fin du XXe siècle. Rossini, par contre, n’oublia pas sa partition et, profitant de l’oubli public, s’en servit comme source de recyclage intensif. L’ouverture ? Il la reprit note pour note dans Elisabetta, regina d'Inghilterra deux ans plus tard, et surtout dans… Le Barbier de Séville, où elle figure désormais parmi les tubes des tubes. Nombre d’airs et d’ensembles migrèrent dans d’autres ouvrages au fur et à mesure du dépeçage de Aureliano, preuve que le compositeur les tenait en quelque estime. Ce nouvel enregistrement a été réalisé en représentation publique lors du célèbre Festival Rossini in Wildbad en Forêt Noire, en juillet 2017. Les voix méritent bien des éloges, l’orchestre peut-être un brin moins (la rançon du direct, toujours avec sa magique spontanéité), mais c’est l’un des rares enregistrements complets de l’ouvrage, qu’il convient donc de saluer dignement. © SM/Qobuz
HI-RES8,99 €
CD5,99 €

Opéra - Paru le 10 mai 2019 | Naxos

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
El Amor brujo (« L’Amour sorcier ») est généralement connu dans sa seconde version retravaillée par Manuel de Falla pour convenir au concert. La version originale de 1915, présentée ici par les musiciens new-yorkais du Perspectives Ensemble, dirigés par le chef espagnol Angel Gil-Ordonez, plus longue et plus authentique fait ressortir le caractère profondément gitan de l’œuvre prévue pour la scène. Composée pour la grande Pastora Imperio, ballerine et révérée encore aujourd’hui comme « cantaora » auprès des amateurs du « cante jondo », cette partition pour quinze musiciens et chant rend un vibrant hommage à l’Andalousie et au flamenco parfaitement assimilé par le compositeur. Le Retable de Maître Pierre doit son existence à une commande de la princesse Edmond de Polignac à laquelle on doit tant de chefs-d’œuvre du siècle dernier. Composée pour le théâtre de marionnettes installé dans son hôtel particulier parisien, cette oeuvre singulière et profondément personnelle est basée sur un chapitre du Don Quichotte de Cervantès. C’est à nouveau Grenade et les « cantaores » gitans qui servent de socle au travail de Falla. Ce petit opéra met en scène deux personnages, Don Quichotte (baryton), Maître Pierre (ténor) assorti du « truchement », garçon soprano (ou à défaut, une mezzo-soprano aiguë) qui décrit l’action dans une sorte de « parlé-chanté » exigeant une voix nasale et un peu forcée, sans aucune inflexion lyrique, dans le style du bateleur de foire, rappelant ainsi la « comedia dell’arte ». C’est sans conteste un des grands chefs-d’œuvre de Falla et de la musique du XXe siècle. © François Hudry/Qobuz
HI-RES8,99 €
CD5,99 €

Opérette - Paru le 8 mars 2019 | Naxos

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
En 1903, on produisit à Munich l’opéra d’un tout jeune compositeur italo-allemand, Ermanno Wolf-Ferrari (1876–1948), vingt-sept ans. Dès lors, sa réputation était faite et ses nouveaux opéras seraient dirigés par rien moins que Toscanini, Nikisch, Felix Mottl ou Mahler, preuve évidente qu’il avait quelque chose à dire. Quelques années après cette arrivée en fanfare, Wolf-Ferrari dévoilait Il segreto di Susanna de 1909, encore une farce d’après Goldoni. Ce n’est pas à proprement parler un opéra, avec sa durée de trois petits quarts d’heure, mais un « intermezzo » sur le modèle de ceux des baroques italiens tels que Pergolesi. À ce jour, Il segreto di Susanna reste l’œuvre la plus jouée de Wolf-Ferrari, et il est coutume dorénavant de le donner en italien plutôt que dans la langue de création, l’allemand : cet enregistrement est en italien, bien sûr. Mille fois hélas pour le compositeur, la Première Guerre opposa ses deux nationalités, de sorte qu’il fut considéré comme un ennemi par les uns, et par les autres et dut se réfugier en Suisse. À la sortie de la Guerre, il s’adonna plutôt à la composition d’œuvres instrumentales, puis la Seconde Guerre acheva de le pousser dans la dépression – il était à moitié juif, ce qui ne facilitait la vie ni en Allemagne ni même en Italie. La Sérénade en mi bémol majeur est un ouvrage de jeunesse, écrit à l’âge de dix-sept ans : Wolf-Ferrari y fait déjà preuve d’un solide métier, et d’une extraordinaire capacité à allier la rigueur d’écriture allemande avec la fantaisie mélodique italienne. Voilà bien un personnage qu’il serait grand temps de remettre à l’honneur ; sans doute ce nouvel enregistrement y contribuera-t-il, par sa grande qualité musicale. © SM/Qobuz
HI-RES8,99 €
CD5,99 €

