Les albums

55,99 €

Rock progressif - Paru le 29 mai 2019 | Rhino Atlantic

112,49 €
97,99 €

Free jazz & Avant-garde - Paru le 25 mai 2018 | Rhino Atlantic

Hi-Res
Miles Davis l’avait publiquement traité de fou. Leonard Bernstein le trouvait pour sa part absolument génial. Rares furent ceux qui n’avaient pas une opinion tranchée sur le cas Ornette Coleman. Sorte de hors-la-loi préférant jouer ses propres compositions que les standards de jazz, le saxophoniste américain développa également l’harmolodie, théorie unissant harmonie et mélodie. Coleman restera comme un défricheur, un empêcheur de tourner en rond qui influencera des légions de musiciens ; et en agacera aussi un certain nombre... Ce coffret de dix disques compile l’une des périodes les plus importantes de leur auteur. Entre 1959 et 1961, il a publié six albums studio pour le label Atlantic. Six albums présents ici et agrémentés de prises alternatives et de bonus divers, tout cela évidemment impeccablement remastérisé par John Webber. A travers les opus The Shape of Jazz to Come (1959), Change of the Century (1959), This Is Our Music (1960), Free Jazz: A Collective Improvisation (1960), Ornette! (1961) et Ornette on Tenor (1961), et les compilations The Art of Improvisers (1970), Twins (1971), To Whom Who Keeps a Record (1975) et The Ornette Coleman Legacy (1993), on découvre l’art protéiforme d’un musicien ne cessant de se remettre en question. Une voix unique et singulière épaulée par d’autres voix uniques et singulières comme Don Cherry, Charlie Haden, Scott LaFaro, Billy Higgins ou bien encore Ed Blackwell. © Marc Zisman/Qobuz
97,99 €

Free jazz & Avant-garde - Paru le 25 mai 2018 | Rhino Atlantic

Miles Davis l’avait publiquement traité de fou. Leonard Bernstein le trouvait pour sa part absolument génial. Rares furent ceux qui n’avaient pas une opinion tranchée sur le cas Ornette Coleman. Sorte de hors-la-loi préférant jouer ses propres compositions que les standards de jazz, le saxophoniste américain développa également l’harmolodie, théorie unissant harmonie et mélodie. Coleman restera comme un défricheur, un empêcheur de tourner en rond qui influencera des légions de musiciens ; et en agacera aussi un certain nombre... Ce coffret de dix disques compile l’une des périodes les plus importantes de leur auteur. Entre 1959 et 1961, il a publié six albums studio pour le label Atlantic. Six albums présents ici et agrémentés de prises alternatives et de bonus divers, tout cela évidemment impeccablement remastérisé par John Webber. A travers les opus The Shape of Jazz to Come (1959), Change of the Century (1959), This Is Our Music (1960), Free Jazz: A Collective Improvisation (1960), Ornette! (1961) et Ornette on Tenor (1961), et les compilations The Art of Improvisers (1970), Twins (1971), To Whom Who Keeps a Record (1975) et The Ornette Coleman Legacy (1993), on découvre l’art protéiforme d’un musicien ne cessant de se remettre en question. Une voix unique et singulière épaulée par d’autres voix uniques et singulières comme Don Cherry, Charlie Haden, Scott LaFaro, Billy Higgins ou bien encore Ed Blackwell. © Marc Zisman/Qobuz
55,99 €

