Votre panier est vide

Catégories :

Les albums

CD11,49 €

Blues - Paru le 1 janvier 1963 | Sanctuary Records

HI-RES15,99 €
CD13,49 €

Rock - Paru le 2 octobre 1964 | Sanctuary Records

Hi-Res
HI-RES14,49 €
CD12,49 €

Pop - Paru le 1 janvier 1965 | Sanctuary Records

Hi-Res
HI-RES15,99 €
CD13,49 €

Rock - Paru le 3 mars 1965 | Sanctuary Records

Hi-Res
CD14,99 €

Rock - Paru le 5 mars 1965 | Sanctuary Records

CD12,49 €

Folk - Paru le 12 mars 1965 | Sanctuary Records

CD12,49 €

Rock - Paru le 14 mai 1965 | Sanctuary Records

HI-RES15,99 €
CD13,49 €

Rock - Paru le 26 novembre 1965 | Sanctuary Records

Hi-Res
CD14,99 €

Rock - Paru le 26 novembre 1965 | Sanctuary Records

Publié huit mois après un deuxième album Kinda Kinks bâclé (pour cause de fatigue et de temps de studio réduit), The Kink Kontroversy est entièrement composé par Ray Davies, sauf une composition par son frère (« I Am Free », sa déclaration d’hédoniste…) et une seule reprise, celle du standard du Blues « Milk Cow Blues » braillé par Dave, crédité ici par erreur à Sleepy John Estes alors qu’il s’agit de la version de Kokomo Arnold au titre semblable. Leur troisième album (anglais) à figurer dans les dix meilleures ventes lors de sa parution. S’ils s’en détachent trois titres comptant parmi les « incunables » de Ray Davies, le reste n’est pas à dédaigner, surtout la version cd éditée par Sanctuary en 2001 avec les bonus « Dedicated Follower Of Fashion » et « Sittin’ On My Sofa »  publiés en 45t en février 66. « Till The End Of The Day » est leur titre le plus brutal depuis leurs premiers morceaux l’année précédente, « le » hit de l’album, n°8 en Angleterre. Imparable. Comme le lancinant « I’m On A Island » et sa partie de piano signée Nicky Hopkins. Et enfin « Where Have All The Good Times Gone », le premier texte nostalgique de Ray Davies, la chanson parfaite. Dès sa courte introduction, puis le chant nasillard de Ray qui prend par surprise, les choristes Dave et Pete Quaife qui s’égosillent, les vers rimés, et son terrible troisième couplet : « Ma and Pa look back at all the things they used to do – Didn’t have any money and they always told the truth – Daddy didn’t want no toys – And mummy didn’t want no boys ». Se méfier des imitations: David Bowie clôt son album Pin-Ups avec une version très glam rock, et Van Halen débute son Diver Down avec une version heu… sympathique. Bien essayé les gars ! Ces trois titres figuraient sur le EP 4 titres français et sa pochette exclusive. © ©Copyright Music Story Jean-Noël Ogouz 2015
HI-RES14,49 €
CD12,49 €

Pop - Paru le 1 décembre 1965 | Sanctuary Records

Hi-Res
CD12,49 €

Folk - Paru le 1 janvier 1966 | Sanctuary Records

HI-RES14,49 €
CD12,49 €

Pop - Paru le 1 janvier 1966 | Sanctuary Records

Hi-Res
CD7,99 €

Folk - Paru le 1 février 1966 | Sanctuary Records

HI-RES14,49 €
CD12,49 €

Pop - Paru le 30 septembre 1966 | Sanctuary Records

Hi-Res
HI-RES15,99 €
CD13,49 €

Rock - Paru le 28 octobre 1966 | Sanctuary Records

Hi-Res
CD12,49 €

Pop - Paru le 1 janvier 1967 | Sanctuary Records

HI-RES14,49 €
CD12,49 €

Pop - Paru le 1 juillet 1967 | Sanctuary Records

Hi-Res
HI-RES15,99 €
CD13,49 €

Rock - Paru le 15 septembre 1967 | Sanctuary Records

Hi-Res
CD7,99 €

Folk - Paru le 1 décembre 1967 | Sanctuary Records