Musique symphonique - Paru le 25 juillet 2006 | Naxos

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
Spirit Garden - Solitude Sonore - Three Film Scores for String Orchestra Dreamtime - A flock Descends into the pentagonal Garden / Bournemouth Symphony Orchestra, dir. Marin Alsop
HI-RES8,99 €
CD5,99 €

Musiques pour le cinéma - Paru le 10 novembre 2017 | Naxos

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
HI-RES8,99 €
CD5,99 €

Lieder (Allemagne) - Paru le 11 janvier 2019 | Naxos

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
HI-RES8,99 €
CD5,99 €

Musique symphonique - Paru le 2 avril 2013 | Naxos

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
Leonard Slatkin et l'Orchestre Symphonique de Detroit présentent le second des trois volumes des symphonies de Rachmaninov, chez Naxos ! La Troisième Symphonie opus 44 et les Danses Symphoniques opus 45 (sa dernière composition) sont deux oeuvres parmi les meilleures de Rachmaninov, et mélangent une énergie rythmique intense avec un riche romantisme. Le couplage de ces deux oeuvres est unique au disque.
HI-RES8,99 €
CD5,99 €

Classique - Paru le 13 juillet 2018 | Naxos

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
« [...] Capté par Christophe Frommen, qui connaît cette acoustique comme sa poche, l'orgue de Dudelange a la palette qu'il faut (pas un mince défi !) et unit, lui aussi, la transparence des registres et une certaine humanité des timbres. Ceux-ci sont souvent à nu dans l'œuvre, et c'est là que le bât blesse un peu : l'inégalité des attaques d'anches occasionne de curieuses perceptions d'inexactitudes ou de décalages qui ne paraissent pas le fait de l'interprète. [...] Cela ne nous empêchera pas de recommander cette version à qui souhaiterait découvrir un cycle ardu, fascinant dans son abstraction. La recommandation est d'autant plus chaleureuse que le Livre d'orgue s'accompagne d'un séduisant Verset que Winpenny imprègne de liberté grégorienne, et d'un Tristan et Yseult, Thème d'amour (1945), signature d'une période de Messiaen, qui est une découverte.» (Diapason, avril 2019 / Paul de Louit)
HI-RES8,99 €
CD5,99 €

Piano solo - Paru le 14 septembre 2018 | Naxos

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
« [...] Le cinquante et unième volume conjugue un programme alléchant (des versions alternatives d'œuvres célèbres) et une exécution de haut vol. Goran Filipec joue les six Consolations dans leur état originel, ce qui explique l'absence de la plus fameuse [...] Les pianistes devraient s'emparer plus souvent de ces pièces lyriques, et notamment de la dernière, magnifiée par le jeu fluide et lumineux de l'artiste croate. La sérénité et la pureté qu'il met à la première version de Sposalizio valent aussi le détour. Prolégomènes à la Divina commedia n'est autre que la seconde mouture, assez semblable, d'Après une lecture du Dante. La révision de la Méphisto-Valse n° 1 se signale par une simplification de son passage central. [...] Filipec fait preuve d'aplomb et de panache. Voilà un disque que les amateurs de Liszt ne voudront pas rater. » (Diapason, avril 2019 / Bertrand Boissard)
HI-RES8,99 €
CD5,99 €

