Votre panier est vide

Catégories :

Les albums

A partir de :
HI-RES19,49 €
CD16,99 €

Pop - Paru le 25 octobre 2019 | Sanctuary Records

Hi-Res Distinctions 4F de Télérama
Avec The Kinks Are the Village Green Preservation Society paru en novembre 1968, les frères Davies signent un album hors du temps, hors des modes. Un chef-d’œuvre pop encageant l’Angleterre éternelle. Pour certains, un disque quasi rétrograde, considéré aujourd’hui comme l’un des plus influents de son temps. Preuve qu’il n’y avait pas que Lennon/McCartney et Jagger/Richards dans la vie… Leurs fans se demandent surtout à quoi va ressembler l’après Village Green. Il naîtra non pas dans leur cerveau en ébullition mais dans celui de producteurs de la chaîne de télé Granada qui leur commanderont… un opéra rock ! Héros de cette aventure, Arthur, petit employé de bureau britannique dont la carrière s’étale de l’ère victorienne aux 60's, et dont le fils part s’exiler en Australie. Un exil qui le fait cogiter sur sa propre existence. A l’origine de cette histoire, la sœur aînée des frères Davies, Rose, partie au pays des kangourous en 1964 avec son mari Arthur. Une déchirure pour Ray qui écrira d’ailleurs l’explicite Rosie Won't You Please Come Home en 1966 sur l'album Face to Face. Assez de matière en tout cas pour que le songwriter anglais accouche à nouveau de chansons démentielles et délicieusement caustiques aux mélodies imparables. D'autant plus que le film ne sera jamais tourné, cet Arthur devenant un disque à part entière qui sortira en octobre 1969, sans aucun support visuel.Presque aussi génial et nostalgique que Village Green, sa richesse instrumentale, sa finesse de plume et l’intelligence de ses compositions prouvent à nouveau que les Kinks sont aussi inventifs que leurs concurrents du moment, Beatles et Stones. Rien qu’avec Shangri-La, l’une de leurs plus impressionnantes compos, les frères Davies entremêlent des textures sonores pop, rock et blues insensées. A la guitare, Dave sort le grand jeu, capable de riffs maousses (Brainwashed) ou de ballade en dentelle (Young and Innocent Days). Malheureusement, le grand public goûtera peu à cette farandole baroque de chansons atypiques et osées, lui préférant le plus bodybuildé Tommy des Who. Le temps rendra heureusement justice à cet Arthur, désormais considéré par tous comme un authentique chef-d’œuvre. © Marc Zisman/Qobuz
A partir de :
HI-RES25,99 €
CD22,49 €

Rock - Paru le 27 octobre 2017 | Sanctuary Records

Hi-Res Distinctions 4F de Télérama
Il aura suffi d’une boîte, lourde, démoniaque, noire et d’une élégance rare pour renvoyer aux oubliettes n’importe quelle compilation ou autre box soit-disant collector censée couvrir la plus grande période de Black Sabbath (et Dieu seul sait si elles sont légion). Faut-il préciser que la période en question n’est autre que celle des débuts, quand, entre 1970 et 1978, le groupe sort pas moins de huit albums, enregistrés avec Ozzy Osbourne. De sublimes brûlots à la lourdeur et à la puissance incomparables, qui font de la musique du combo de Birmingham la véritable pierre angulaire du heavy metal, et par extension du doom, du sludge et du stoner, courants sous influence marqués au fer blanc ces messes noires supersoniques gravées sur vinyle. De vinyle, il en est question puisque The Ten Year War est à la base un coffret qui célèbre ce support comme aucun autre ne l’avait fait auparavant avec le répertoire du groupe. De quoi apprécier la musique en grand, avec six premiers albums mythiques, et deux autres plus anecdotiques et expérimentaux réalisés alors que le groupe lutte contre les excès de substances en tout genre et n’arrive plus à vraiment trouver de ligne directrice ni à gérer les tensions internes. En parallèle à ces rééditions vinyles, le groupe propose dans le coffret l’intégralité de son contenu au format numérique haute définition. Un son unique que vous pouvez désormais déguster en ligne, comme si vous étiez installés derrière la console de mix. Asseyez-vous et laissez les maîtres de la réalité vous entraîner jusqu’aux tréfonds d’une musique saturée et hypnotique qui a tant fait pour le salut du rock’n’roll dans ce qu’il a de plus extrême. © Chief Brody/Qobuz
A partir de :
HI-RES20,49 €
CD17,49 €

Rock - Paru le 28 octobre 2016 | Sanctuary Records

Hi-Res
Tout est dans le titre : The Ultimate Collection ! A savoir la crème de la crème de la bande d’Ozzy et de son quasi demi-siècle d’existence. Voilà donc ici une trentaine d’hymnes métalliques piochés dans les 19 albums studio de Black Sabbath et remastérisés avec soin. La compilation rêvée pour rappeler aux plus jeunes, qui n’étaient pas nés en 1968 lorsque le groupe se forma à Birmingham, comment s’écrivent les Tables de la Loi du métal. © CM/Qobuz
A partir de :
HI-RES15,99 €
CD13,49 €

