Catégories :

Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

HI-RES17,49 €
CD12,49 €

Musiques du monde - Paru le 9 février 2015 | harmonia mundi

Hi-Res Livret Distinctions 4 étoiles de Classica - Indispensable JAZZ NEWS
Amoureux des percussions persanes, le trio Chemirani – Djamchid Chemirani et ses deux fils Keyvan et Bijane – met en valeur ici toute la complexité et l’harmonie qu’offrent des instruments comme le zarb, le daf, l’udu et le bendir. Les voix percussives se mélangent jusqu’à ce qu’il devienne difficile pour l’auditeur d’identifier les six mains en jeu ; l’on prend alors du recul pour apprécier l’œuvre dans sa globalité, profiter de la poésie persane dans laquelle le trio a puisé et dont s’inspirent les rythmes traditionnels. La famille Chemirani alterne titres entièrement percussifs (Mochaéré, Kam Kam) et mélodies orientales au chant parlé (To Bandégui, Dawâr) pour un album qui laisse rêveur. © HR/Qobuz