Quatuors - Paru le 3 juin 2014 | Naxos

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
"Le Mahler méconnu du quatuor à cordes", c'est en ces termes flatteurs que le spécialiste français de l'histoire du quatuor à cordes, Bernard Fournier, décrit les quatre opus d'Alexandre von Zemlinsky. Dans ce deuxième volume proposé par l'excellent Quatuor Escher, on découvre les deux premiers Quatuors du compositeur viennois. Si le premier est encore nettement sous influence brahmsienne (le compositeur préféré des musiciens de l'Ecole de Vienne), le deuxième est d'obédience expressionniste sous la dépendance stylistique de l'opus 7 de Schoenberg. Il faudra attendre les quatuors suivants pour que la personnalité de Zemlinsky paraisse au grand jour. Mais ces deux premiers jalons sont parfaitement dignes d'intérêt et même indispensables pour connaître le cheminement et mesurer le chemin parcouru par le jeune compositeur. FH
HI-RES8,99 €
CD5,99 €

Classique - Paru le 3 septembre 2013 | Naxos

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Hi-Res Audio
Albany Symphony - David Alan Miller, direction
HI-RES8,99 €
CD5,99 €

Musique symphonique - Paru le 14 décembre 2010 | Naxos

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
Etonnante partition que la Quatrième Symphonie de Luis de Freitas Branco, écrite entre 1944 et 1952. Contemporaine de quelques grandes symphonies du XXe siècle (Symphonie n°3 d'Honegger, Symphonie n°6 de Prokofiev), elle se révèle d'une puissance étonnante, par la subtilité de sa construction et son intensité mélodique. Un chef-d'oeuvre à découvrir de toute urgence, autant que Vathek, vaste poème symphonique en forme de variations (!) dont chacune des parties témoigne de la maîtrise orchestrale du compositeur portugais. Interprétation magistrale !
HI-RES8,99 €
CD5,99 €

Mélodies & Lieder - Paru le 3 février 2015 | Naxos

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
HI-RES8,99 €
CD5,99 €

Musique symphonique - Paru le 4 décembre 2012 | Naxos

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
Giovanni Sgambati (1841-1914) fut, avec Martucci, l'une des figures les plus importantes de la renaissance de la musique instrumentale italienne à la fin du dix-neuvième siècle. Wagner a arrangé la plublication de ses premières oeuvres chambristes, le considérant comme un "talent vrai, grand et original". Un mélange de lyrisme italien et de rigueur germanique qui mène à des oeuvres de grande envergure comme la riche ouverture Cola di Rienzo et l'intense Symphonie n°1, admirée de Grieg et Saint-Saëns et dirigée en son temps par Toscanini.
HI-RES8,99 €
CD5,99 €

Musique symphonique - Paru le 31 mars 2009 | Naxos

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
Symphonie n°1 - Notre Dame op.2 (extraits acte I) / Orchestre Symphonique de Malmö - Vassili Sinaiski, direction
HI-RES8,99 €
CD5,99 €

Classique - Paru le 1 octobre 2013 | Naxos

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
CD5,99 €

Classique - Paru le 22 octobre 1999 | Naxos

Livret Distinctions 5 de Diapason
HI-RES8,99 €
CD5,99 €

Musique vocale sacrée - Paru le 1 juillet 2014 | Naxos

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
... [...] Peter Warlock (1894-1930), formé dans la grande tradition chorale britannique et pourtant plein d'originalité, avec ses harmonies changeantes et ses dissonances gesualdiennes. La candeur de Noël ne le rebutait pas dans un Bethlehem Down délicieusement intimiste et deux carols en langue cornique ; les Carice Singers nous enchantent par leur fraîcheur. " (Classica, déc. 2014 / Benoît Fauchet)
HI-RES8,99 €
CD5,99 €

Classique - Paru le 7 janvier 2014 | Naxos

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason