Catégories :

Les albums

HI-RES17,49 €
CD14,99 €

Soul/Funk/R&B - Paru le 7 juin 2019 | Rhino - Warner Records

Hi-Res Distinctions 4F de Télérama - Pitchfork: Best New Reissue
Après les compositions au piano Piano & A Microphone 1983, sorties en 2018, voici un second album posthume princier. Concentré sur la période 1981-1991, décennie prolifique pour Prince, et donc conservant une belle unité dans la production, Originals compile majoritairement des enregistrements écrits pours d’autres. Roger Nelson était avant tout un artiste caméléon, ultra-complet, qui savait autant jouer tous les instruments de Purple Rain que performer sur scène comme son idole James Brown ou écrire des tonnes de compositions pour lui comme pour « la galaxie Prince », faite d’interprètes hors pair. Parmi ses 15 titres, on retrouve The Glamourous Life pour Sheila E, le Manic Monday des Bangles. Love Thy Will Be Done de Martika ou encore You’re My Love du crooner country Kenny Rogers. Inédits précieux simplement restaurés, Originals permet de se faufiler en coulisses, lorsque le maître mettait au point dans son laboratoire les meilleures mélodies et les interprétait sans encore trop savoir ce qu’elles allaient devenir, avec brio. A l’instar de Nothing Compares 2 U, véritable pic émotionnel de l’opus. © Charlotte Saintoin/Qobuz
CD23,99 €

Rock - Paru le 5 février 2013 | Rhino - Warner Records

Distinctions Album du mois Magic - Discothèque Idéale Qobuz - Pitchfork: Best New Reissue
CD19,49 €

Rock - Paru le 30 octobre 2015 | Rhino - Warner Records

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Pitchfork: Best New Reissue
CD17,49 €

Alternatif et Indé - Paru le 6 octobre 2017 | Rhino - Warner Records

Distinctions Pitchfork: Best New Reissue
Les Replacements furent cet essentiel groupe de rock’n’roll américain qui sauva la décennie 80 sans jamais réussir à percer en France. Emmenés par l’un des songwriters les plus doués de sa génération – l’immense Paul Westerberg, logiquement vénéré sur ses terres – épaulé dans sa charge par une bande de musiciens pêchus plus azimutés les uns que les autres (Tommy Stinson à la basse, son frère Bob disparu en 1995 à la guitare et Chris Mars à la batterie), les Mats (comme les surnommaient leurs fans) offraient une version viscéralement punk du rock à la Stones. Du basic toujours impeccablement écrit et dont l'art est ici offert en live sur la petite scène de Maxwell's à Hoboken, face à Manhattan. Un concert coup de poing inédit de février 1986 alors que les Mats avaient déjà publié Sorry Ma, Forgot To Take Out The Trash (1981), Stink (1982), Hootenanny (1983), Let It Be (1984) et Tim (1985) et s’apprêtaient à sortir Pleased To Meet Me, l’année suivante. © MZ/Qobuz
HI-RES63,99 €
CD55,99 €

Blues - Paru le 17 novembre 2014 | Rhino - Warner Records

Hi-Res Distinctions Pitchfork: Best New Reissue
Captain Beefheart était déjà, à lui seul, une vraie rareté. Aussi, ce coffret de 4CD remplis notamment de nombreuses raretés ne pouvait qu’être en phase avec l’œuvre de l’un des musiciens les plus extra-terrestres de la scène rock du XXe siècle. Sun Zoom Spark : 1970 To 1972 réunit ainsi trois albums remasterisés – Lick My Decals Off, Baby de 1970, The Spotlight Kid de 1972 et Clear Spot également de 1972 – ainsi que quatorze titres totalement inédits extraits des sessions de ces deux derniers. En plus de tenir le micro, Beefheart joue ici de la clarinette basse, du saxophone ténor et soprano sans oublier de l’harmonica ! Plus de quarante ans après sa conception, cette musique du diable, entre blues en phase terminale, free jazz furibard et rock néandertalien, reste d’une violence et d’une radicalité rare. Beefheart savait maltraiter le blues et le rock à sa manière, créant une sémantique bien à lui. Sémantique sans qui les Tom Waits, Arno, Jon Spencer, Nick Cave et autres PJ Harvey pour n’en citer que quelques-uns joueraient encore au fond de leur garage à l’heure qu’il est… Essentiel. © MD/Qobuz
CD41,99 €

Blues - Paru le 17 novembre 2014 | Rhino - Warner Records

Distinctions Pitchfork: Best New Reissue
Captain Beefheart était déjà, à lui seul, une vraie rareté. Aussi, ce coffret de 4CD remplis notamment de nombreuses raretés ne pouvait qu’être en phase avec l’œuvre de l’un des musiciens les plus extra-terrestres de la scène rock du XXe siècle. Sun Zoom Spark : 1970 To 1972 réunit ainsi trois albums remasterisés – Lick My Decals Off, Baby de 1970, The Spotlight Kid de 1972 et Clear Spot également de 1972 – ainsi que quatorze titres totalement inédits extraits des sessions de ces deux derniers. En plus de tenir le micro, Beefheart joue ici de la clarinette basse, du saxophone ténor et soprano sans oublier de l’harmonica ! Plus de quarante ans après sa conception, cette musique du diable, entre blues en phase terminale, free jazz furibard et rock néandertalien, reste d’une violence et d’une radicalité rare. Beefheart savait maltraiter le blues et le rock à sa manière, créant une sémantique bien à lui. Sémantique sans qui les Tom Waits, Arno, Jon Spencer, Nick Cave et autres PJ Harvey pour n’en citer que quelques-uns joueraient encore au fond de leur garage à l’heure qu’il est… Essentiel. © MD/Qobuz