Catégories :

Les albums

CD89,91 €

Classique - À paraître le 23 août 2019 | Profil

Livret
CD39,99 €

Musique de chambre - À paraître le 23 août 2019 | Profil

Livret
CD39,99 €

Musique de chambre - À paraître le 23 août 2019 | Profil

Livret
CD19,99 €

Musique de chambre - À paraître le 23 août 2019 | Profil

Livret
CD39,99 €

Classique - À paraître le 23 août 2019 | Profil

Livret
CD23,96 €

Musique de chambre - Paru le 14 juin 2019 | Profil

Livret
CD29,99 €

Classique - Paru le 14 juin 2019 | Profil

Livret
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 14 juin 2019 | Profil

Hi-Res Livret
La saison 2012-2013 fut celle d’une mini-révolution dans la longue histoire de la Staatskapelle de Dresde, plus vieil orchestre du monde fondé en 1548 par l’électeur Moritz de Saxe. C’est la première fois en effet que la vénérable institution nommait un « chef invité principal », ainsi que cela se fait dans les orchestres du monde entier, en la personne du Coréen Myung-Whun Chung. Cette nomination était concomitante à celle du nouveau directeur, le chef allemand Christian Thielemann. Très aimé de l’orchestre depuis sa première apparition au pupitre en 2001, Chung a développé une relation étroite avec l’orchestre allemand lors de concerts symphoniques et dans la fosse du Semper Opera où il a dirigé une série dédiée à Don Carlos de Verdi qui eut un grand retentissement. Il a également emmené l’orchestre en tournée en Europe, aux États-Unis et en Asie. En plus de ses activités artistiques, Myung-Whun Chung est très attaché aux causes humanitaires et environnementales. Il a été ambassadeur du programme des Nations Unies pour le contrôle des drogues (PNUCID) et a été nommé «homme de l’année» de l’UNESCO en 1995. En 1996, il remporte le Kumkuan, le plus grand prix des arts en Corée du Sud. Il a également été nommé premier ambassadeur culturel honoraire de son pays. En 2008, il devient le premier chef d’orchestre à être nommé Ambassadeur itinérant. C’est ce message de fraternité que Myung-Whun Chung délivre dans son interprétation de la Symphonie « Héroïque », captée lors de deux concerts d’abonnement en 2004. Au-delà de son classicisme, de ses tempos mesurés et de son soin du détail, c’est une vision pleine de grandeur et de ferveur à laquelle cet album nous convoque. © François Hudry/Qobuz
CD19,99 €

Classique - Paru le 17 mai 2019 | Profil

Livret
HI-RES29,99 €
CD19,99 €

Classique - Paru le 17 mai 2019 | Profil

Hi-Res Livret
CD23,96 €

Musique vocale (profane et sacrée) - Paru le 17 mai 2019 | Profil

Livret
CD9,99 €

Musique de chambre - Paru le 3 mai 2019 | Profil

Livret
HI-RES44,95 €
CD29,95 €

Classique - Paru le 12 avril 2019 | Profil

Hi-Res Livret
Cette excellente nouvelle intégrale des neuf symphonies de Beethoven illustre parfaitement la qualité exceptionnelle de l’Orchestre de la WDR de Cologne (à ne pas confondre avec le Gürzenich-Orchester) dirigé depuis 2010 par le chef finlandais Jukka-Pekka Saraste. Leur dernière intégrale des symphonies de Brahms et de belles incursions du côté de Mahler notamment (Symphonie n° 9) avaient déjà ouvert toutes grandes les portes de l’excellence. Si Saraste est sensible aux interprétations « historiquement renseignées » qui fleurissent depuis les années 1970, il ressent toutefois le besoin de ne pas être dogmatique et surtout d’inventer une nouvelle liberté à ce corpus si souvent enregistré. Ce qui l’intéresse ici, c’est avant tout le message et la force d’une musique « dont notre monde a besoin ». L’audace et la nouveauté de l’orchestration sont au cœur du travail du chef et de ses musiciens, avec une absence de vibrato systématique, des tempos généralement assez vifs, une rythmique constamment soulignée (les fameuses syncopes beethovéniennes) et une épaisseur du son travaillée en profondeur. Selon Saraste, ce serait une grande erreur de prendre les indications de tempo au pied de la lettre, car ils ne représentent qu’une indication. On comprend que le mélomane soit totalement désarçonné devant l’invraisemblable quantité d’intégrales dont beaucoup sont de qualité. Celle-ci a l’avantage d’une direction alliant rhétorique et expression, avec un orchestre allemand coloré et profond, le tout dans une prise de son exceptionnelle à la fois claire et chaleureuse. Une intégrale de plus mais pas n’importe laquelle. © François Hudry/Qobuz
CD9,99 €

Musique de chambre - Paru le 12 avril 2019 | Profil

Livret
HI-RES29,99 €
CD19,99 €

Classique - Paru le 12 avril 2019 | Profil

Hi-Res Livret
CD19,99 €

Classique - Paru le 5 avril 2019 | Profil

CD19,99 €

Messes, Passions, Requiems - Paru le 15 mars 2019 | Profil

Livret
CD79,99 €

Classique - Paru le 15 mars 2019 | Profil

Livret
CD29,99 €

Classique - Paru le 15 mars 2019 | Profil

Livret