Catégories :

Les albums

HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Classique - Paru le 11 octobre 2019 | RCA Red Seal

Hi-Res Livret
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Classique - Paru le 11 octobre 2019 | RCA Red Seal

Hi-Res
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Classique - Paru le 4 octobre 2019 | RCA Red Seal

Hi-Res Livret
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Classique - Paru le 4 octobre 2019 | RCA Red Seal

Hi-Res
HI-RES2,99 €
CD2,49 €

Classique - Paru le 4 octobre 2019 | RCA Red Seal

Hi-Res
HI-RES2,99 €
CD2,49 €

Classique - Paru le 27 septembre 2019 | RCA Red Seal

Hi-Res
HI-RES2,99 €
CD2,49 €

Classique - Paru le 27 septembre 2019 | RCA Red Seal

Hi-Res
HI-RES2,99 €
CD2,49 €

Classique - Paru le 20 septembre 2019 | RCA Red Seal

Hi-Res
HI-RES2,99 €
CD2,49 €

Classique - Paru le 13 septembre 2019 | RCA Red Seal

Hi-Res
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Classique - Paru le 30 août 2019 | RCA Red Seal

Hi-Res
Avec l’Orchestre de la radio de Francfort, le hr-Sinfonie Orchester, le chef Andrés Orozco-Estrada interprète et enregistre le grand répertoire symphonique. Son programme 100 % Wagner réunit ici un choix d’ouvertures et de préludes. Pas de voix donc, rien que de l’orchestre. Siegfried manque à l’appel, tout comme les pages de la Tétralogie ou encore les préludes du troisième acte de Parsifal et Lohengrin. Mais l’ensemble, qui tient en un seul disque – contrairement au magnifique double album de Marek Janowski chez Pentatone –, est de belle facture.À la tête de la phalange allemande, Orozco-Estrada se fraie un chemin original parmi les opéras du grand architecte de Bayreuth. La progression du programme respecte d’abord l’ordre chronologique de la composition. Le Hollandais volant ouvre le bal puis Lohengrin et Tristan et Isolde paraissent, qui nous conduisent à l’apothéose de Parsifal. La courbe s’infléchit ensuite et, à rebours du temps de l’horloge, Tannhäuser nous raccompagne enfin vers Rienzi. Il fallait oser terminer par cette œuvre de jeunesse ! Pourtant, ainsi préparé, l’auditeur reconnaît les trésors de cette ouverture. Certes, au mitan de la partition, les roulements de caisse claire annoncent les accents un rien pompiers de la marche militaire terminale, ponctuée de coups de cymbales. Ce serait oublier qu’on y entend aussi et surtout des passages d’une grande beauté qui ne sont pas sans rappeler – tiens donc, on vient de le quitter – Tannhäuser, en particulier une certaine combinaison du motif du Chœur des pèlerins sur fond de fusées de cordes.Le Hollandais volant, premier ouvrage de rupture avec l’opéra façon Meyerbeer, nous accueille donc in medias res dans le laboratoire dramatique de Wagner, merveilleux inventeur d’univers. Cuivres impeccables et cordes agiles, jeux de masses, de plans et de textures bien dosés : l’orchestre fait tourbillonner le Hollandais, scintiller Lohengrin, rugir Tannhäuser et montre combien ces pages contiennent en germe tous les ingrédients – thématiques, dramatiques, lyriques – du drame. On attend de pied ferme un Wagner complet avec ces formidables musiciens dans la fosse ! © Elsa Siffert/Qobuz
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Classique - Paru le 30 août 2019 | RCA Red Seal

Hi-Res Livret
HI-RES2,99 €
CD2,49 €

Classique - Paru le 16 août 2019 | RCA Red Seal

Hi-Res
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Classique - Paru le 21 juin 2019 | RCA Red Seal

Hi-Res
Cette avant-garde là semble bien futile et bien inoffensive aujourd’hui. C’est pourtant sous ce titre que la pianiste berlinoise Corinna Simon propose « L’Album des Six », une publication commune due au sens du marketing d’un éditeur français en 1920. En fait, aucune pièce n’avait été écrite spécialement pour l’occasion et la réunion arbitraire d’œuvres de Durey, Auric, Honegger, Milhaud, Poulenc et Tailleferre renforçait le mythe d’un groupe de sympathiques jeune fille et jeunes hommes réunis par le hasard d’un concert et rendu populaire grâce à la plume du critique Henri Collet, immédiatement suivi par Jean Cocteau. Les six jeunes musiciens étaient soudés par une franche camaraderie, mais sans esthétique commune. Toutefois l’intérêt de cet enregistrement dépasse la simple curiosité historique, car l’inlassable curiosité de la pianiste allemande l’incite à compléter ce bref album par une série de pièces des six compositeurs, assez rares et très représentatives d’une génération qui voulait voler de ses propres ailes en essayant de contourner les figures tutélaires de Debussy et de Ravel. La recherche de simplicité, qui était peut-être le seul vrai point commun des Six, emporte l’adhésion par sa fraîcheur, sans oublier une certaine naïveté qui donnait de l’importance à la frivolité. C’est le miroir d’une France insouciante qui s’amusait d’un rien en croyant à son avenir. Signalons que Corinna Simon a réalisé également une très belle intégrale de l’œuvre pour piano de Witold Lutoslawski, à connaître. © François Hudry/Qobuz
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Classique - Paru le 21 juin 2019 | RCA Red Seal

Hi-Res Livret
CD14,49 €

Classique - Paru le 24 mai 2019 | RCA Red Seal

CD14,49 €

Classique - Paru le 24 mai 2019 | RCA Red Seal

CD14,49 €

Classique - Paru le 22 mars 2019 | RCA Red Seal

HI-RES7,49 €
CD4,99 €

Classique - Paru le 8 mars 2019 | RCA Red Seal

Hi-Res
HI-RES7,49 €
CD4,99 €

Classique - Paru le 8 mars 2019 | RCA Red Seal

Hi-Res
HI-RES2,99 €
CD2,49 €

Classique - Paru le 8 mars 2019 | RCA Red Seal

Hi-Res

Le label

RCA Red Seal dans le magazine
  • Rencontre avec Jean-Marc Luisada
    Rencontre avec Jean-Marc Luisada À l’occasion de son intégrale des Mazurkas, rencontre avec le grand pianiste qui entretient avec Chopin une relation intense depuis des années.