Soul - Paru le 15 septembre 2017 | Rhino Atlantic

Distinctions 4F de Télérama
83,99 €

Soul - Paru le 30 juin 2017 | Rhino Atlantic

55,99 €

Rock - Paru le 27 janvier 2017 | Rhino Atlantic

63,99 €
55,99 €

Rock - Paru le 23 septembre 2016 | Rhino Atlantic

Hi-Res
55,99 €

Rock - Paru le 23 septembre 2016 | Rhino Atlantic

55,99 €

Rap - Paru le 19 août 2016 | Rhino Atlantic

55,99 €

Rap - Paru le 12 août 2016 | Rhino Atlantic

83,99 €

Soul - Paru le 6 novembre 2015 | Rhino Atlantic

83,99 €

Blues - Paru le 6 novembre 2015 | Rhino Atlantic

63,99 €

Pop - Paru le 30 octobre 2015 | Rhino Atlantic

Distinctions Best New Reissue
On déifie le premier album à la banane, encense le très expérimental White Light White Heat et vénère le troisième éponyme. Mais le quatrième et dernier opus studio du Velvet Underground est souvent négligé pour ne pas dire carrément oublié… Loaded est pourtant un véritable chef d’œuvre même si sa réalisation comme son casting furent on ne peut plus chaotiques. Déjà, l’œuvre renferme un bon nombre de chansons magistrales (c’est bien ici que les tubesques Sweet Jane et Rock’n’Roll apparaissent pour la première fois) à l’image de Who Loves The Sun qui ouvre le disque de manière solaire (logique vu le titre…) et très pop. On est bien loin de la décadence et de la noirceur de la Factory d’Andy Warhol des débuts… Sur un titre comme I Found A Reason, la jovialité aux airs Beach Boys est même de mise. Lou Reed claquera pourtant la porte avant la sortie du disque que terminera Doug Yule qui chante d’ailleurs sur certains morceaux. Même Moe Tucker ne pilote la batterie que sur quelques titres. Qu’importe, Loaded est une merveille qui ressuscite en habits de lumière pour ses 45 ans, dans une version de plus de 90 pistes comprenant l’album remastérisé en version stéréo, en version mono avec en prime de nombreuses prises alternative et des démos. Deux live également au menu de ce festin : le déjà connu Live At Max’s Kansas City conçu à partir de bandes enregistrées en août 1970 par Brigid Pok, proche de Warhol, du dernier concert de Lou Reed avec la formation. Le second live provient quant à lui d’un concert de mai 1970 au Second Fret de Philadelphie. Bref, cette réédition on ne peut plus luxueuse permet de (re)découvrir un album majeur de l’histoire du rock’n’roll replacé dans son contexte historique. © MD/Qobuz
55,99 €

Soul - Paru le 30 octobre 2015 | Rhino Atlantic

Distinctions 4F de Télérama
79,99 €
67,99 €

Soul - Paru le 1 juin 2015 | Rhino Atlantic

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Tout est dans le titre de ce coffret magique : The Complete Studio Albums Collection. Tout ce que le plus grand chanteur de soul de tous les temps a capté en studio pour le compte du label Atlantic durant sa malheureusement très courte carrière. Et plus précisément dix albums (dont certains sont posthumes) : Pain In My Heart (1964), The Great Otis Redding Sings Soul Ballads (1965), Otis Blue: Otis Redding Sings Soul (1965), The Soul Album (1966), Complete & Unbelievable: The Otis Redding Dictionary Of Soul (1966), King And Queen (1967, avec Carla Thomas), The Dock Of The Bay (1968), The Immortal Otis Redding (1968), Love Man (1969) et Tell The Truth (1970). La voix d’Otis Redding n’aura résonné que 26 années… Lorsque l’avion personnel du chanteur s’écrase dans un lac du Wisconsin le 10 décembre 1967, il n’aura guère eu le temps d’enregistrer des tonnes de pépites. Juste assez cela dit pour graver son nom au sommet du panthéon du genre. Quelle voix ! Quelle énergie ! Quelle palette de sensations ! Un coffret de 115 titres enfin disponible en Hi-Res et que chaque discothèque idéale digne de ce nom doit posséder. © MD/Qobuz
79,99 €
67,99 €

Soul - Paru le 1 juin 2015 | Rhino Atlantic

Hi-Res
67,99 €

Soul - Paru le 1 juin 2015 | Rhino Atlantic

67,99 €

Rock progressif - Paru le 26 mai 2015 | Rhino Atlantic

55,99 €

Jazz - Paru le 13 février 2015 | Rhino Atlantic

63,99 €
55,99 €

Jazz - Paru le 13 février 2015 | Rhino Atlantic

Hi-Res