Rock - Paru le 24 mai 1983 | Sanctuary Records

Hi-Res
A partir de :
HI-RES15,99 €
CD13,49 €

Rock - Paru le 15 août 1981 | Sanctuary Records

Hi-Res
A partir de :
HI-RES15,99 €
CD13,49 €

Rock - Paru le 4 juin 1980 | Sanctuary Records

Hi-Res
A partir de :
HI-RES15,99 €
CD13,49 €

Rock - Paru le 10 juillet 1979 | Sanctuary Records

Hi-Res
A partir de :
HI-RES15,99 €
CD13,49 €

Rock - Paru le 17 mai 1978 | Sanctuary Records

Hi-Res
A partir de :
HI-RES15,99 €
CD13,49 €

Rock - Paru le 12 février 1977 | Sanctuary Records

Hi-Res
A partir de :
HI-RES15,99 €
CD13,49 €

Rock - Paru le 16 novembre 1973 | Sanctuary Records

Hi-Res
A partir de :
HI-RES2,99 €
CD2,29 €

Rock - Paru le 14 février 1972 | Sanctuary Records

Hi-Res
A partir de :
HI-RES15,99 €
CD13,49 €

Rock - Paru le 26 mars 1971 | Sanctuary Records

Hi-Res
A partir de :
HI-RES15,99 €
CD13,49 €

Rock - Paru le 27 novembre 1970 | Sanctuary Records

Hi-Res
A partir de :
HI-RES15,99 €
CD13,49 €

Rock - Paru le 10 octobre 1969 | Sanctuary Records

Hi-Res
Avec The Kinks Are the Village Green Preservation Society paru en novembre 1968, les frères Davies signent un album hors du temps, hors des modes. Un chef-d’œuvre pop encageant l’Angleterre éternelle. Pour certains, un disque quasi rétrograde, considéré aujourd’hui comme l’un des plus influents de son temps. Preuve qu’il n’y avait pas que Lennon/McCartney et Jagger/Richards dans la vie… Leurs fans se demandent surtout à quoi va ressembler l’après Village Green. Il naîtra non pas dans leur cerveau en ébullition mais dans celui de producteurs de la chaîne de télé Granada qui leur commanderont… un opéra rock ! Héros de cette aventure, Arthur, petit employé de bureau britannique dont la carrière s’étale de l’ère victorienne aux 60's, et dont le fils part s’exiler en Australie. Un exil qui le fait cogiter sur sa propre existence. A l’origine de cette histoire, la sœur aînée des frères Davies, Rose, partie au pays des kangourous en 1964 avec son mari Arthur. Une déchirure pour Ray qui écrira d’ailleurs l’explicite Rosie Won't You Please Come Home en 1966 sur l'album Face to Face. Assez de matière en tout cas pour que le songwriter anglais accouche à nouveau de chansons démentielles et délicieusement caustiques aux mélodies imparables. D'autant plus que le film ne sera jamais tourné, cet Arthur devenant un disque à part entière qui sortira en octobre 1969, sans aucun support visuel.Presque aussi génial et nostalgique que Village Green, sa richesse instrumentale, sa finesse de plume et l’intelligence de ses compositions prouvent à nouveau que les Kinks sont aussi inventifs que leurs concurrents du moment, Beatles et Stones. Rien qu’avec Shangri-La, l’une de leurs plus impressionnantes compos, les frères Davies entremêlent des textures sonores pop, rock et blues insensées. A la guitare, Dave sort le grand jeu, capable de riffs maousses (Brainwashed) ou de ballade en dentelle (Young and Innocent Days). Malheureusement, le grand public goûtera peu à cette farandole baroque de chansons atypiques et osées, lui préférant le plus bodybuildé Tommy des Who. Le temps rendra heureusement justice à cet Arthur, désormais considéré par tous comme un authentique chef-d’œuvre. © Marc Zisman/Qobuz
A partir de :
HI-RES15,99 €
CD13,49 €

Rock - Paru le 15 septembre 1967 | Sanctuary Records

Hi-Res
A partir de :
HI-RES15,99 €
CD13,49 €

Rock - Paru le 28 octobre 1966 | Sanctuary Records

Hi-Res
A partir de :
HI-RES15,99 €
CD13,49 €

Rock - Paru le 26 novembre 1965 | Sanctuary Records

Hi-Res
A partir de :
HI-RES15,99 €
CD13,49 €

Rock - Paru le 3 mars 1965 | Sanctuary Records

Hi-Res
A partir de :
HI-RES15,99 €
CD13,49 €

Rock - Paru le 2 octobre 1964 | Sanctuary Records

Hi-Res